Test : NZXT H6 Flow

1

Direction la marque NZXT qui annonçait en début de mois un nouveau boîtier : le H6. Ce dernier reprend une conception compartimentée, comme le H9. Cependant, il débarque dans un format plus compact, moins encombrant. Nous allons donc examiner ce modèle sous toutes ses coutures, c’est parti !

NZXT H6

 L’extérieur du H6 Flow  :

Avec ce modèle, nous retrouvons bel et bien une version compartimentée, ses dimensions parlent d’elles-mêmes. Effectivement, ce modèle est particulièrement large avec ses 287 mm. Cependant, la profondeur ainsi que la hauteur restent contenues : 415 (P) x 435 (H) mm. Quant au poids, nous sommes dans le domaine de l’acceptable avec ses 9,4 kg sur la balance… Nous sommes loin des 16,3 kg du Dark Base Pro 901 de be quiet! par exemple. 

Comme toujours avec NZXT, nous avons affaire à un produit sobre et à l’esthétique travaillée. Comme on peut le voir, le verre de la façade rejoint celle de la vitre… Toutefois, aucun pilier n’est visible. À l’instar des boîtiers Hyte, l’objectif est de privilégier la vue à l’intérieur de la configuration. Sinon, le logo de la marque se retrouve dans le bas, sur la gauche. Bref, un modèle qui présente des lignes épurées. 

Publicité

Quant au prix, comme on peut le voir, c’est un boîtier qui se négocie autour des 110-120 € suivant les boutiques. Si vous souhaitez du RGB, il faudra compter un surcoût d’une vingtaine d’euros.

Le panneau de contrôle :

NZXT H6 Flow

Le panneau de contrôle du boîtier prend donc place dans le bas de la façade. Contrairement à d’autres produits de la marque, ce dernier est plutôt complet et exploitable. Ainsi, nous retrouvons : 

  • Une prise jack 3,5 mm pour casque/micro
  • Un USB-C 3.2 Gen2
  • Deux USB-A 3.2 Gen1
  • Un bouton de mise sous tension
Pour aller plus loin :
Viewport Mini : un boîtier aquarium µATX chez Aerocool !

Au moins, avec cette configuration, nous pourrons brancher simultanément deux clefs USB. C’est quelque chose qui n’est pas possible sur le H5 Elite par exemple. 

Le dessous :

NZXT H6 Flow dessous

C’est en regardant sous le boîtier que l’on se rend davantage compte de sa conception compartimentée. Ainsi, on prend conscience de sa largeur puisque, comme vous pouvez le voir, la partie de droite est entièrement destinée à la ventilation. Elle présente alors deux emplacements pour des ventilateurs. La partie gauche n’a, pour ainsi dire, aucune utilité pratique. 

Quant aux pieds, ces derniers sont au nombre de quatre et présentent une hauteur importante : 2,5 cm. Une telle hauteur est utile afin de laisser respirer la ventilation qui serait présente dans le bas du H6 Flow. 

L’arrière :

NZXT H6 Flow

L’arrière du boîtier sort forcément des sentiers battus du fait de sa conception compartimentée. Dès lors, il n’est pas surprenant de retrouver un emplacement d’alimentation prenant place en parallèle de la carte mère comme on peut le voir. 

Concernant la carte mère, nous distinguons l’emplacement I/O Shield à la verticale, suivis de sept slots d’extension. Ces derniers sont alvéolés. Enfin, tout à droite, un emplacement pour un ventilateur est présent ainsi qu’une grande grille qui descend jusque dans le bas : respirabilité maximale !

Le dessus :

NZXT H6 Flow dessus

Enfin, nous terminons avec le dessus (maintenu par système de push-pin) du boîtier qui présente deux textures différentes. Ainsi, la partie « composants » profite d’un mesh afin de laisser respirer au maximum les ventilateurs. De l’autre côté, nous avons une partie pleine, là où se trouve l’alimentation et le stockage notamment. Idem, cette vue laisse apercevoir un angle biseauté, nous verrons ce qu’il se cache derrière juste après !

S’abonner
Notifier de
guest

1 Commentaire
Newest
Oldest Most Voted
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Letamaru
Letamaru
27 décembre 2023 16h43

Étrange que vous notiez un mauvais refroidissement quand Le Comptoir du Hardware a noté l’exact inverse. Je pense que vous avez eu un petit bug a un endroit, LCdH a reproduit le test 2 fois