Test : NZXT H5 Elite

0

Après le H7NZXT renouvelle aussi son offre de boîtier « entrée de gamme ». Ainsi, les H510 font maintenant place à nouvelle série : les H5. Pour l’instant, deux versions sont programmées avec un modèle « Flow » et un second dit : « Elite ». Si le premier a pour vocation de maximiser le flux d’air avec une façade perforée, la seconde se veut plus luxueuse avec deux panneaux en verre trempé. D’ailleurs, c’est cette déclinaison-ci que nous avons reçu, nous allons donc voir ce qu’elle donne au travers de notre test !

NZXT H5 Elite

 L’extérieur du H5 Elite :

Avec cette nouvelle série, le « petit » boîtier de chez NZXT prend de l’embonpoint de manière significative. Là où un H5 mesurait 210 (L) x 428 (P) x 460 (H) mm, cette nouvelle génération affiche désormais 227 (L) x 446 (P) x 464 (H) mm. Nous imaginons que la marque garde à l’esprit la taille toujours plus importante des nouveaux composants, surtout les cartes graphiques. Par ailleurs, ce modèle reste assez lourd avec 8,1 kg sur la balance, ça nous change clairement du Jonbo D40 testé précédemment ! 

Néanmoins, malgré un gabarit plus imposant, ce modèle conserve toujours le design sobre propre à la marque. Ainsi, la façade affiche et la gauche disposent d’un joli panneau en verre trempé teinté courant sur les 3/4 de la hauteur du boîtier. Les lignes sont donc épurée et le look minimaliste. Dans le bas de la façade, nous retrouvons simplement le logo de la marque peint dans une teinte différente du reste. 

L’aération se fera par le côté du boîtier, le panneau latéral en acier disposant de perforation afin de laisser la ventilation respirer. 

Le panneau de contrôle :

NZXT H5 Elite panneau de contrôle

Malheureusement, le panneau de contrôle reste toujours aussi minimaliste et, par conséquent, assez peu fonctionnel. Avec son seul pour USB type A, il faudra très certainement se tourner vers un HUB pour ajouter de nouveaux ports si l’on souhaite brancher une clef USB et un lecteur de carte par exemple. 

Pour aller plus loin :
Test : GSKill Trident Z5 NEO 6000 MT/s CL30 EXPO

Sinon, on retrouve une prise Jack pour micro/casque ainsi qu’un USB type C à la norme 3.2 gen.2. Enfin, pour la mise sous tension, nous avons l’indispensable bouton power avec sa diode d’état circulaire. 

Le dessous :

NZXT H5 Elite dessous

Sous le boîtier, nous retrouvons les quatre pieds avec un revêtement caoutchouc qui va bien adhérer sur n’importe quel support. Lors du montage, il ne faudra donc pas hésiter à soulever le boîtier plutôt que d’essayer de le faire glisser. 

Sinon, deux filtres sont présents, un en position arrière destiné protéger votre bloc d’alimentation. Le second se situe à l’avant et servira à protéger un ventilateur qui aura un usage bien particulier, mais nous y reviendrons !

L’arrière :

NZXT H5 Elite arrière

L’arrière du boîtier ne présente rien d’original puisque nous retrouvons l’agencement classique. Ainsi, dans le haut, on devine l’emplacement de la carte mère, grâce à l’ouverture de la plaque I/O shield.

Juste en dessous, sept slots d’extensions sont présents avec une petite platine latérale pour assez le verrouillage de ces derniers. D’ailleurs, on remarque que les slots ne sont pas séparés les uns des autres, l’adoption d’un support vertical pour la carte graphique et d’autant plus simple. 

Pour finir, dans le bas, nous avons le droit à l’emplacement du bloc d’alimentation. 

Le dessus :

NZXT H5 Elite dessus

Le dessus du boîtier reste également très classique puisque nous retrouvons la présence d’un filtre à poussière magnétique. Juste en dessous, nous distinguons les emplacements de la ventilation supérieure ainsi que de nombreuses perforations rondes. 

S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires