Test : NZXT H7 Flow White

0

Dans la catégorie des tests de boîtiers, le dernier modèle que nous vous proposions était le H510 Flow. Avec ce modèle, NZXT proposait un boîtier orienté flux d’air avec un façade perforée. Néanmoins, avec sa nouvelle génération de produit, l’entreprise conserve ce concept avec sa gamme H7. De notre côté, nous avons reçu le H7 Flow White, l’une des trois déclinaisons proposées par la marque. 

NZXT H7 Flow White ExtérieurL’extérieur du H7 Flow White :

Commençons d’abord par parler dimensions et clairement, on retrouve une référence plus imposante que les H510 de la même marque. Ici, les cotes passent à 230 mm de largeur, 480 mm de profondeur pour une hauteur de 505 mm. Pour se faire une idée, il adopte un gabarit proche de l’Antec P120 Crystal par exemple. Sur la balance, le poids est de 10,26 kg, ce qui commence à faire. 

Pour la partie design, NZXT reste fidèle à lui-même en nous proposant un boîtier affichant un look monolithique et très sobre également. Dans le bas, on aura simplement le droit à au logo de la marque. D’ailleurs, il se démarque du reste par une légère différente teinte de blanc. Juste au dessus, on peut admirer la très jolie grille perforée faisant office de façade. De nouveau, nous sommes séduit par l’aspect purement visuelle des produits de la marque. 

On termine brièvement par un petit tour des matériaux… Et ici, ça sera très rapide puisque NZXT exploite une construction entièrement en acier. On retrouvera une touche de verre trempé avec la vitre latérale. 

Le panneau de contrôle :

NZXT H7 Flow White panneau de contrôle

Le panneau de contrôleur de ce H7 Flow White prend place sur le dessus du boitier. Par rapport au H510 Flow testé précédemment, nous le jugeons plus fonctionnel puisqu’il embarque un USB type A supplémentaire. Malgré cela, la connectique reste assez basique avec :

  • Un bouton de mise sous tension
  • Deux USB type A 3.2 Gen1
  • Un USB type C 3.2 Gen1
  • Une prise audio Jack pour micro/casque
Pour aller plus loin :
Test : ROG Strix B660-F Gaming Wifi

Le dessous :

NZXT H7 Flow White dessous

La partie inférieure reste assez classique puisque l’on retrouvera quatre pieds arrondis avec un revêtement caoutchouc. Ce revêtement offre d’ailleurs une excellente adhérence sur toutes les surfaces sur lesquelles il est posé. Par expérience, lors du montage, cela s’évère vite compliqué lorsqu’il faut tourner et retourner le boîtier pour accéder à l’arrière. 

Néanmoins, nous remarquons que deux filtres anti-poussières sont disposés à l’avant et à l’arrière. Celui à l’arrière servira pour l’alimentation, classique, tandis que celui à l’avant permettra de filtrer l’air de la ventilation en façade. 

L’arrière :

NZXT H7 Flow White arrière

À l’arrière, l’agencement est des plus classique avec la présence d’une grille perforée tout en haut. Cela est déjà rassurant puisque l’on aura un espace plutôt conséquent pour du radiateur de watercooling.

Juste en dessous, nous avons l’emplacement pour l’I/O shield de la carte mère avec un emplacement pour ventilateur juste à côté. Si l’on continue de descendre, on retrouve nos sept slots d’extension non ajourés ainsi qu’une rainure verticale juste à côté. Enfin, c’est tout en bas qu’est présent l’emplacement pour le bloc d’alimentation. 

Le dessus :

NZXT H7 Flow White dessus

Sur le dessus, le H7 Flow White dispose, de nouveau, d’une longue grille perforée, similaire à celle de la face avant. Clairement, le but de la manœuvre et de laisser respirer au maximum la configuration montée à l’intérieur en permettant une circulation maximale de l’air.  

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires