Test : NZXT Kraken X53

0

Le RGB :

Le logiciel : 

Comme toujours avec le constructeur, la partie éclairage se pilote via le logiciel de la marque. Au passage, on remarque que ce dernier profite d’une petite refonte graphique. Mis à part ça, on retrouve toujours les fonctions de monitoring et d’overclocking. Idem pour ce qui est de la gestion des divers composants NZXT que l’on pourrait y brancher.

Les possibilités de paramétrage de ce modèle restent relativement restreintes dans la mesure où il n’y a que la pompe que l’on pourra régler. Rappelons que les ventilateurs ne sont pas RGB.

Malgré tout, on retrouve pas mal d’effets présents de base pour chaque élément de la pompe. Si on le souhaite, on pourra appliquer un effet breathing sur l’anneau et un effet statique sur le logo au centre. Idem, selon l’animation, divers paramètres s’offrent à nous : couleur, vitesse d’animation, sens de l’animation, etc. Enfin, si on est en panne d’inspiration, on pourra se rabattre sur un des thèmes pré-construit.

Pour finir, sachez que la pompe du kit dispose d’un header pour relier d’autres périphériques RGB. On pense surtout aux ventilateurs Aer RGB 2.

L’éclairage : 

NZXT Kraken X53

Concernant l’éclairage, NZXT annonce des anneaux lumineux 10% plus gros que ceux de l’ancienne génération. Sur le papier, tout ceci est censé être plus lumineux, plus vif que sur les Kraken X-2, dans les faits… Nous ne voyons pas vraiment de différence en toute honnêteté. Malgré tout, ce design flatte toujours autant la rétine et les couleurs restent bien reproduites. À ce sujet, même conclusion que sur les X62 et X72.

Pour aller plus loin :
Test : NZXT High-performance Thermal Paste
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires