Test : Arctic P12 PWM PST RGB

1
2374

Décidément, on passe pas mal de ventilateurs en revue ces derniers temps. Mais pas de panique, les AIO reviennent et nous avons rentré un petit quelque chose pas piqué des hannetons de chez In Win, mais on ne vous en dit pas plus pour l’instant. Aujourd’hui, on se penche sur le cas des ventilateurs P12 PWM PST RGB de chez Arctic, du coup, ça dit quoi ? Voyons cela en détail, c’est parti !

Présentation :

Rapidement, on peut dire qu’Arctic est une marque suisse spécialisée dans le refroidissement PC. Parmi tout son catalogue, on retrouve de la pâte thermique (la fameuse MX), des ventirads CPU et des AIO avec l’excellente série Liquid Freezer II. Mais la marque dispose d’une partie accessoire avec des pieds pour écrans, etc.

Aujourd’hui, on se concentre sur le cas de ventilateurs, des modèles fraîchement annoncées. Voici donc les P12 PWM PST RGB.

Le P12 PWM PST RGB :

Avec ce ventilateur, Arctic nous propose un moulin au format habituel en 120 mm. Ce dernier propose un cadre d’une épaisseur standard (pas comme le NF-A12x15 de Noctua) de 25 mm. Idem, contrairement au Predator FrostBlade, celui ne souffre pas d’une surépaisseur crée par ses patins anti-vibrations.

Pour le reste, nous avons un cadre relativement classique, de couleur noire disposant de silentblocs gris. Ce cadre est fait à base de plastique granuleux dont la sensation sous les doigts nous évoque celle du PBT. D’ailleurs, l’ensemble sera très rigide, nous avons beau essayer de tordre le P12 PWT PST RGB dans tous les sens, il ne bronche pas. Signe d’une bonne qualité dans le matériaux utilisé.

Concernant les pâles, à l’instar des P12 fournis avec les AIO, elles sont au nombre de cinq et affichent un design très allongées en plus d’être assez large. Par ailleurs, on remarque qu’elles sont reliées les unes aux autres par un cerceau interne. Est-ce là une méthode visant à améliorer leur rigidité ? Toujours est-il que sur ce modèle, elles sont transparentes afin d’aider à la diffusion de l’éclairage. D’ailleurs, en parlant d’éclairage, la marque équipe ses moulins de 12 diodes au niveau du moyeu central.

Côté connectique, nous avons clairement de quoi faire avec deux câbles. Le premier servira à l’alimentation du P12 PWM PST RGB tandis que le second se destinera à la gestion de l’éclairage. Sachez que chaque type de connectique dispose d’une double prise : une mâle et une seconde femelle. Cela permet de connecter les ventilateurs les uns aux autres, limitant le nombre de ports occupés sur une carte mère. Astucieux Arctic ! À côté de ça, ils restent assez longs, comptez une quarantaine de centimètres avec une repiqûre de 8 cm en plus.

Sachez que nous avons également reçu les versions RGB classiques et RGB adressables. La différence entre les deux se fera au niveau de la prise dédiée à l’éclairage : quatre broches en 12V pour le RGB et trois broches en 5V pour le aRGB.

Mais du coup, comment ça souffle tout ce petit monde ? Voyons cela :

  • Alimentation : PWM
  • Plage de rotation : 0 RPM à 2000 RPM ±10%
  • Flux d’air : 48,8 CFM
  • Pression statique : 1,85 mmH2O

Malgré leur vitesse importante, les P12 PWM PST RGB affichent un débit d’air ainsi qu’une pression statique relativement bas. À voir comment ils se comportent sur notre AquaFusion de Enermax.

Le bundle

Arctic P12 PWM PST RGB bundle

À du ventilateur d’Acer la partie accessoire de ces P12 PWM PST RGB reste très succincte. Effectivement, la marque ne fournira que quatre vis permettant un montage sur boîtier uniquement. Inutile de s’attarder dessus bien longtemps.

L’éclairage RGB :

Concernant l’éclairage RGB ces ventilateurs ne souffrent pas de critique particulière dans la mesure où l’éclairage est bien uniforme… En même temps, avec 12 diodes, difficile de se louper. Par ailleurs, nous sommes quelques peu déçu du rendu de certaines couleurs sur le modèle RGB (non adressable donc). Le orange est assez compliqué à obtenir puisqu’il faudra tirer davantage vers le rouge quand le jaune n’est pas possible à obtenir. À chaque fois, il tirait trop sur le vert. Le modèle a-RGB s’en sort très bien et les couleurs tombent juste à chaque fois !

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Newest
Oldest Most Voted
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Jahcool
Jahcool
14 mai 2021 19h14

Le petit plus pour la version ARGB est que montés en séries grâce à leurs connectiques d’origines et branchés directement sur le port jrainbow de la carte mere (MSI b550i via Mystic Light) permet de contrôler les effets de couleurs ainsi que les effets de poursuites d’un ventilateur à un autre cr ils sont reconnus comme une bande Leds et cela sans aucuns adaptateurs ni boîtiers additionnels ?