Test : be quiet! Pure Base 500

0
2575

Jusqu’à présent, le Pure Base 600 était le seul modèle encore disponible sur le segment de l’entrée de gamme chez be quiet!. En effet, la marque allemande annonçait récemment l’arrivée de son Pure Base 500, un nouveau modèle, plus à jour. Sur le papier, ce dernier s’annonce comme très intéressant avec, notamment, un support de gros ventirad. Mais que vaut le reste ? La réponse à partir de maintenant !

be quiet! Pure Base 500

Sommaire :

  1. Extérieur
  2. Intérieur
  3. Installation
  4. Protocole
  5. Test
  6. Conclusion
  7. Galerie

Extérieur :

Avec ce Pure Base 500 be quiet! nous propose une nouvelle référence au format moyen tour. L’ensemble est aussi relativement compacte avec des dimensions de 231 (L) x 435.0 (P) x 462.9 (H) mm. A titre de comparaison, il est plus large, moins profond, mais un tout petit peu plus haut qu’un Level 20 MT de Thermaltake. Ici, le choix des matériaux se porte sur de l’acier pour la structure même du boîtier. On aura une façade en plastique et un panneau latéral en verre trempé. 

Comme toujours, be quiet! propose des boîtiers sobres et ce modèle ne déroge pas à la règle. Malgré une façade en plastique, la firme allemande tente de se distinguer avec un traitement type aluminium brossé. Attention cependant, ce plastique semble assez tendre et se raye rapidement. Il nous aura fallu de le poser sur la façade prendre une photo pour que cette partie soit déjà rayée. 

Autrement, il n’y aura pas d’artifice sur la face avant. Seule un logo be quiet! vient se perdre dans le bas. La petite originalité concerne les angles enfoncée et les ouvertures latérales pour laisser l’air entrer. Ces dernières nous paraissent assez menues, à voir si cela suffira durant les tests de chauffe.

Le panneau de contrôle :

be quiet! Pure Base 500

Le panneau de contrôle prend place sur le dessus et la façade vient s’intégrer autour. Comme on peut le voir, pas de défaut d’ajustements ici, ça reste propre. En soit, la construction est connue, on retrouvait la même chose sur le Level 20 MT encore une fois. 

La connectique va donc à l’essentiel et propose : 

  • Deux USB 3.0
  • Un bouton de mise sous tension
  • Deux jack 3.5″

Bref, deux USB et les classiques Jack 3.5″, c’est vu, revu, sur-vu, mais ça suffit dans une majorité de cas. Rappelons qu’il s’agit d’un boîtier entrée de gamme. 

Le dessous :

be quiet! Pure Base 500

 

be quiet! Pure Base 500Le dessous du Pure Base 500 est des plus conventionnels avec ses quatre pieds caoutchoutés.

Cela étant, il se distingue par un filtre à poussière qui couvrira l’intégralité de sa longueur. De plus, nous tenons à souligner son accès facile puisqu’il se retire directement depuis la façade. Le genre d’option que l’on retrouve sur des modèles plus hauts de gamme de la marque comme le Silent Base 601. Un point excellent puisque l’on n’aura pas à bouger tout le PC pour nettoyer le filtre d’alimentation. 

L’arrière :

be quiet! Pure Base 500

À l’arrière, rien d’exceptionnel puisque c’est l’agencement classique. En effet, on aura dans le haut l’emplacement de la connectique arrière de la carte mère suivit par un emplacement de ventilateur. Juste en dessous on retrouve les sept slots d’extensions et vient le tour de l’alimentation tout en bas.

Pas de slots PCI-e verticaux cependant. C’est dommage car ça coûte pas bien cher et c’est quand même diablement pratique et dans l’air du temps.

L’originalité ici concerne la taille du ventilateur arrière puisqu’on est sur un modèle en 140 mm. Mais nous vous donnerons plus de précisions à la page suivante. 

Le dessus :

be quiet! Pure Base 500
(GIF)

À la sortie du carton, le Pure Base 500 arrive avec un top aimanté quasi-fermé puisqu’on remarque des ouvertures à l’arrière. Il sera possible de le changer pour un modèle ne comportant qu’un unique filtre. Idéal si l’on est moins regardant sur les nuisances sonores et que l’on privilégie les performances.

Globalement, le Pure Base 500 fait bonne impression. Le boîtier propose en effet une façade en plastique qui propose un traitement brossé, un filtre accessible depuis l’avant ou encore un top interchangeable. Jusqu’à présent ça s’annonce bien, on regrette juste le plastique un peu mou qui se raye là aussi facilement. 

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de