La division GPU d’Intel inquiète…

0

Par les temps qui courent, on ne sait plus vraiment quoi penser des “analystes”. Certains se contentent de décrire les chiffres du marché mais d’autres semblent aussi spéculer un peu trop, histoire de se faire mousser. On voit souvent ça pour Apple mais on est relativement surpris de retrouver cette tendance chez John Peddie Research qui se contente habituellement de commenter les chiffres que l’entreprise compulse. Et le dernier verdict au sujet d’Intel est plutôt radical. D’après JPR, les bleus pourraient envisager de fermer leur département d’unité de traitement graphique (GPU) en raison des lourdes pertes qui se sont accumulées au fil des ans. JPR estime que le groupe Accelerated Computing Systems and Graphics (AXG) a engendré une perte de 3,5 milliards de dollars à Intel. Mais le début de l’analyse interroge : JPR voit une perte là où d’autres voient un investissement…Comment envisager de récolter si jamais on ne sème ?

 

Xe HPG GPU d'Intel

Intel pourrait-il abandonner les GPU ?

John Peddie, le fondateur de JPR, estime que depuis sa création, le groupe AXG a coûté 3,5 milliards de dollars à Intel en investissements. Il considère que les premiers signaux de lancement ne sont pas encourageants alors que ses deux concurrents principaux se renforcent et qu’une concurrence nouvelle, venant de Chine, semble plus avancée.

Enfin, il constate qu’Intel se débarrasse rapidement des divisions dont il ne perçoit pas les signaux d’une rentabilité : les modem 5G vendus à Apple, la division Optane, sa division drones ou encore McAfee ( acheté en 2010 ). Un mouvement confirmé depuis le retour de Pat Gelsinger. En effet, le nouveau PDG d’Intel a “liquidé” six entreprises, économisant 1,5 milliard de dollars en charges d’exploitation et en pertes…

Pour aller plus loin :
Arc A380 : la carte d'Intel débarque en Europe à 189 € !

Le raisonnement pourrait faire frémir si l’ambition sur les GPU n’était pas justement portée par Gelsinger lui même.

Intel pratique souvent le suicide pragmatique mais peut-être pas là…

Si le raisonnement de JPR pourrait tenir la route surtout au regard de l’histoire d’Intel où l’entreprise n’a pas hésité à fermer des divisions complètes parfois avec une certaine brutalité, l’arrivée sur le marché des GPU semble coller avec la stratégie poussée par Gelsinger. D’ailleurs JPR émet cet avis sans s’appuyer sur aucune source, il spécule uniquement sur des rumeurs pour deviner ce qu’a dans la tête le boss d’Intel. Ce dernier a obtenu une carte blanche dès son retour pour déployer sa stratégie. Un consensus interne l’abrite des pressions boursières notamment…Mais ce consensus ne durera qu’un temps assurément. Les vents changeants du début 2022 nous empêchent clairement d’avoir une opinion tranchée. Cependant, pour le bien du marché il serait sain qu’Intel réussisse son entrée dans le monde des GPU.

S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires