Test : Thermaltake Argent K5 RGB

0
267

Test

Passons maintenant au test de ce Argent K5 RGB signé Thermaltake. Nous l’avons mis à l’épreuve dans à peu près tous les scénarios : jeux vidéo, bureautique, etc…

La prise en main :

En passant sur cet Argent K5, clairement, il faudra s’habituer à la taille de ce modèle qui est massif, mais surtout très haut. Certes, le repose-poignet nous aide à surélever les poignets, chose qui n’était pas le cas du Level 20 RGB Gaming Keyboard. Toutefois, pour ajouter du confort d’utilisation, nous vous conseillons de surélever le clavier grâce à ses pattes. Cela permet de rendre les dernières rangées de touches plus accessibles.

Thermaltake Argent K5 RGB

Pour le reste, nous avons un layout somme toute classique avec les touches multimédias présentes au dessus de la zone numérique. Idem, les diodes d’états migrent au dessus des touches « imprécr syst », « arrêt défil » et « pause attn ». On ne sera pas comme sur les Vulcan de Roccat à devoir chercher dans le bas du clavier pour savoir si le « ver. num. » est actif par exemple.

À côté de ça, nous avons pas mal de fonctions permettant de piloter le clavier sans la partie logicielle. À titre d’exemple, via FN + F6 on pourra changer d’effet d’éclairage et en modifier la  vitesse via FN+ F7 et FN+ F8 par exemple. Idem, nous avons un système d’enregistrement de macro à la volée grâce à FN + imprécr syst et une gestion de six profils avec les touches situées en dessous.

En plus de ça, l’Argent K5 propose quelques raccourcis supplémentaires comme le client mail placé sur F1, une calculette sur F4 ou le lancement du lecteur multimédia sur F5. Des fonctionnalités toujours intéressantes pour qui les utilises, ce qui n’est pas notre cas au quotidien… Mais c’est là.

Thermaltake Argent K5 RGB

Cependant, le réel plus, c’est la présence d’un déport USB et casque sur l’arrière du clavier. Une fois branché, nous avons toujours un port à disposition à proximité. C’est idéal si les ports en façade de votre boîtier sont toujours occupés, ça évite d’avoir à chercher une prise libre derrière le PC.

Thermaltake Argent K5 RGB

Le design du Argent K5 RGB : 

En matière de design, nous avons un clavier massif, très massif… Un peu comme le Level 20 RGB Gaming Keyboard en son temps. Cependant, celui-ci est davantage travaillé avec sa top plate en aluminium incurvée au niveau du pavé numérique. D’ailleurs, en parlant de pavé numérique, ce dernier est maintenu à niveau grâce à une partie noire. De plus, cela apporte un contraste très agréable à regarder avec le reste du clavier.

Dans la même veine, on pourra citer la molette, imposante, positionnée à l’horizontale sur le bord du clavier. Ici, elle est en aluminium et est très agréable à manipuler malgré des crans assez mous. Et si l’on appuie dessus, on pourra muter le son, tout simplement.

Les matériaux utilisés :

Le choix des matériaux, vous le connaissez puisque la marque se tourne de nouveau vers de l’aluminium pour la plaque de couche. Néanmoins, cette dernière est très épaisse, comptez 2 mm ! Idem pour la partie noire utilisée au niveau du pavé numérique qui est vraiment qualitative. À ce sujet, nous ne savons pas réellement s’il s’agit de plastique ou d’aluminium anodisé puisque le traitement est vraiment identique au reste du clavier.

Quoi qu’il en soit, si c’est de l’aluminium, cela renforce le côté haut de gamme de ce modèle avec deux traitements différents au sein d’un même produit. En revanche, s’il est question de plastique, ce dernier ne jure absolument pas avec le reste du clavier avec un effet sablé similaire au reste de l’Argent K5.

Cependant, ce qui fâche un peu, c’est la présence de touche en ABS d’environ 1 mm d’épaisseur. Au vu du reste du clavier, c’est la chose qui pèche un peu. Par ailleurs, le lettrage reste original, tout en arrondi, ça change un peu. Et si vous souhaitez les remplacer, pas de soucis, la bottom row, la ligne de touche où se trouve la barre espace est standard. Vous pourrez donc opter pour un keyset Corsair PBT Double-Shot Pro sans craintes.

Sinon, grosse satisfaction concernant le repose-poignet qui profite d’un revêtement souple en mousse recouvert de PU. Fini le plastique rigide et, il faut l’avouer, pas forcément agréable à l’usage, ici, c’est le grand luxe. Néanmoins, on pourra critiquer sa faible largeur. Encore une fois, si vous avez de grandes mains, il faudra l’éloigner légèrement du clavier. Ceci se fait simplement puisqu’il est magnétique. En revanche, les aimants ne sont pas très puissants, l’Apex Pro de SteelSeries étant à des années lumières devant.

Thermaltake Argent K5 RGB

Les commutateurs :

Concernant les switches, nous avons reçu la version doté de commutateurs Cherry MX Silver Speed. Il est question d’interrupteurs bien connus dans nos colonnes puisque nous les testions sur les : Level 20 RGB Gaming Keyboard et X1 RGB, toujours de chez Thermaltake.

Les concernant, il s’agit de switches de type linéaires produits par la marque allemande Cherry. À la frappe, nous aurons donc toujours la même sensation de descente progressive, que ça soit en début ou en fin de course.

D’ailleurs, avec ce modèle, la marque nous propose des interrupteurs très réactifs grâce à un point d’accentuation placé à 1,2 mm. Idem, la course totale ne sera que de 3,4 mm, une différence assez significative par rapport à du MX Red puisque l’on arrivera très rapidement et facilement en fin de course.

Enfin, il faudra vraiment maîtriser son clavier pour éviter les fautes de frappes. En effet, à peine on effleure une touche que l’activation est prise en compte. En même temps, avec 45 cN, ça va très vite. Un phénomène qui, même s’il est présent sur des MX Red est quand même atténué grâce à son point d’accentuation plus important : 2 mm.

Thermaltake Argent K5 RGB

Le bruit :

Avec son nouveau clavier, Thermaltake nous propose un clavier au bruit plutôt agréable à l’usage. Il nous paraît beaucoup moins bruyant que certains claviers que nous avons d’ores et déjà eu en test. On pense par exemple au Alloy FPS de HyperX. Globalement, même la barre espace ne fait pas tant de bruit que cela. De même, nous n’avons pas de bruit de ressorts comme on pouvait avoir avec le K4 RGB de chez Xtrfy.

Le RGB :

Globalement, le RGB du Argent K5 RGB est correct. Il se voit bien à conditions de ne pas avoir trop de luminosité dans la pièce. Avec ce clavier, on est loin de l’intensité des claviers de chez Roccat ou même Corsair. De plus, nous avons constaté à l’usage dans le logiciel TT iTAKE Engine, que si l’on baissait la rapidité des effets lumineux, nous avions une impression de saccades.

Thermaltake Argent K5 RGB

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires