Test : Gigabyte GTX 1650 Super Windforce OC

0
11584

Architecture, refroidissement et connectiques :

L’architecture :

Cette GTX 1650 Super est en réalité un refresh de la GTX 1650. Il y a quelques mois, Nvidia a proposé une mise à jour de sa gamme GTX en proposant deux nouveaux modèles portant la dénomination  « SUPER  » : la GTX 1650 Super et la GTX 1660 Super.

La GTX 1650 Super hérite de la puce graphique TU116 du modèle supérieur, la GTX 1660. Elle bénéficie donc de l’architecture Turing tout en conservant un processus de fabrication en 12 nm. Le choix de la puce TU116 fait passer la taille de celle-ci de 200 mm² à 284 mm² et lui permet surtout d’accueillir à présent 1280 cœurs cuda contre les 896 de la GTX 1650.

L’autre changement majeur est l’abandon des 4 Go de GDDR5 au profit de 4 Go de GDDR6 bénéficiant d’une fréquence mémoire de 12 Gbps, ce qui fait monter sa bande passante de 192 Go/s. Au final, on se demande si l’on peut encore réellement parler de refresh lorsque l’on voit toutes les différences avec la GTX 1650. C’est plus une GTX 1660 Super Lite qu’une GTX 1650 améliorée.

Le refroidissement :

La carte bénéficie d’une taille standard pour de l’entrée de gamme avec des dimensions de 225 x 119 x 40 mm et une largeur de 2 slots. Il s’agirait d’un choix judicieux pour les châssis compacts.

Ce n’est pas la première fois que nous avons une carte graphique de la marque Gigabyte  entre nos mains ce qui explique que le design ne nous est donc pas totalement inconnu. Nous sommes ici face à une carte custom, c’est-à-dire disposant d’un système de refroidissement propre à la marque. Celui-ci porte la mention « Windforce 2x » et bénéficie de deux ventilateurs de 90 mm. Gigabyte utilise pour cette carte sa technologie brevetée : « Alternate Spinning ». Le principe est assez simple et implique que les deux ventilateurs tournent en sens opposé. Le but est ainsi d’éviter les turbulences entre les deux ventilateurs.

Les onze pales des ventilateurs sont légèrement incurvées afin d’optimiser le flux d’air. Notre sample est pourvu de la technologie « 3D Active Fan » afin de laisser les ventilateurs au repos si la température du GPU ne requiert pas leur fonctionnement.

Le carénage en plastique noir englobe le PCB, légèrement plus court, et porte l’inscription Gigabyte GeForce GTX sur la tranche supérieure. Les finitions de la coque plastique sont plutôt bonnes pour une carte d’entrée de gamme et l’esthétique, assez neutre, devrait convenir à de nombreux utilisateurs. Gigabyte, sûrement pour des raisons financières, fait ici l’impasse sur le rétroéclairage RGB.
Attaquons-nous à présent au démontage du système de refroidissement de la carte. Celui-ci est fixé par six points de serrage. Les quatre habituels autour de la puce graphique, mais aussi deux supplémentaires au niveau de l’étage d’alimentation. Cela permet d’assurer un maintien optimal du système de refroidissement.

Le radiateur en aluminium chargé de tenir au frais les différents composants du PCB est traversé par un seul heatpipe de 6 mm. Un peu léger quand même… Celui-ci est en contact direct avec la puce graphique. La position de la puce graphique peut paraître non appropriée et il aurait été plus logique de la faire pivoter de 90° afin d’optimiser la surface de refroidissement. En effet le caloduc touche le GPU dans la largeur au lieu de le toucher dans la longueur !
Les puces mémoires, l’étage d’alimentation ainsi que certaines puces du PCB sont recouverts de pads thermiques afin d’assurer la dissipation de la chaleur.

Pour aller plus loin :
M30 : une nouvelle fournée de SSD signés Gigabyte !

Les connectiques :

La carte dispose, au niveau des sorties vidéos, d’un HDMI 2.0b, d’un DisplayPort 1.4 et d’un DVI-DL. Nous sommes très satisfaits de voir que certaines marques pensent à garder la présence d’une sortie DVI-D afin de permettre aux utilisateurs disposant d’un petit budget mais qui souhaitent mettre à jour leur carte vidéo afin de conserver leur ancien moniteur. Après les adaptateurs/convertisseurs ça existe me direz-vous..

Pour alimenter cette Gigabyte GTX 1650 Super Windforce OC, le PCB est doté d’un connecteur d’alimentation 6-pin, permettant d’amener 75W supplémentaire à la carte graphique. Nous rappelons que la GTX 1650 pouvait se passer d’une alimentation externe.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires