Test – Comparatif de waterblocks pour le socket LGA-20xx

0
2169

Protocole de tests

La configuration de tests :

Le test de nos différents waterblocks sera réalisé sur une carte mère Asus Rampage VI Extreme Encore, combiné à un processeur Intel i9-10980XE. Ce processeur dispose de 18 cores et de 36 threads. Pour les tests et afin d’éviter que la fréquence Boost ne viennent fausser les résultats, nous fixerons la fréquence à 4 GHz pour une tension fixe de 1.15 volt.

Les températures relevées seront bien entendues élevées puisque nous allons utiliser un stress tests qui va solliciter notre processeur à 100% en continu durant 10 minutes.

Les composants de la boucle de refroidissement :

Nous avons déjà eu l’occasion de vous les présenter dans nos trois tutoriels sur l’installation d’une boucle de refroidissement liquide. Le radiateur est un EK-CoolStream XE 480. Il s’agit d’un modèle ayant comme dimension, 520 x 130 mm, pour une épaisseur de 60 mm. Il est équipé de quatre ventilateurs EK-Meltemi 120ER de 38 mm d’épaisseur. Ce sont des ventilateurs à pression statique extrêmement haute et qui conviennent parfaitement pour les radiateurs de la série XE. Toujours dans l’optique d’avoir des tests comparatifs, ceux-ci tourneront à leur vitesse maximale durant nos comparatifs.

Position du waterblock :

Sauf contre indication de la part du fabricant, le waterblock sera positionné afin d’être visuellement « droit » lorsque votre carte mère est insérée dans votre boitier. Une photo sera plus parlante pour vous aider à comprendre.

Le test de chaque waterblock :

Durant notre réflexion quand à la mise en place de ce protocole, la question de la pâte thermique s’est posée. Premièrement, nous n’utiliserons pas la pâte pré-installée ou la seringue livrée, nous opterons pour une pâte identique. Notre choix s’est porté sur la pâte thermique NT-H1 de Noctua. Nous réaliserons trois séries de tests. Nous nettoyons l’IHS de notre processeur avec des lingettes NA-SCW1 de chez Noctua entre chaque tests.

Le stress tests avec powerMAX :

Le logiciel que nous allons utiliser pour faire chauffer notre i9-10980XE est powerMAX. Il s’agit d’un logiciel édité par la société CPUID.

Une fois le waterblock mis en place, nous laisserons la configuration tourner durant une période de 30 minutes afin que la température de l’eau se stabilise. Nous effectuerons ensuite une période de stress de 10 minutes qui nous permettra de faire le premier relevé.
La configuration restera ensuite au repos 15 minutes, avant de lancer le second stress test de 10 minutes. Nous réaliserons la même opération pour le troisième relevé.

Plusieurs relevés seront réalisés durant ce stress tests :

  • La température du liquide grâce à notre sonde BARROWCH FBFT02-V2 intégrée à notre boucle de refroidissement.
  • Le débit de notre liquide afin de juger de la restriction d’un waterblock à un autre. Pour ce faire, nous utiliserons la sonde BARROWCH FBFT03-V2.
  • La température de notre processeur via le logiciel Core Temp en version 1.15.1, ce qui me permettra d’avoir la température de chacun des cœurs et ainsi faire une moyenne. Les tests étant réalisé trois fois, nous aurons ainsi trois moyennes au total.

Contenu en rapport

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires