Test : be quiet! Silent Base 802

0
4145

Montage

Montage

On passe maintenant à l’étape de montage de notre configuration à l’intérieur de ce Silent Base 802 de be quiet!. Voici donc les composants qui serviront pour le montage :

    • Carte mère : ASUS Crosshair VI Hero
    • CPU : AMD Ryzen 7 1700X
    • Carte graphique : ASUS HD 7970

L’alimentation :

 

Pas de changement avec ce boîtier puisque nous commençons le montage par le bloc d’alimentation. Ici, l’opération se déroulera comme avec avec un Phanteks P600S par exemple. Il faudra commencer par détacher le pourtour de l’alimentation afin de le visser sur notre bloc. L’insertion se fera par l’arrière du boîtier, on finalisera le tout en revissant le pourtour à l’arrière du Silent Base 802

Le stockage :

Nous poursuivons avec le stockage et plus précisément, les disques durs 3.5″. Afin d’installer l’un d’entre eux dans le boîtier, on commencera par retirer le double panier présent sous le cache-alimentation. Pour cela, nous avons trois vis à main. Une fois sorti, on insère le disque dur dans le panier et on le fixe par les côtés à l’aide de la visserie fournie. Notez que les silentblocs présents atténueront les vibrations. Une fois installé, on remet la cage à sa place. 

Pour les unités 2.5″, l’opération reste également très simple : on libère une platine, on visse le SSD dessus et on remet le tout en place. Sachez que l’on pourra aussi les installer dans le double panier pour disque dur. Sachez seulement que si vous installez un SSD dans le haut, ce dernier devrait être monté à l’envers, ce qui peut compliquer le câblage. Finalement, la limite de ce système est qu’il faudra tout sortir pour ajouter ou retirer une unité de stockage. Un système de paniers plus classique aurait peut-être été le bienvenu. 

be quiet! Silent Base 801 ajoute panier HDDEnfin, sachez que si vous manquez de place, on pourra toujours augmenter les capacités de stockage du boîtier en rajoutant des paniers. Pour cela, on retirera des caches en plastique par l’arrière du boîtier et on y insèrera les paniers par le même endroit. Sachez seulement qu’en installant de nouveaux paniers, on réduit la compatibilité avec la carte graphique, passant de 432 mm à 287 mm. 

La carte mère, ventirad, carte graphique :

be quiet! Silent Base 802 montage carte mère

Il est maintenant temps d’entrer dans le vif du sujet avec la mise en place de la carte mère. Pour ce composant, nous pratiquons de la manière habituelle : en déposant la carte à son emplacement. L’entretoise centrale permettra de la maintenir en place puisqu’elle dispose d’un ergot et non d’un pas de vis. On terminera son montage en la vissant simplement dans le boîtier. 

Pour le ventirad CPU, idem, nous n’avons pas rencontrés de problème particulier. Dans son cas, il faudra simplement veiller à ce que la double platine 2.5″ présente à l’arrière du plateau de la carte mère soit enlevée. Une fois retirée, on peut terminer l’installation de notre dissipateur. 

be quiet! Silent Base 802 montage GPU vertical
Avec le Dark Rock 4, il ne faut pas une carte plus haute !

Pour la carte graphique, on pourra procéder de deux manières différentes :

Soit on l’installe à l’horizontale, le sens classique, en retirant les deux équerres, en l’insérant dans la carte mère et en revissant le tout.

Soit, on la monte à la verticale. Dans ce second cas de figure, la manière de procéder sera la même. Il faudra avoir un riser PCIe à disposition puisqu’il n’est pas fourni et avoir une carte pas trop haute. Avec un dissipateur type aircooling, si on a une carte imposante, il se peut que son montage soit impossible, elle risquerait de taper dans le ventirad

D’ailleurs, il est dommage que be quiet! ne propose pas trois slots d’extension à la vertical comme sur le P600S de Phanteks. D’une part, cela aurait permis de gérer l’écart entre la carte graphique et la vitre. D’autre part, on aurait pu installer des cartes triple slot.

Le câblage :

be quiet! Silent Base 802 câblage

Forcément, dans un boîtier, plus il y a de la place, plus le câblage est aisé. C’est le cas de ce modèle puisqu’à l’arrière du plateau de la carte mère, nous mesurons un espace de 2.5 cm. Un espace plutôt généreux qui nous permettra de regrouper les câbles, sans se poser la question de savoir si le boîtier fermera ou pas. 

Le panneau de contrôle :

Autrement, on procède de la même manière en commençant par le panneau de contrôle. Ici, on commence par faire longer les connecteurs le long des caches pour de futurs paniers pour le stockage. On fait descendre le tout en longeant la carte mère et on passe la majorité des câbles par la fente, située sous la carte mère. Ainsi, les connecteurs du front panel et de l’audio trouveront leur chemin.

Dans le cas de l’USB 3.0, c’est un peu plus compliqué. Le connecteur est trop gros pour passer par cette ouverture, nous devons le faire passer par le passage de câble du coin inférieur droit de la carte mère. 

On termine par le header USB 3.2 Gen2 qui fera une boucle et ressortira par le passage du milieu, à droite de la carte mère. Une fois en place, on maintient tout ce petit monde en place à l’aide de quelques bandes velcros.

La carte mère :

On enchaîne maintenant par les câbles d’alimentation de la carte mère. Encore une fois, l’EPS12V remontera par l’arrière du boîtier. On le branchera à la carte mère grâce à la grande ouverture du haut. 

Dans le cas de l’ATX 24 broches, nous faisons longer le câble le long de la carte mère, avec les autres connectiques du panneau de contrôle. Au passage, on ouvre et referme les bandes velcros sur son passage. Avec des colliers nylon, si nous les avions serrés, nous aurions dû tout couper pour en poser des nouveaux. 

La carte graphique :

Pour la carte graphique, on commence par la brancher avant de relier le câble à notre alimentation. Ceci nous permettant de savoir, au premier coup d’œil, par quel ouverture nous faisons passer le câble. Pour le coup, même constat, il descendra le long de la carte mère, en suivant les câbles déjà en place. 

Le stockage :

Il ne reste plus que le stockage à câbler. Ici, rien de plus simple puisqu’il y a une ouverture sous le panier HDD placé sous le cache alimentation. On en profite pour faire passer nos câbles d’alimentation et de données par cet endroit afin de bien masquer le superflu. Quant aux câbles data ils remonteront discrètement le long de la grappe principale pour ressortir par le premier passage de câble. Enfin, on les branche à la carte mère. 

be quiet! Silent Base 802 montage final

Globalement :

Nous arrivons à la fin de notre installation et clairement, le montage d’une configuration à l’intérieur d’un Silent Base 802 se déroule bien. On a de la place et les ouvertures sont nombreuses. De plus, les bandes velcros faciliteront le processus puisqu’elles pourront être déplacées, scratchées, déscratchées, etc. Finalement, on regrette juste que l’ouverture inférieure ne soit pas plus grande afin d’y faire passer le connecteur USB 3.0.

Contenu en rapport

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires