Test : be quiet! Silent Base 802

0
4139

L'intérieur du Silent Base 802

Passer à l’intérieur du Silent Base 802 sera on ne peut plus simple. Effectivement, les panneaux latéraux s’ouvrent grâce à une simple pression de bouton. Ces fameux boutons se situent à l’arrière du boîtier, dans le haut. En appuyant dessus, on libèrera les parties latérales qui s’écarteront légèrement. Il ne restera plus qu’à les soulever pour avoir accès à l’intérieur. Attention toutefois, la paroi en verre est particulièrement lourde.

Le châssis :

Une fois à l’intérieur du Silent Base 802, on se retrouve face à un agencement des plus classiques. Ainsi, la carte mère reposera au dessus de l’alimentation. Le bloc étant masqué par un cache-alimentation. 

Par ailleurs, avec ce modèle, on aura un accès facile à la carte mère, ce qui devrait faciliter le câblage. Effectivement, on retrouve trois passages de câbles sur la droite de la carte mère, passages disposant de caches en caoutchouc. Autrement, on aura un large accès sur le dessus de la carte mère, idem dans le bas avec une ouverture assez fine. D’ailleurs, toute la connectique ne pourra pas passer comme nous le verrons dans la partie montage. 

Enfin, on termine rapidement par la compatibilité avec les cartes mères. Ici, pas problème particulier puisque le Silent Base 802 pourra accueillir des références E-ATX, ATX, micro-ATX et mini-ITX

Les emplacements de stockage :

Pour ce qui est des emplacements de stockage, ce nouveau boîtier n’est pas en reste. De base, il propose une cage disque dur présente sous le tunnel de l’alimentation. Cette fameuse cage pourra accueillir deux disques 3.5″/2.5″. 

Pour le stockage en 2.5″, trois emplacements sont présents à l’arrière du plateau de la carte mère. Deux d’entre eux prendront place au niveau du large accès backplate alors qu’un dernier sera présent un peu en dessous. Notez que le tout sera amovible. 

On terminera par la possibilité d’ajouter jusqu’à cinq paniers 3.5″/2.5″ vers l’avant du boîtier. Pour cela, il suffira de retirer les caches et d’insérer lesdits paniers par l’arrière du Silent Base 802

L’emplacement de l’alimentation :

be quiet! Silent Base 802 emplacement alimentation

On passe maintenant tout en bas du boîtier avec l’emplacement de l’alimentation. Sur cet aspect, be quiet! est un bon élève et propose tout ce qu’il faut pour votre bloc. Déjà, le Silent Base 802 propose un système de plots en caoutchouc. L’alimentation ne reposera pas sur de la tôle moulée comme avec le Scorpion III de Chieftec par exemple. De plus, nous constatons que ce modèle propose un pourtour moussé. Le genre de chose qui ne se croise pas à tous les coins de rue dans le monde des boîtiers. 

Avant de passer au refroidissement, sachez que nous aurons de quoi installer des blocs d’alimentation de 288 mm de profondeur. En d’autres termes, une Corsair AX1600 passe sans problème ! 

Les possibilités de refroidissement :

De base, le boîtier de be quiet! arrive avec trois ventilateurs d’installés. Il s’agit de trois Pure Wings 2 de 140 mm. Ainsi, deux d’entre eux sont présents à l’avant du boîtier en aspiration, tandis que le dernier prendra place à l’arrière en extraction. Ces moulins ne profitent pas d’une alimentation PWM et fonctionneront à 1100 RPM à plein régime. De quoi assurer un certain silence en fonctionnement. 

Malgré ces trois ventilateurs de présents, nous aurons la possibilité d’installer jusqu’à trois ventilateurs de 120/140 mm dans le haut. En façade, il reste un troisième emplacement de 140 mm ou trois emplacements en 120 mm. 

Concernant le watercooling, même chose, on aura de la place pour installer de gros radiateurs. Ainsi, il sera possible d’intégrer un radiateur de 420 mm (3x 140 mm) en façade ou un 360 mm si vous avez des ventilateurs de 12 cm. Dans le haut, nous serons un peu plus limité puisque seul des radiateurs de 360/280 mm (et plus petits) entrerons. Pour finir, à l’arrière, il sera possible de monter un dernier radiateur en 120/140 mm. 

Malgré tout, si vous souhaitez installer un dissipateur type aircooling, il y aura également de la place. Avec 185 mm, l’Assassin III rentrera sans encombre, vous aurez même un peu d’espace pour rehausser les ventilateurs si besoin !

Le bundle :

La partie bundle est plutôt complète et propose : 

  • Une façade en mesh
  • Un filtre magnétique supérieur
  • Un panier disque dur avec les silentblocs qui vont bien
  • Une notice de montage en couleur
  • Un sachet de visserie
  • Six bandes velcros pour le plaquage des câbles

Comme nous vous le disions, le Silent Base 802 arrive avec un certain nombre d’accessoires. On retiendra surtout la façade en mesh ainsi que le filtre supérieur aimanté. Clairement, be quiet! veut que son boîtier mise à la fois sur le silence et les performances. Idem, le panier supplémentaire est une bonne chose puisqu’il permettra d’ajouter un disque dur 3.5″ ou deux SSD 2.5″ par exemple en cas de besoin. Enfin, les bandes velcros, c’est une bonne idée puisqu’elle permettront de faire des ajustements en cours de câblage, sans avoir à couper définitivement un collier en nylon. 

Les petits détails :

Le boîtier de be quiet! reste un modèle proposant un certain nombre d’équipements de série. Parmi eux, on retiendra notamment le hub fan permettant de contrôler jusqu’à six ventilateurs. Malheureusement, pas de gestion PWM dans ce cas précis, c’est un peu dommage. 

Autre élément intéressant, la platine amovible supérieur. À l’instar des Silent Base 601 et Dark Base 700 par exemple, le montage des ventilateurs, radiateurs, se fera simplement. On tire la platine, on fixe notre matériel et on rabat le tout. Comme cela se fait-il que cette option ne se soit pas déjà démocratisée ? 

Enfin, on terminera par parler de l’isolation présente sur les panneaux. Le panneau de droite, la façade et le cache supérieur présentent une isolation phonique. D’ailleurs, la paroi vitrée propose également des joints en mousse, objectif : le silence !

be quiet! Silent Base 802 démonté

En résumé :

Très clairement, le Silent Base 802 de be quiet! est un boîtier proposant un excellent niveau d’équipements. Isolation phonique, fan hub, platine facilitant le montage des ventilateurs/radiateurs, bref, il y a ce qu’il faut. Idem pour la place avec le support des radiateurs de watercooling en 420 mm, l’Eisbaer 420 d’Alphacool y rentrera sans encombres. Sur le papier, nous avons affaire à un bon boîtier. Voyons si la partie montage va se montrer récalcitrante. 

Contenu en rapport

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires