Présentation : Phanteks Revolt SFX 750 Gold

0

Jusqu’à présent, la petite SX750 de chez Silverstone était le seul bloc d’alimentation SFX que nous avions eu entre les mains. Aujourd’hui, nous réitérons l’expérience avec un nouveau modèle, cette fois-ci en provenance de chez Phanteks. Bref, découvrons ensemble ce que nous propose la petite Revolt SFX 750 Gold de la marque. Vous l’aurez compris, il est de nouveau question d’une présentation matériel, pas de test ici.

Phanteks Revolt SFX 750 Gold boîte

Présentation de la série Revolt SFX : 

Comme vous le savez sûrement, la marque Phanteks s’est diversifiée sur une large gamme de matériel destinée au marché du PC. L’entreprise propose des systèmes de refroidissement CPU, des AIO, des boîtiers et des alimentations. Néanmoins, jusqu’à très récemment, il n’y avait pas de bloc SFX dans le catalogue de la marque. C’est pour cela que l’on retrouve les Revolt SFX.

Cette nouvelle gamme met donc en avant trois blocs différents avec deux puissances : 650W et 750W. Ainsi, le petit modèle de 650W dispose d’une certification 80+ Gold alors que l’on retrouve deux modèles de 750W. La différence entre les deux ? La certification tout simplement, 80+ Gold pour l’une et 80+ Platinum pour l’autre !

Enfin, pour ce qui est de la garantie, Phanteks a confiance en son matériel puisque nous sommes couverts 10 ans. Bon, derrière, il n’y a pas trop de risque, sous le capot c’est du Seasonic, un des grands noms du milieu de l’alimentation PC.

Le déballage : 

Notre bloc signé Phanteks débarque dans un petit carton très sobre. En effet, ne cherchez pas des illustrations de l’alim car il n’y en a pas, on retrouve simplement le nom de l’alim et c’est à peu près tout. À l’arrière, nous avons le droit à un rappel des caractéristiques de ce modèle, de la connectique embarquée ou encore de courbe de fonctionnement du ventilateur. Bref, nous sommes à des années lumière du packaging de la XG Plus 850 Platinum de Cooler Master.

À l’intérieur, tout est bien protégé, le bloc prenant place dans une petite feutrine tout en étant enserrer de deux blocs de mousse. Juste en face, les câbles reposent dans une petite trousse refermable. Rien à redire, le bloc est arrivé sans encombres.

La Revolt SFX 750 Gold : 

Phanteks Revolt SFX 750 Gold

On commence donc la partie présentation de la petite Revolt SFX 750 Gold par ses dimensions. Et malgré le passage de la SX750 avant, la taille des blocs SFX est toujours déroutante… Surtout après le passage d’un modèle ATX (coucou la XG Plus 850 Platinum). Bref, aujourd’hui on retrouve une alimentation mesurant 100 (P) x 125 (L) x 63,5 (H) mm. Notez que les modèles en SFX-L sont un peu plus profond afin d’y loger un ventilateur plus gros notamment. Pour finir, sur la balance, ce modèle affiche 985 g.

La finition, pour un bloc d’alimentation, est propre puisque l’on retrouve une peinture granuleuse noire assez classique pour ce type de composant. On apprécie néanmoins la forme donnée à la grille du ventilateur en forme d’hexagone arrondi. Enfin, sur les flancs, des stickers comportant la référence et la marque du bloc.

Comme on peut le voir, nous avons bien affaire à un modèle entièrement modulaire puisqu’un câble n’est rattaché à ce modèle. Ceci nous permet de ne brancher que la connectique nécessaire pour le câblage de la configuration. Une option intéressante, surtout en ITX où la moindre place devient précieuse !

À l’arrière, c’est l’organisation « classique » avec l’indispensable IEC 14 pour le cordon d’alimentation. Juste au-dessus, nous avons le droit à un interrupteur pour couper complètement le courant. Enfin, tout autour, c’est une grille fine qui répond présent. Son objectif étant de faciliter l’évacuation de l’air chaud accumulé à l’intérieur lors du fonctionnement.

En parlant de chaleur, parlons brièvement de refroidissement et à ce sujet, nous avons le droit à un petit moulin en 92 mm doté un roulement FDB. Il adopte également un fonctionnement semi-passif jusqu’à 30% de charge. À partir de 70% de charge, son régime augmentera petit à petit jusqu’à tourner à pleine vitesse lorsque la charge atteindra les 100%.

Pour aller plus loin :
[LABO] Teamgroup Delta RGB 6600 MHz CL34 DDR5

Un petit mot sur la partie électrique : 

Phanteks Revolt SFX 750 Gold

Avec ce bloc, nous avons affaire à un modèle affichant une puissance de 750W. Toutefois, il est intéressant de voir comment se répartissent ces 750W. D’ailleurs, à ce sujet, sachez que l’on retrouve un unique rail 12V, c’est le rail le plus conséquent sur ce modèle puisqu’il affiche une intensité de 62A, soit 744W de puissance. Ainsi, on pourra alimenter sereinement notre CPU et carte graphique sans avoir à répartir les charges sur différents rail comme avec une Pure Power 11 FM de be quiet!.

Sinon, les autres rails affichent des intensités de 20A pour les 5V et 3,3V, soit une puissance combinée de 130W. Le -12V est à 0,3A, donc 3,6W de puissance quant le 5VSB est à 3A (15W). Rappelons que ce rail sert à fournir du courant quel que soit l’état du PS-ON.

Concernant les protections, la marque met en avant tout ce qu’il faut avec :

  • OVP : Over Voltage Protection (protection contre les surtensions)
  • OPP : Over Power Protection (protection contre les surpuissances)
  • SCP : Short Circuit Protection (protection contre les courts-circuits)
  • OCP : Over Current Protection (protection contre les surintensités)
  • UVP : Under Voltage Protection (protection contre les sous-tensions)
  • OTP : Over Température Protection (protection contre les surchauffes)
  • On termine par les protections contre les non-charge et reset

Phanteks Revolt SFX 750 Gold

À l’intérieur, on retiendra la conception sans câble du bloc. Comme on peut le voir, on retrouve trois circuits imprimés à l’intérieur, chacun soudés les uns aux autres. En matière de composant, la marque exploite des condensateurs japonais en 105°C ainsi qu’une conception haut de gamme de la circuiterie. La marque met également en avant la régulation stricte des tensions (±3%). Quant au rendement, la certification 80+ Gold assure 90% à 50% de charge.

Les câbles et le bundle :  

Au niveau des accessoires Phanteks fournit, dans un premier temps :

  • Un manuel d’utilisateur et guide d’installation
  • Un adaptateur ATX/SFX
  • Quatre vis pour le montage dans un boîtier
  • Huit colliers nylons
  • Trois bandes velcros

Sans plus tarder, on passe à la partie câbles :

  • 1x connecteur ATX 24 broches de 35 cm (un câble)
  • 2x connecteurs EPS12V 4+4 broches et 8 broches de 40 cm (deux câbles)
  • 4x connecteurs PCIe 6+2 broches de 40 cm + 10 cm (deux câbles)
  • 8x connecteurs SATA de 15 cm + 10 cm + 10 cm + 10 cm (deux câbles)
  • 3x connecteurs SATA + 1x Molex de 15 cm + 10 cm + 10 cm + 10 cm (un câble)

Comme on peut le voir, les câbles fournis avec ce blocs sont assez simple puisque totalement dénués d’artifices. Ici, on retrouve une connectique dénuée d’artifice, exit donc les gaines nylon ou le gainage brin par brin. À côté de ça, la marque nous propose des câbles assez souple sans trop l’être non plus. Nous n’aurons pas la sensation d’être face à quelque chose de trop cheap comme cela pouvait être le cas avec certains brins de la SX750 de Silverstone.

En bref : 

Phanteks Revolt SFX 750 GoldAvec cette référence, Phanteks fait une entrée sur le marché de l’alim SFX qui nous semble réussi. Ce modèle disposant de la connectique nécessaire pour alimenter des configurations assez musclées, d’un ventilateur semi-passif ou encore, d’une partie accessoire complète. Bref, une nouvelle référence bienvenue sur le marché de l’ITX où il n’y a que trop peu de choix selon nous.

On termine par un petit mot sur le prix de vente de ce modèle qui était annoncé à 129,90 €. Dans les faits, la disponibilité est encore erratique en France et il sera difficile de trouve un revendeur. Pour cela, il faudra se tourner vers le marché allemand où Caseking l’affiche à 139,90 €. En soi, elle s’aligne sur la concurrence représentée par la V750 SFX Gold de Cooler Master.

Un grand merci à Phanteks !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires