Le calendrier CPU AMD et Intel perturbé ?

2

Depuis plusieurs jours pas mal de rumeurs et d’articles (tournant souvent autour de la même source) évoquent de larges perturbations en ce qui concerne le calendrier des prochains cpu chez AMD et INTEL. Mais il faut reconnaitre que c’est bien ce dernier qui pourrait remanier le plus sa roadmap. Tout d’abord, notons que cette brève se contentera de faire une synthèse de ces rumeurs et d’apporter notre point de vue en l’absence d’informations fiables en provenance d’Intel notamment.

Calendrier 2023 cpu AMD Intel
(Image : Shutterstock / Pawarun Chitchirachan)

AMD Zen 4 X3D : seulement deux processeurs en 2023 ?

Si les critiques au sujet des nouveaux Ryzen 7000 sont globalement bonnes, la tendance générale reste à laisser l’avantage à Intel. Du coup certains disent attendre la sortie éventuelle des processeurs Ryzen 7000 X3D qui pourraient prendre le dessus dans le gaming. On sait que ces processeurs coûtent plus cher à AMD mais pour forcer la décision face à Intel, une gamme de 4 CPU X3D était envisagée. Pourtant, il semble qu’AMD ne prévoit de proposer qu’un Ryzen 5 7600X3D et un Ryzen 7 7700X3D. Une limitation à deux CPU 6 et 8 cores qui pourrait en décevoir certains mais qui pourtant est relativement logique au regard de la cible gaming envisagée. Autre rumeur sur le sujet, si ces versions X3D devraient être présentées en début d’année (au CES 2023 ?), la commercialisation pourrait n’intervenir que vers mars ou avril 2023.

Pour aller plus loin :
Les Ryzen 7000 X3D Zen 4 3D V-Cache seront dévoilés au CES 2023
Ryzen 7000 X3D
Chez AMD et Intel, le calendrier CPU 2023 serait perturbé…

Intel : une roadmap grandement perturbée ?

Contrairement à beaucoup d’autres fuites et rumeurs évoquant l’avance d’Intel sur sa roadmap, on apprend qu’Intel devrait repousser à 2024 Meteor Lake et sa mise à niveau en socket LGA 1851. Cette rumeur relayée par le même leaker qui a parlé des Zen 4 X3D est particulièrement perturbante et vient à contre pied de la tendance qui semblait se dessiner. Pire, pour faire “patienter” ses clients, les bleus pourraient occuper le terrain avec des  Raptor Lake Refresh, c’est à dire des processeurs similaires profitant d’une optimisation du process de gravure pour proposer des petites augmentations de vitesse d’horloge de 100 à 200 MHz. Ce n’est donc qu’en 2024 qu’Intel mettrait sur la table ses nouveautés mais là encore avec une approche très étonnante. Ainsi Meteor Lake arriverait en 2024, mais nous pourrions aussi voir débarquer Arrow Lake à quelques mois d’intervalle. Comment expliquer cette situation ? Toujours d’après le leaker, Intel souhaiterait que les deux gammes se chevauchent. Meteor Lake pourrait donc concentrer sa gamme sur des CPU plafonnés à six cœurs de performance et 16 cœurs efficients et être particulièrement agressif pour les ordinateurs portables, tandis qu’Arrow Lake sera plus adapté aux ordinateurs de bureau avec jusqu’à huit cœurs de performance tout en conservant les mêmes 16 cœurs efficients.

Pour aller plus loin :
Déjà les premières puces Intel Meteor Lake

Intel Meteor-Lake 7nm

Que penser des ces rumeurs et à quoi s’attendre pour 2023

Voilà donc une “révision” plutôt perturbante du calendrier. Nous avons volontairement écarté certaines autres rumeurs évoquant notamment un changement de process de gravure pour Meteor Lake car cette histoire ne nous semble pas fiable en l’état. Concernant ce décalage touchant AMD et plus fortement Intel, là encore il faut rester prudent car si les brèves sur le sujet se multiplient, elles ne font que reprendre la même source depuis quelques jours. Cependant, en prenant de la hauteur, cette histoire pourrait avoir du sens.

Après avec une inflation majeure y compris sur les composants PCs, une “pause” pourrait faire du bien à tout le monde. En plus de la situation économique, le fan de PC vient tout de même de se farcir un changement de socket pour AMD, un passage à la DDR5, un changement d’alimentation (qui va devenir de plus en plus nécessaire en ce qui concerne la puissance et la norme )…Le tout couronné par une explosion des prix des cartes graphiques et des cartes mères (dans une moindre mesure).

Envisager 2023 comme une année de transition ne serait donc pas si délirant. Notez cependant que ce point de vue et une simple réflexion globale au regard du marché et en considérant le client final en priorité…Des considérations qui ne peuvent pas obligatoirement être alignées sur celles des industriels.

S’abonner
Notifier de
guest

2 Commentaires
Newest
Oldest Most Voted
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
endiendo
endiendo
18 novembre 2022 20h56

arrêtez de toujours râler à cause d’un changement de socket lors d’un changement de cpu.
En général quand on change de cpu c’est pour changer de génération de plateforme.. Nvme, Pci-Express, USB, ddr.. donc forcément, on “veut” changer de carte mère.
Sinon, si on reste dans la même génération, ça ne sert à rien de changer de cpu.

La machine
Administrateur
19 novembre 2022 9h42
Répondre à  endiendo

Qui râle ?