Test : be quiet! Dark Rock Slim

0
2377

Conclusion :

Un dissipateur fin ! 

Le Dark Rock Slim ne déroge pas à la tradition des Dark Rock. Effectivement, malgré un format réduit, le dissipateur de be quiet! reprend les codes de la famille avec un revêtement noir intégral. Il en va de même pour le top en aluminium brossé et les capuchons pour les heatpipes. Vous l’aurez deviné, il fait sensation !

Idem côté finitions où be quiet! réaffirme sa maîtrise sur ce sujet. Ici, il n’y a rien qui dépasse, aucune ailette tranchante, bref, c’est très propre.

be quiet! Dark Rock Slim

Côté montage, pas de changements par rapport au Dark Rock 4 où le dissipateur reprend le même système de fixations. Toutefois, grâce à ses dimensions plus menues, nous n’aurons pas de soucis d’incompatibilité avec certaines vielles cartes mères. Souvenez-vous, lors de notre test du DR4, les caloducs touchaient le radiateur de la puce PLX de notre Maximus VI Extreme.

Cependant, nous avons toujours le même soucis d’orientation : on ne peut pas positionner le radiateur de sorte à avoir un flux montant en AMD. Un aspect dommageable dans certains boîtiers comme le SL600M.

Toutefois, le format slim du radiateur à pour avantage de ne grignoter aucun emplacement RAM ni PCIe. Si on le souhaite, avec ce modèle, on pourra installer des modules RAM avec de gros dissipateur. Cependant, on aurait aimé des griffes plus simples à retirer une fois le ventilateur en place. En l’état, c’est une vraie plaie !

Les performances dans tout ça ? 

Très clairement, le radiateur slim du Dark Rock Slim a un impact sur les performances, d’autant qu’il est fournit avec un ventilateur très orienté silence. Dans les faits, on se retrouve avec des performances correctes en 12V et en 8V, mais qui s’effondrent catastrophiquement en 5V, la faute à une pression statique du ventilateur insuffisante pour un radiateur aussi dense.

C’est d’ailleurs là que le DR4 se distingue avec son gabarit plus imposant puisqu’il encaisse mieux les montées en températures. Le problème du manque de ventilation se pose moins.

Cependant le ventilateur est très silencieux, à tel point qu’il peut être intéressant de le faire tourner à fond ou presque. Dans un boîtier, vous ne l’entendrez-pas, et vous aurez les meilleures températures possibles.

D’une manière générale, les performances de ce ventirad ne diffèrent pas bien de celles du Pure Rock, qui est pourtant inférieur sur le papier. Nous pensons que la penture noire ne fait pas autant de bien que le Marketing de be quiet! laisse entendre. Mais nous sommes prêt à accepter cette légère baisse des performances, tant le rendu est qualitatif et visuellement plaisant

be quiet! Dark Rock Slim

Un format et un silence qui se paient :

Au niveau du prix, on peut retrouver le Dark Rock Slim à moins de 50€ chez Amazon où il s’affiche à 46€. Chez nos revendeurs français habituels, il s’affiche actuellement à plus de 60€, sauf chez Top Achat où il est à ~58€.

Le prix peu certes, sembler élevé, néanmoins, les ventirads Slim comme lui ne courent pas les rues. Idem, il se distingue également par un haut niveau de finitions que l’on n’a pas chez la concurrence… Sauf peut-être du côté de l’Hyper 212 Black Edition, mais avec des performances sans doute inférieures.

be quiet! Dark Rock Slim : 

On aime :
  • Le design toujours aussi soigné !
  • Les finitions toujours aussi propres !
  • L’installation qui gagne en simplicité
  • Le set de griffes pour un second ventilateur de fournit
  • Un ventilateur extrêmement silencieux à plein régime !
  • Les slots de RAM qui ne sont pas obstrués
  • Les soucis d’incompatibilité avec les vieilles cartes mères en moins !
On aurait aimé :
  • Avoir la possibilité d’orienter le radiateur comme bon nous semble en AMD
  • Des griffes plus simple à retirer
  • Des températures meilleures à basse vitesse
  • Un ventilateur clairement plus axé sur les performances
  • Un prix globalement plus abordable chez les revendeurs français

Si vous cherchez un dissipateur qui passe partout avec de jolies finitions tout en restant silencieux, c’est celui-ci qu’il vous faut. En revanche, il ne faudra pas être gourmand avec l’overclocking car son format et son ventilateur trop axé silence ne lui permettront pas d’aller bien loin. Enfin, on aurait aimé des griffes plus simples à retirer et des revendeurs français moins gourmands ! En rapport perf/prix, le Pure Rock est clairement meilleur. Ce Dark Rock Slim repartira avec la distinction Argent.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de