Test : be quiet! Dark Rock Slim

0
2215

Installation :

Pour la partie installation, il faudra conserver sa backplate AMD, le constructeur n’en fournissant pas. Si vous ne l’avez plus, un petit tour sur eBay devrait permettre d’en retrouver une facilement.

Ici, les montages Intel et AMD étant différents, on prendra le soin de détailler les deux opérations séparément.

Intel :

be quiet! Dark Rock Slim

Comme pour le Dark Rock 4, avant d’attaquer le montage à proprement parler, on commencera par préparer la backplate. Pour ce faire, on viendra insérer les vis à base carrée dans la plaque que l’on maintiendra avec des rondelles en caoutchouc.

be quiet! Dark Rock Slim
(GIF)

Une fois la plaque prête, on la dépose au dos de la carte mère et on retourne l’ensemble. Ne reste plus qu’à visser des entretoises sur les pas de vis de la backplate et visser les bras de montages sur les dites entretoises.

L’ultime étape sera de déposer le Dark Rock Slim sur le CPU (sans oublier la pâte thermique), et de le visser au reste du montage via la barre de pression.

be quiet! Dark Rock Slim

Finalement, le montage sur socket Intel sera exactement le même que celui du Dark Rock 4 (DR4). La marque réutilise son nouveau système de montage bien plus simple à notre goût que l’ancien.

AMD :

be quiet! Dark Rock Slim
(GIF)

Nous poursuivons le montage avec les plateformes AMD dont les étages sont simplifiées. Effectivement, nous n’avons pas de backplate à préparer pour le montage, ici, il faudra simplement retirer les crochets noirs d’origines.

Par la suite, on viendra déposer des plots en plastique noir aux quatre coins de la backplate d’origine. Ensuite, ce sont les bras de montage AMD que l’on viendra visser. L’étape finale consiste à placer le Dark Rock Slim sur le CPU et à la fixer via la barre de pression.

be quiet! Dark Rock Slim

Encore une fois, le montage reste identique à celui du Dark Rock 4 que nous testions précédemment.

Toutefois, gros bémol au niveau des griffes du ventilateurs puisqu’aucun système facilitant leur retrait n’est présent. Pour ça, il faudra sortir la griffe du ventilateur au niveau des angles du cadre du moulin… Bref, une vraie plaie.

Notez que cette fois-ci, nous n’avons pas rencontré de soucis quelconques sur notre Crosshair VI Hero. Le ventirad étant moins large que le DR4, les caloducs ne sont pas entrés en contact avec le dissipateur du switch PLX.
Cela étant, on ne peut toujours pas choisir de l’orientation du dissipateur sur la carte mère… Dans certains boîtiers, le sens du ventirad a son importance, comme dans un SL600M par exemple.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de