Test : Aorus ATC700

0
4605

Processeur à 3.9 GHz :

Ventilation sans PWM (2000 tr/min) :

Et c’est parti pour toute une série de relevés de température. Pour fêter cela, on commence avec notre Core i7 4770K fonctionnant à sa fréquence d’origine, soit 3.9 GHz. La ventilation est calibrée à 100% de sa capacité, soit environ 1685 RPM.

Aorus ATC700

Les tests de températures à 3.9 GHz ne posent généralement pas de problèmes particuliers. En voici une nouvelle fois la preuve puisque notre ATC700 maintient notre CPU à une température de 52°C. Dans l’absolu, c’est plutôt bon, toutefois, face à la concurrence, nous sommes entre un Lepa Neollusion et un Shadow Rock TF2.

Ventilation en mode PWM :

Toujours à 3.9 GHz, nous basculons cette fois-ci la ventilation en mode PWM. À ce niveau, la carte mère prend le relais, les moulins fonctionneront moins vite. Des températures en hausse sont à prévoir.

Aorus ATC700

Avec la ventilation en mode PWM nous constatons que les températures n’augmentent que très peu. En effet, nous enregistrons une différence de 1°C. Ceci permet à notre exemplaire de test de mieux se positionner face à la concurrence. L’ATC700 remonte donc dans le peloton pour se positionner au niveau du Noctua NH-U14S.

Encore une fois, les températures à cette fréquence ne souffrent pas de la critique, notre CPU est au frais !

Processeur à 4.2 GHz :

Ventilation sans PWM (2000 tr/min) :

À partir de maintenant, nous nous attaquons à l’overclocking. Pour ce coup-ci, notre CPU sera cadencé un peu plus haut puisqu’il montera à 4.2 GHz. Ici, nous activons le mode 12V, en résulte une ventilation calibrée à 100%.

Aorus ATC700

Avec un petit peu d’overclocking, on enregistre forcément une hausse de température. Ce coup-ci, notre CPU est maintenu à 60°C, une température sans danger pour le matériel. Face à la concurrence en revanche, notre produit se positionne 2°C devant le Shadow Rock TF2, mais également 2°C derrière le Neollusion de Lepa.

Ventilation en mode PWM :

Nous sommes toujours à 4.2 GHz et nous poursuivons cette fois-ci avec la ventilation en mode PWM. Comme dit précédemment, les températures remontent !

Aorus ATC700

Encore une fois, nous constatons qu’une très faible augmentation de la température en passant en mode PWM. La différence ici n’est que de 1°C. L’ATC700 remonte encore une fois dans le peloton. Avec 61°C affichés, nous atteignons les performances d’un ETS-T50 AXE et d’un NH-C14S.

Processeur à 4.5 GHz :

Ventilation sans PWM (2000 tr/min) :

Enfin, nous arrivons en fin de course avec un overclocking plutôt conséquent. Cette fois-ci, nous basculons notre CPU à 4.5 GHz. La ventilation est réglée en mode 12V, à 100% de sa capacité. Voyons ce que cela donne.

Aorus ATC700

C’est sur ce type d’overclocking que l’on voit si les dissipateurs ont les reins solides ou non. Avec 77°C, les résultats ne sont pas fou-fous, néanmoins, il y a pire puisque le Shadow Rock TF2 enregistre 80°C. Dans ce cas de figure, nous avons le même niveau de performance que le be quiet! Pure Rock, un petit ventirad 120 mm simple tour.

Ventilation en mode PWM :

Les relevés de température se solderont par une ventilation basculée à nouveau en mode PWM. Ici, nous sommes toujours à 4.5 GHz.

Aorus ATC700

En repassant en PWM, l’ATC700 d’Aorus, maintient notre CPU à 79°C. À ce niveau, nous ne passons pas le cap des 80°C et par conséquent, notre exemplaire de test reste devant les Shadow Rock TF2 et Pure Rock de be quiet!. Toutefois, le Neollusion de Lepa reste devant de 1°C. Aurions atteint les limites de l’ATC700 ?

Finalement, le dissipateur d’Aorus nous a plutôt surpris. Effectivement, si ce dernier ne semble pas très convaincant lorsque ses ventilateurs tournent à fond, en PWM celui-ci regagne des places au classement. Toutefois, si l’on compare ce produit avec d’autres, on se rend compte qu’il a tendance à se situer sur la moyenne basse de notre sélection et particulièrement à 4.5 GHz.

Voyons maintenant s’il saura se distinguer du côté des nuisances sonores.

page suivante

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de