RTX 30 : une génération foireuse ?

9

Évidemment, certains vont avoir les poils qui se dressent en lisant le titre de ce petit article. Cependant, nous l’assumons et nous allons vous dire pourquoi cette génération est foireuse.

RTX 30 foireuse

RTX 30 : des performances au top, une qualité en berne

Si on fait abstraction de la situation exceptionnelle que nous traversons, dès le lancement de cette génération nous avions dit que Nvidia avait atteint le paroxysme de la foirade.

Bien avant la pénurie, le Covid, la prolifération des méchants mineurs, etc, le début des ennuis a commencé par le passage chez Samsung pour fabriquer les GPU de la série Ampere. Une décision sans doute dictée par les coûts mais qui a tout de suite handicapé Nvidia en raison d’un rendement bien plus faible qu’escompté.

Évidemment, la suite que nous connaissons tous n’est absolument pas de la responsabilité de Nvidia avec la crise sanitaire et l’explosion de la demande plongeant le marché dans une tension jamais vue jusqu’ici. Mais que dire de la communication du caméléon ?

« Au début de l’année dernière, nous avons lancé nos GPU de jeu GeForce RTX série 30 basés sur Ampère et cela a été un énorme succès, probablement le lancement le plus réussi que nous ayons eu à ce jour. » 

(Colette Kress, la directrice financière de Nvidia )

Cette situation a passablement agacé l’ensemble des amateurs de PCs. Mais l’absence d’une vraie concurrence a permis à Nvidia de sauver les apparences. Car sur le terrain des performances, il faut reconnaître que l’entreprise a fait du bon boulot avec un vrai bond en avant et encore une fois une contribution significative au monde du PC.

Reste que depuis le début, les défauts de qualités, les problèmes, les changements de versions se multiplient. Ils sont souvent « étouffés » et ne font pas de vagues dans les médias mais si on prend du recul, quelle marque pourrait ainsi multiplier les soucis de qualité sans encombre dans une autre industrie ?

Une succession de problèmes dans une relative indifférence

Dès le début, des retours, des remarques et des interrogations sont apparus sur le haut de gamme Ampere. On se souviendra ainsi des tergiversations de quelques marques en ce qui concerne les choix des condensateurs sur la RTX 3080.

RTX 3080 condensateurs

Un épisode qui s’est terminé par un « circulez y’a rien à voir »

Dernièrement, on a entendu l’histoire de la RTX 3090 ( à priori seulement chez EVGA ) qui dégagée sous New World…Une histoire qui s’est terminée par un mea culpa d’EVGA en pointant du doigt un problème de qualité de soudure. Un « simple » problème de soudure sur une carte à plus de 2 000 € !

Puis ces deniers jours on a pu avoir un festival nous démontrant que malgré leurs prix prohibitifs, les cartes les plus chères ne bénéficient pas d’un minimum de contrôle qualité avant d’être lancées sur le marché.

On a ainsi vu la RTX 3090 Founders Edition tout fraichement achetée par un client enthousiaste, monter très rapidement à 110 °C, la faute à un morceau de gant laissé sans doute par un technicien de la chaine de montage…

RTX 30 foireuse

Et enfin ces dernières heures un autre client heureux d’avoir pu s’offrir une 3080 Ti s’est affolé de voir la température Vram s’envoler. Il a pu ainsi rejoindre un groupe important d’utilisateurs ayant le même problème. Une situation logique en réalité, là encore causée par un défaut de qualité d’assemblage : deux rangées complètes de VRAM et de VRAM étaient montées sans pad thermique…

RTX 30 foireuse

Nvidia responsable mais pas coupable ?

Alors clairement vous devez tous l’avoir déjà au bout des lèvres, mais dans tous ces cas, y compris pour une Founders Edition, Nvidia n’est pas à la baguette en ce qui concerne l’assemblage des cartes. Les marques comme EVGA, Asus, MSI et autres disposent de leurs propres usines et tous ces problèmes de qualité se retrouvent sur leurs chaines de production et non dans la conception des GPU.

C’est vrai et c’est indiscutable.

Pour mettre les cartes sur le marché, la plupart des marques ont compressé à fond les tests et même les protocoles de conception des cartes. Une grande majorité des RTX 30 disponible ne dispose que de très peu d’ADN de la marque en question. Au diable les PCB audacieux et les innovations : la plupart se contente de suivre la feuille de route donnée par Nvidia. Elle est suffisamment détaillée pour bâtir une carte de A à Z, du PCB en passant par la liste des composants nécessaires (BOM). Restera à la marque le système de refroidissement, le rgb et le marketing…La différenciation par la conception n’est plus un argument, seule la présence des cartes sur le marché est nécessaire.

Et c’est bien là où Nvidia est en partie responsable.

Tout d’abord en voulant contrôler l’information de bout en bout, Nvidia ne délivre ses kits GPU / Vram que quelques jours avant l’annonce du lancement officiel de ses dernières générations. Un délai qui s’est considérablement réduit depuis plusieurs années de la bouche de plusieurs marques. Une stratégie qui permet évidemment de diminuer les fuites mais qui est préjudiciable au temps de tests, à la conception et au développement.

Ensuite, et la crise y est aussi pour beaucoup, car Nvidia livre depuis des mois ses GPU à flux ultra tendu. Là encore, nos discussions récentes avec un gros distributeur européens de composants PC sont éloquentes : les marques lui confient qu’elles ne disposent que d’une visibilité de quelques jours sur les arrivages de GPU en provenance de Nvidia. Impossible dans ces conditions de planifier la production. Dans une période où la seule présence de cartes dans les rayons vous assure une vente quasi certaine, la seule préoccupation devient de la produire le plus rapidement possible, en comprimant les étapes au maximum.

Évidemment, AMD ne fait sans doute pas mieux mais il se retrouve moins exposé du fait de son poids relativement modeste sur le marché. Évidemment encore, Nvidia n’est donc pas le responsable « légal » de tous ces problèmes.

Mais posez vous tout de même une simple question :

accepteriez vous d’acheter un téléviseur, un vélo ou tout autre produit au positionnement haut de gamme qui dispose d’un historique aussi chaotique sur le marché ?

La réponse est clairement non. Cette réponse s’explique car vous auriez sans doute toujours un plan B pour vous acheter le vélo de vos rêves dans une autre marque…Ce n’est pas le cas aujourd’hui.

La concurrence est peut-être une solution même si elle semble prendre le même chemin que Nvidia pour son processus de fabrication, chez AMD comme Intel visiblement.

S’interroger sur ces soucis ce n’est pas cracher dans la soupe. C’est aussi se poser la question du moment ou le degré d’acceptation de cette situation va plonger. Sans changement, ce jour là arrivera par lassitude, colère et désillusion… Et c’est tout le marché du PC qui perdra.

 

Crédit : image à la une tirée de la vidéo de Gamespot et modifiée

S’abonner
Notifier de
guest
9 Commentaires
Newest
Oldest Most Voted
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Seb Iscariote
Seb Iscariote
13 septembre 2021 20h51

Alors, je sais pas si le client heureux d’avoir pu s’offrir une 3080Ti dont la VRAM chauffe beaucoup, c’est moi, mais j’ai tweeté à ce propos exactement hier, justement. Il s’agit d’une FE, j’ai contacté NVIDIA et je dois leur fournir des infos sur mon système, dans tous les cas, la VRAM monte à 104-106°C et l’un des ventilo tourne à 99% tandis que l’autre n’est pas loin. De ce que j’ai lu, c’est donc un souci de pâte thermique sur la VRAM, qu’on peut corriger en DIY mais qu’on peut pas à cause de la garantie. Je trouve ça… Lire la suite »

John wiit
John wiit
13 septembre 2021 17h51

Les cg sont devenus si cher que faute de pouvoir upgrader ma cg à un prix qui n’est pas de l’enfilage à sec, que je ne joues plus sur pc. Donc je n’achète plus de jeux, ne regarde plus les streamer me faire bavé devant des jeux que je ne peux jouer avec leur 3090 généreusement offerte, j ai donc annulé mes abonnements. Je ne mets plus à jour le reste du pc non plus. Et je suis passé sur console ma foi ! Au final c’est un nombre important de gens qui ne reçoivent plus mon argent. Merci qui… Lire la suite »

Mikeonlinux
Mikeonlinux
14 septembre 2021 9h25
Répondre à  John wiit

Oui enfin à moins que ta CG précédente ne soit une GT 710, il ne faut pas abuser non plus… Pendant cette crise, je suis passé par de nombreux GPU relativement anciens après la revente de ma RX5700. J’ai joué sur une R9 290X, sur une GTX 580, et je suis actuellement sur une GTX 980Ti. La 980Ti (qui a déjà pas mal d’années) fait tourner quasiment tous les jeux en ultra. Même la R9 290X qui était très vieille pour une CG passait la majorité des jeux en élevé et certains en ultra tranquillement. Ok, c’était plus compliqué avec… Lire la suite »

Koumbaya
Koumbaya
13 septembre 2021 12h47

C’est quand même dingue de commencer l’article en disant que la série 30 n’a aucune concurrence. La 6800xt qui éclate la 3080 pour moins cher c’est pas de la concurrence ça ?

La machine
Administrateur
La machine(@adminctrl)
13 septembre 2021 13h02
Répondre à  Koumbaya

On est d’accord, la 6800XT est une bonne carte… mais elle est encore moins dispo que les RTX…

MokaVola
MokaVola
13 septembre 2021 13h09
Répondre à  Koumbaya

Lol éclaté. Ce n’est clairement pas le cas.

Koumbaya
Koumbaya
13 septembre 2021 16h47
Répondre à  MokaVola
Haemosu
Haemosu
13 septembre 2021 10h35

Les marques s’en foutent c’est vendu avant même la sortie d’usine 5% de retour SAV (ça doit être bien moins) est moins couteux qu’une chaine de contrôle complète à revoir Les assembleurs (MSI Asus etc) font au final peu de marge sur les GPU justement parce qu’ils ne font qu’assembler et ajouter 3 LED sur un dissipateur. Les cout sont réduits le plus possible. Concernant les FE hors 80ti / 90 ont peu parier qu’elle ne sont pas rentable, Nvidia préfèrerai certainement ne plus en produire (ce qui est quasiment le cas, quand est le dernier drop de 3080?) mais… Lire la suite »

Argonaute
Argonaute
13 septembre 2021 3h35

A partir du moment où une entreprise en maitrise pas son outil de production, donc en l’occurrence la fabrication, elle est vouée à péricliter. Le fait d’avoir concentrer toute la production chez un seul fondeur est suicidaire pour l’ensemble des entreprises high-tech. De même il est incompréhensible que les entreprises Européenne du domaine préfèrent préserver leurs marges et leurs cours boursiers plutôt que de s’engager sur la gravure de composants hautes performances, ce qui nécessite de l’investissement. Et cette logique prévaut partout comme sur l’industrie automobile où ceux qui ont mis le paquet vont s’imposer rapidement au détriment des constructeurs… Lire la suite »

Last edited 2 mois il y a by Argonaute