Raja & Roger font des claquettes ( et détaillent les GPU ARC )

0

Alors qu’Intel se prépare pour le lancement de sa gamme de GPU ARC sur le marché et que des informations sur certains produits ont commencé à sortir, nous avons tous remarqué que les cadres de l’entreprise se sont donnés pour mission d’occuper le terrain sur le sujet. On avait ainsi constaté que Raja Koduri s’était pris de passion pour les réseaux sociaux en nous laissant régulièrement des petits messages sur la gestation de ses GPUs.

GPU Arc

Raja et Roger donnent plus de détails sur les GPU ARC.

Mais récemment, l’équipe en charge des GPU à pu donner plus de détails avec quelques éléments instructifs au cours d’une interview. Les sujets des partenaires pour la fabrication des futures cartes, de l’éventualité de produits de “référence” ou de la disponibilité au lancement ont été évoqués.

Voici la retranscription des éléments importants de cet échange.

Comment Intel entend-il travailler avec l’écosystème des cartes graphiques ? Fonctionnera-t-il avec des marques partenaires ?

Roger Chandler : Intel travaille depuis longtemps avec la communauté ODM taïwanaise ainsi qu’avec les équipementiers du monde entier. Ainsi, au niveau de la plate-forme, nous étendons ces relations et nous les modifions parce que la situation est différente avec les cartes graphiques grand public. Mais nous avons en fait constaté que de nombreuses relations et processus étaient extrêmement applicables à cette gamme de produits. C’est également l’ une des raisons pour lesquelles nous avons créé DG1 , notre précédent produit graphique lancé l’année dernière, afin que nous puissions réellement nous assurer que tous ces pipelines, connexions et relations sont vraiment solides. Il y a les ODM et les OEM, mais je pense aussi qu’il est important de faire appel à l’écosystème ISV, et Intel a des décennies d’expérience de travail avec les ISV et les développeurs de jeux.

Intel fabriquera-t-il des cartes de référence ou les partenaires de cartes  n’auront-ils que des modèles customs à proposer ?

Roger Chandler : Nous fournissons les conceptions nécessaires pour éliminer les frictions afin que nos partenaires accélèrent et se différencient réellement par rapport à nos produits. Maintenant, que ce soit ou non comparable à ce qui est sur le marché aujourd’hui, nous n’allons pas entrer dans ces détails. ( question donc largement bottée en touche )

Intel est-il convaincu qu’il disposera de suffisamment de GPU Arc au moment du lancement ?

Raja Koduri : La réponse à nos annonces lors de l’Architecture Day de la part de nos clients OEM et utilisateurs finaux a été phénoménale. Tout le monde nous accueille, c’est donc une excellente nouvelle. Nous interviendrons en tant que troisième joueur. Je serai toujours très prudent, quand la demande est si forte et quand le marché est si dur . Je peux toujours utiliser plus d’approvisionnement. Je ne vais donc pas dire que j’ai suffisamment d’offres sur ce marché à forte demande. Je pense que chacun de mes concurrents dira la même chose en ce moment.( deuxième gros joker )

Intel envisagera-t-il de fabriquer ses GPU en interne plutôt que dans des fonderies tierces ?

Raja Koduri : En fonction des points de conception du produit, [nous examinons] quelle est la meilleure technologie à laquelle nous avons accès à la fois en interne et en externe . Nous examinons également la capacité. Nous devons optimiser, notamment pour les GPU, qui est une nouvelle ligne pour Intel, [afin] que nous ayons toujours de la capacité, qu’elle soit interne ou externe.

Si vous regardez notre carte graphique de première génération, la Xe Max , elle a été produite sur la technologie Intel SuperFin. Nous examinerons la feuille de route publiée chez Intel Accelerated, jusqu’à l’ère Angstrom. Je regarde cette feuille de route avec beaucoup d’intérêt, pour voir comment je peux en tirer parti.

Intel GPU

Quel est l’état de la prise en charge de XeSS dans les jeux ? Combien de jeux seront pris en charge le jour du lancement ? ( XeSS est la technologie de suréchantillonnage maison qui doit rivaliser avec le DLSS )

Roger Chandler : XeSS a suscité énormément d’enthousiasme, et lorsque nous en avons parlé à l’Architecture Day, nous avons en fait montré ses capacités. Nous travaillons activement avec des dizaines et des dizaines de studios en ce moment. Cela ne fera que croître également, car ce qui motive vraiment les développeurs, c’est le fait qu’ils comprennent combien de plates-formes prennent en charge cette fonctionnalité. Notre approche ouverte suscite vraiment plus d’enthousiasme que pratiquement n’importe quelle autre caractéristique de l’écosystème en ce moment. Vous devez vous attendre à ce qu’une collection très saine de jeux prenne en charge cela, et cela augmentera de manière agressive avec le temps.

Les GPU “enthousiastes” poussent maintenant dans la gamme 350-400W. Alchemist consommera-t-il autant d’énergie que possible pour maximiser les performances, ou l’efficacité énergétique est-elle plus importante ?

Raja Koduri : L’efficacité énergétique compte toujours. Toujours. Nous nous concentrons sur cela, optimisons cela, et en ce qui concerne les enveloppes de puissance, nous allons travailler avec des partenaires et nous allons les activer avec divers outils. Vous savez que notre architecture de base sera axée sur différentes fréquences, différentes tensions, différents choix. On laisse beaucoup de choix avec ça. Mais, ma réponse courte est que l’efficacité compte toujours beaucoup.

Ces extraits représentent une synthèse de l’entretien livré par l’équipe d’Intel. Certaines réponses ont été modifiées pour des raisons de longueur et de traduction. D’autres sujets abordés ont fait l’objet d’une brève comme pour le bridage sur les cryptos.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires