Flight Simulator 2020 en 8K avec la RTX 3090

2
7439

Flight Simulator en 8K avec une RTX 3090 c’est fluide ?

Nous avons profité de la fin de semaine pour rendre une petite visite à nos amis de Millenium Eqt. Au programme, tester le potentiel 8K d’une RTX 3090 avec Flight Simulator, et se faire plaisir. Dans cet article, vous ne retrouverez donc pas une orgie de graphiques et autres mesures. Juste nos sensations, pour le fun et pour la science ;-)

La machine utilisée :

La machine utilisée est un PC MM2 mini de la gamme Millenium.

Millenium-mm2-mini

  • Le châssis est plutôt compact, au format Micro ATX, développé sur la base du Level 20 VT de ThermalTake qui a profité de quelques modifications esthétiques (cache alimentation, passages de câbles,…) pour rejoindre la famille Millenium. Il était intéressant de voir le comportement d’un PC compact équipé d’une RTX 3090 notamment en terme de chauffe.
  • Le processeur est un Intel 10900K accompagné d’une MSI Z490M GAMING EDGE WIFI.
  • Le refroidissement du CPU est confié à un AIO Fractal Design Celsius+ S24 Prisma.
  • La RTX 3090 est le modèle TUF d’Asus.
  • La machine tourne avec 32Go à 3600Mhz.
  • L’alimentation est une 850W Gold.
  • Enfin, il y a 2To de SSD en raid 0 (2 x CRUCIAL P5).
Millenium mm2 mini
La RTX 3090 profite du flux d’air géré par le 200mm avant et le 140mm arrière

L’écran : le Samsung Q950TS, 75″ QLED

Pourquoi cet écran (on ose plus dire TV) de 75″ ? Tout simplement car il embarque une dalle VA 10 bits 100/120 Hz. Cette dalle LCD est très réactive. Pour mémoire, Les Numériques ont mesuré un retard à l’affichage à seulement 11,8 ms, ce qui représente moins d’une image de retard par seconde par rapport à la source (à 60 Hz). Tout cela fait de ce Q950TS un excellent écran gaming pour ceux qui ont de la place et de l’argent. Le modèle en question se monnayant autour des 7 000 €.

Samsung QE75Q950TS + MM2 mini

Même si nous ne sommes pas des testeurs de TV, on ne pourra éviter de parler de l’esthétique de cet écran dont l’épaisseur est de moins de 1,5 cm sur toute la surface du produit. Enfin, l’affichage sans bordure provoque vraiment un effet incroyable.

Le refroidissement / les températures :

Clairement, l’interrogation portait sur le comportement de cette machine et sa chauffe alors qu’elle intègre les éléments les plus calorifiques du moment (I9 10900K et RTX 3090). Le tout dans un châssis compact même si le MM2 mini est plutôt bien agencé.

Il faut noter qu’à part le AIO 240mm, la machine comporte d’origine un énorme ventilateur avant (200 mm) qui rapatrie de l’air frais à l’intérieur du boitier alors qu’un 140mm à l’arrière s’occupe d’assurer l’évacuation. Cette configuration est identique sur toute la gamme.

AIO MM2 Mini
Alors qu’une plaque de verre vient se positionner au dessus du radiateur, les températures du CPU sont restées plus que correctes durant tous les tests.

Durant plus de 4 heures, la configuration n’a absolument pas montré de signe de faiblesse, la carte graphique montant à 66°C. Aucun plantage ou autre écran bleu. Enfin, la dissipation de la chaleur autour du PC est certes plus importante qu’un pc gaming classique mais reste tout a fait acceptable. On ajoutera aussi le bruit de fonctionnement parfaitement maitrisé, là encore une excellente surprise sur une telle configuration.

Temp Flight Simulator 8K

Jouer à Flight Simulator en 8K : la réalité

Pour ceux qui ont eu l’occasion de jouer à Flight Simulator, il est évident que le jeu requiert une puissance graphique importante. Difficile avec une RTX 2080Ti par exemple d’obtenir quelque chose de convaincant en 4K avec les options à 100%. Pour bien se mettre dans le contexte, on vous pose ici le test de TweakTown, réalisé fin août qui plante quand même le décor.

 

Sur le plan de la 4K, notre configuration s’est bien débrouillée : plus de 60 images par seconde avec le niveau de détails au maximum. Jouer en 8K était donc un double défi :

  • La configuration était-elle suffisante pour délivrer du 8K sur FS2020 ?
  • Et surtout la 8K apportait-elle un vrai « plus » dans le jeu ?

On ne va pas faire durer le suspens mais il a clairement fallu faire des sacrifices. C’est donc sur le mode « Intermédiaire » que nous pu nous exercer. FS2020 ainsi configuré, nous avons pu maintenir un niveau minimale de 25 images par seconde dans les zones les plus chargées graphiquement.

Clairement c’est fluide, c’est jouable et surtout c’est magnifique. La différence entre la 4K et la 8K devient vite tellement évidente qu’on s’habitue aux niveaux de détails. La texture des nuages, les détails du cuir des sièges de l’habitacle : c’est un vrai régal.

On a alors voulu pousser plus loin le délire (on peut clairement parler de délire quand on voit le prix de l’écran). Tous les jeux ne se prêtent pas à la montée en résolution, avec Control notamment, la déception a été grande alors qu’on s’attendait surtout à gagner en immersion.

Sur Forza Horizon 4avec le niveau de détails au maximum, le jeu tourne parfaitement bien. Le passage de 4 à 8K se remarque mais n’est pas au niveau de ce qu’on a pu apprécier sur FS2020.

Bien entendu nous allons rajouter dans les prochains jours quelques jeux à cette expérience de laboratoire. Nous vous tiendrons informés.

Quelques autres vidéos de la session de tests pour vous rendre compte de la fluidité.

Contenu en rapport

S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
Newest
Oldest Most Voted
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
V3rSt_rm
V3rSt_rm
19 octobre 2020 9 h 28 min

J’ai une 3090 FE et un 3800X,et je peux affirmé que sur Flight,même en 4k,je trouve pas ça foufou,mon ex 1080Ti n’a pas à rougir,mais là ou la 3090 fera des merveilles,c’est quand les dev incluront au moteur du jeu le fameux DLSS,car la puissance des nouvelles cartes ne se fait pas seulement avec la puissance brut ;)

Snowridge
Snowridge
19 octobre 2020 2 h 23 min

C’est dingue comme le 10900K ne fait quasiment rien,15/20% de charge !
Un « petit » 10600K serait suffisant finalement non ?

Last edited 13 jours il y a by Snowridge