Explosion des coûts en Chine

0

Le Covid, l’engorgement logistique et maintenant les problèmes d’énergie ont des conséquences lourdes sur l’ensemble des produits manufacturés en Chine. Si un secteur a encore plus misé que les autres sur la Chine comme atelier du monde, c’est bien celui des produits “technologiques”.

Aujourd’hui, des composants PC aux téléviseurs, c’est un retournement majeur qui est en train de se produire. L’explosion des coûts de production et de transport remettent profondément en cause le modèle de sous-traitance chinois. Dernier exemple en date, selon les données du Bureau national des statistiques (BNS) les coûts de production en Chine sont au plus haut depuis un quart de siècle.

Chine industrie PC tech

Le prix du transport risque de se stabiliser sur un palier haut

À cette situation vient s’ajouter les problèmes liés à la logistique et là aussi à l’explosion du coût de l’acheminement depuis la Chine. La conséquence de ce phénomène est très conjoncturel. Les changements dans les habitudes de consommation et d’achat survenus avec la pandémie, notamment l’essor du commerce électronique, ont entraîné une augmentation de la demande d’importation en biens de consommation manufacturés, dont une grande partie est transportée par porte-conteneurs. Les infrastructures accumulent les retards.

Chine industrie PC tech

La production maintenant freinée par des problèmes énergétiques

Pour plusieurs raisons, la production électrique chinoise est en forte tension. C’est l’une des raison des récentes opérations autour du minage mais pas seulement. Les prix de l’énergie sont fortement encadrés en Chine. La hausse de la demande d’électricité nécessite donc un recours massif aux centrales à charbon…Qui lui même est en forte hausse. Dans ces conditions, les opérateurs qui ne peuvent ajuster les tarifs de l’électricité que de manière limitée, produisent à perte et / ou coupent tout simplement l’approvisionnement.

Chine industrie PC tech
Unité de production Foxconn en Chine

C’est dans ce contexte que Les Echos nous apprennent que les autorités chinoises ont annoncé, ce jeudi, autoriser une hausse exceptionnelle des prix de l’électricité pour permettre aux producteurs de rentrer dans leurs frais. Une augmentation limitée à 20 %, alors que traditionnellement, ce prix ne peut pas fluctuer de plus de 10 %. Enfin, afin de faciliter les approvisionnements en charbon et de modérer les coûts d’acheminement vers les centrales, l’État a décidé d’augmenter les capacités logistiques du nœud ferroviaire de Suifenhe qui permet de traiter l’entrée du charbon russe en Chine. Concernant la Russie encore, depuis Octobre, Pékin importe massivement de l’électricité russe, le volume livré a ainsi triplé en quelques semaines.

Quel avenir, quelles alternatives ?

Toutes les familles de produits sont impactées. Mais clairement, les produits à faibles valeurs technologiques posent problème aussi bien que les assemblages de cartes mères quasi intégralement robotisés. On prendra encore une fois le cas des boitiers de PCs ou encore des alimentations qui sont frappés de plein fouet par la hausse des coûts de production et de la logistique. Mais l’assemblage de cartes mères (par exemple), activité hautement robotisée doit-elle nécessairement être localisée en Chine au regard de ces évènements ?

Certaines industries semblent pour le moment protégées des coupures de courant mais l’augmentation du prix de l’électricité va lui aussi se répercuter sur les cartes et autres assemblages réalisés en Chine. Il y a quelques mois certains avaient traité avec ironie les efforts de la Russie pour produire certains produits comme les cartes mères sur son territoire… En 2019 l’administration Trump avait amorcé le mouvement.

D’autres pays semblent s’armer pour proposer des solutions alternatives à la Chine comme le Viêt-Nam ou la Turquie plus près de nous. Mais il faudra sans doute quelques années avant d’opérer un retournement. En attendant, il faut sans doute s’habituer aux prix élevés.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires