Chute de près de 50% des ventes de PC

5

Après des mois d’euphorie et une demande explosive tout à fait artificielle, le marché connait un retour au réel brutal. Depuis de long mois nous alertons ici sur ce retour au réel qui risque de laisser des traces tellement certains ont profité de la crise du Covid pour se vautrer dans un confort commercial où tout se vendait à n’importe quel prix. Aujourd’hui certains semblent s’étonner que les ventes de PC ( et composants ) dévissent…

ventes de PC

Ventes de PC : la gueule de bois

Le retour de manivelle est encore plus brutal que prévu car le conflit entre la Russie et l’Ukraine a amplifié l’inflation générale et l’instabilité économique qui découlaient déjà de la période COVID. Les statistiques récentes publiées par Mercury Research montrent qu’il y a eu une chute du marché des ordinateurs de bureau de près de 30 % sur le premier trimestre au niveau mondial. On parle là de la plus forte baisse trimestrielle de l’histoire et, les premiers signaux indiquent que le deuxième trimestre suivra la même tendance.

Pour le PDG d’ASUS, Xu Xian Yue interrogé par Digitimes, il faut prévoir encore une baisse des ventes de 10 % de manière séquentielle au deuxième trimestre 2022, tandis que les livraisons de cartes mères et de cartes graphiques chuteront de 10 % et 15 %. Pour Asus cette baisse est purement à mettre sur le compte d’une chute de la demande puisque l’entreprise précise qu’il n’y avait actuellement aucune pénurie sur la plupart des pièces et composants. Cette situation touche aussi le marché des acheteurs “hardcore” qui attendent les nouvelles technos et un retour à plus d’agressivité sur les prix pour acheter des composants. Sur ce sujet, la hausse des prix du fret, la pénurie de conteneurs, la congestion des ports et l’effondrement de l’Euro par rapport au Dollar amplifient évidemment les problèmes.

Pour aller plus loin :
AMD au Computex : Zen 4, les chipsets et les RX 7000 ?

Espoir de fin de crise et méthode Coué

Pour autant, les analystes du secteur pensent que le phénomène pourrait commencer à s’inverser sur le second semestre pour retrouver un fonctionnement normal ( mais cependant plus en adéquation avec les chiffres de 2019 que ceux de 2020-2021 ). Le basculement vers de nouvelles générations de composants serait le principal ressort de cette relance. Il n’en demeure pas moins que si la situation internationale et la forte inflation perdure, nouveautés ou pas, les consommateurs auront d’autres préoccupations que les PCs.

 

 

 

S’abonner
Notifier de
guest
5 Commentaires
Newest
Oldest Most Voted
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Sylvain
Sylvain
15 mai 2022 6h42

Ils se sont bien foutus de notre gueule, je n’acheterais plus de PC en tant que tel mais plutot une solution mini/SBC bien plus abordable et largement suffisante pour mes besoins.

johnweak
johnweak
13 mai 2022 19h33

Baisse des ventes ne veux malheureusement pas dire baisse des prix…

Argonaute
Argonaute
15 mai 2022 0h03
Répondre à  johnweak

A semer le vent on récolte la tempête…

Quelques constructeurs vont se mordre les doigt dans les moi qui viennent car le consommateurs n’oublieront pas l’attitude de ceux qui se sont gavés…

Flanker
Flanker
16 mai 2022 14h03
Répondre à  Argonaute

L’expérience nous montre que non, même quand le consommateur se fait maltraiter, il revient dès que le constructeur lui fait les yeux doux (promo, matos nouvelle génération, série limité, etc). Les quelques incorruptibles se sont relativement rares.

Guillois
Guillois
17 mai 2022 12h40
Répondre à  Flanker

“Flanker
 16 mai 2022 14h03

 Répondre à  Argonaute
L’expérience nous montre que non, même quand le consommateur se fait maltraiter, il revient dès que le constructeur lui fait les yeux doux (promo, matos nouvelle génération, série limité, etc). Les quelques incorruptibles se sont relativement rares.”

C’est absolument VRAI !!!!!!