Asus Crosshair VIII Dark et Ryzen 9 5950X sous LN2

4

Il me tardait, après avoir testé il y a quelques semaines l’Asus ROG Crosshair VIII Dark Hero, de réaliser une session sous LN2 avec le Ryzen 9 5950X et ses 16 cœurs. J’en profite pour remercier directement Asus France pour la mise à disposition de la carte mère ainsi qu’un exemplaire du 5950X pour cette première session sous azote liquide.

L’idée de cette brève est de vous faire partager nos premiers résultats ainsi que nos impressions sur le comportement de la carte mère sous froid. Je suis occupé de mettre en place un PC dédié aux futurs streaming de tests afin que vous puissiez les suivre sur notre page Twitch. Ici, il s’agissait du premier passage sous froid de la carte mère et du 5950X. Donc, comme pour toute première fois, on découvre comment se comporte le matériel et ce qui pose souci.

Tant que nous sommes dans les remerciements, merci à la société Flandres Azote qui, malgré le contexte actuel, continue toujours les livraisons. Ici, nous arrivions à la fin de nos 50 litres d’azote, cette session a donc été de courte durée. La nouvelle commande est en cours de livraison.

Une bonne isolation : 

Pas de tests sous froid, même sous chiller, sans une bonne isolation de vos composants. Le risque le plus grand est bien entendu d’avoir de l’eau en contact avec l’un des composants de votre configuration. Afin d’éviter cela, j’utilise un mix entre de la gomme à fusain et du sopalin.

Le godet que nous allons utiliser est un modèle T-Rex gold de KingPiN. Un excellent godet mais qui malheureusement doit être commandé sur le site KingPin Cooling. Je dis « malheureusement » parce que vous devrez passer par la case frais de douane à son arrivée en France. Il existe bien une version européenne afin d’éviter ce surcout, mais les stocks sont vides actuellement.

La pâte thermique utilisée est elle aussi particulière, il s’agit de la KPx High Performance Thermal Compound, dont la particularité est de conserver ses propriétés sous froid et de ne pas craquer. Une pâte thermique « traditionnel » sous froid risque de « craquer ». En réalité, elle gèle, durcit et ne joue donc plus son rôle de transfert, ce qui entraine un réchauffement du processeur.

La configuration de tests :

Voici la configuration qui a été utilisée pour ces tests :

  • Carte mère : Asus Crosshair VIII Dark Hero (BIOS 2402)
  • Processeur : AMD Ryzen 9 5950X
  • Mémoire : 16 GB GSKILL TridendZ cadencé à 3800 MHz en 14-13-13-13
  • Carte graphique : MSI GT 710
  • Système de refroidissement : Godet T-Rex
  • SSD : Seagate FireCuda 520 1 TB Gen4
  • Alimentation : Super Flower Platinum 1600 watts
  • Système d’exploitation : Windows 10 64 bits

Avant de commencer : 

Il existe quelques contraintes à passer sous froid cette configuration. Tout d’abord et c’est certainement la plus pénalisante, il va falloir baisser la fréquence FCLK entre 1400 et 1600 MHz car sous froid, cela pose problème. L’idée est dans un premier temps de chercher le max de cette fréquence aux alentours de – 50°C. Si votre debug led vous affiche un code 07, c’est que le souci vient d’une fréquence FCLK trop haute.

Les réglages au sein du BIOS :

Tout d’abord, la première étape consiste à déplacer le cavalier sur le PCB de votre carte mère afin d’activer le mode LN2. Celui-ci va vous permettre d’annuler la limite sur certaines tensions ainsi que d’activer un profil LN2 qui représente une bonne base pour commencer.

C’est parti : 

Comme je l’ai dit, il ne me restait qu’une dizaine de litres d’azote pour cette session, donc, tout en respectant certaines étapes, celle-ci ne va pas durer pendant des heures. Comme c’est déjà le cas pour mes tests sous watercooling, je vais respecter un petit protocole. L’idée est de tester certaines fréquences en descendant au fur et à mesure la température. Voici un tableau récapitulatif de mes résultats.

Notre exemplaire possède donc un très bon potentiel, avec un Cinebench R15 qui est passé à 5800 MHz aux alentours de -155°C. Comme on peut le constater, notre score de 6508 points représentent un gain de 42.4 % par rapport à celui obtenu avec notre 5950X aux fréquences stocks.

5950X à 5800 MHz cinebench R15

Au final, pour cette première session sous azote liquide, c’est une 11eme place sur Hwbot. On verra si il est possible d’aller encore plus haut. J’ai aussi pu tester rapidement la 3D et super bonne nouvelle aussi puisque le CPU accepte de bencher à 5.7 GHz !

Hwbot Session LN2 Asus Crosshair VIII Dark et 5950X

Voici les constatations que j’ai pu faire durant les tests :

  • Je n’ai pas rencontré de coldbug avec le 5950X et je suis capable de faire full pot même si je n’ai pas pu améliorer ma fréquence grâce à cela.
  • La carte mère s’est très bien comportée et reboot sans difficulté full pot. C’est vraiment ultra stable.
  • J’ai pu bencher aussi à 5850 MHz mais j’avais perdu presque 100 points par rapport à 5800 MHz, peut-être un souci de FCLK ? On verra lors de la prochaine session.

Le mot de la fin : 

Très content du comportement de l’Asus ROG Crosshair VIII Dark Hero pour cette première session sous froid. D’ici quelques jours, d’autres tests sont prévues et nous tenterons de vous les faire partager. Nous avons notamment l’intention de passer sous froid l’excellente Asus ROG RX 6800 XT LC Strix Gaming OC !
Le processeur, notre Ryzen 9 5950X, s’est lui aussi très bien comporté et à part ce souci récurent sur la fréquence FCLK, rien d’autres à signaler ! Bref, hâte de remettre çà !

S’abonner
Notifier de
guest
4 Commentaires
Newest
Oldest Most Voted
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
John Doe
John Doe
22 décembre 2020 7h35

Pour Chris,

Non, l’azote liquide s’évapore, et impossible de monter la carte mère en position verticale, ce type de refroidissement c’est pour la prouesse technique, non pas pour une utilisation standard

Chris
16 décembre 2020 19h02

itnéressant je ne connaissais pas du tout e type de refroidissement, vraiment impressionnant ! Mais hormis la prouesse technique, c’est viable un tel système au jour le jour ?

Boitabenco
Boitabenco
14 décembre 2020 9h57

Jolie Perf ?