Test : Thermaltake S500 TG

1
1816

Installation

On passe maintenant à l’étape de montage de notre configuration à l’intérieur du S500 TG de Thermaltake. Avec le nouveau protocole, la configuration de test change quelque peu. La voici donc :Carte mère :

  • ASUS Crosshair VI Hero
  • CPU : AMD Ryzen 7 1700X
  • Carte graphique : ASUS HD 7970
  • Ventirad : be quiet! Dark Rock 4
  • Alimentation : Corsair CS650

L’alimentation :

Thermaltake S500 TG
(GIF)

L’installation du bloc d’alimentation se fait à l’image de celle du Silent Base 601 de be quiet!. On retrouve alors un pourtour à visser directement sur notre bloc, puis on enfile l’alimentation dans le boîtier les câbles en premier. 

Par ailleurs, il faudra bien être au fait de vos besoins en câbles. Une fois le bloc en place, nous n’avons pas d’espace pour en rajouter sur l’alim. S’il vous manque un brin, vous devrez tenter de le brancher en passant par l’ouverture du cache alim, ou retirer la cage HDD pour dégager de la place. Contrairement à l’Obsidian 500D de Corsair, le fond du tunnel n’est pas plein. 

Le stockage :

Installer des disques durs ou des SSD à l’intérieur de ce modèle n’est pas bien difficile puisqu’on a de la place et du choix. Côté disque dur, on retire un panier de la cage et on positionne notre unité à l’intérieur. Une fois sécurisée à l’aide de quatre vis, on réinsère le panier dans sa cage. Pour les platine 2.5″, il suffit de les libérer (maintenue par une vis à main), visser le stockage dessus et de tout remettre en place. 

Même chose pour la platine situé à l’arrière du plateau de la carte mère. Il suffira de libérer la platine et de visser son stockage dessus. Attention cependant, pour un disque 3.5″, la connectique filera vers l’avant du boîtier quand elle sera orienté vers le bas pour du 2.5″. 

La carte mère, ventirad, carte graphique :

La suite du montage, consiste à installer la carte mère à l’intérieur du S500 TG. Une simple formalité dans la mesure où les entretoises sont déjà en place. On dépose donc notre Crosshair VI Hero que l’on visse ensuite.

Idem, le boîtier disposant d’un large accès backplate, on aura donc un espace bien dégagé sur l’arrière de la carte mère. On suivra les étapes d’installation de notre système de refroidissement. 

Du côté de la carte graphique, on pourra soit l’installer à la verticale, soit à l’horizontale. Dans le premier cas, on repère les slots d’extension qui seront utilisé, on retire les caches, on insère la carte sur son slot et on la visse au boîtier. Au préalable, il faudra retirer la platine qui protège l’accès aux dix slots d’extension.

Thermaltake S500 TG

Si on souhaite installer notre GPU à la verticale, on commencera par ré-orienter les slots. Pour cela, on dévisse le support qui est maintenu par cinq vis classiques et on change de sens. 

Ensuite, on viendra visser le riser sur l’un des deux supports correspondant en faisant passer la nappe sous le second support (image ci-contre). Dans un second temps, on installera une cale entre le cache-alim et la platine supportant le tout. Elle est aussi visible dans le bas au milieu de l’image ci-contre.

Thermaltake S500 TG

Ensuite, l’opération se répète, on repère les slots qui seront occupés, on les libères en retirant les caches. On insère notre carte graphique sur le riser puis on vis l’ensemble au boîtier. 

Le câblage :

Thermaltake S500 TG

A l’arrière, on a beaucoup de place, le soucis étant surtout lié à l’unique passage disponible en sortie d’alimentation. Ce dernier contraint l’utilisateur à passer ses câbles pendant qu’il insère son bloc dans le boîtier, pas très pratique. Idem, c’est également via ce dernier que passeront les câbles du panneau de contrôle. Rappelons qu’au niveau du cache alimentation, un seul passage n’est accessible par le bas de la carte mère. 

Une fois qu’on a ces contraintes bien en tête, on peut continuer à câbler notre boîtier. Dans notre cas, on fait passer les connecteurs du panneau de contrôle par l’unique passage du bas. Avec le surplus, on réalise une boucle qui passe au niveau de la cage HDD. L’ensemble est alors plaqué à l’aide d’un collier.

On enchaîne avec l’ATX 24 broches et les connecteurs d’alimentations PCIe pour la carte graphique. Ici, ce n’est pas sorcier puisque tout ce petit monde longera la carte mère et ressortira par les passages dédiés. On s’aidera des bandes velcros pour maintenir le tout. Il ne reste plus que l’EPS-12V qui repartira par l’arrière et exploitera le passage du coin supérieur droit. On utilise deux colliers pour le plaquer dans le bas et le tour est joué !

Thermaltake S500 TGLa seule réelle difficulté pour installer une configuration à l’intérieur du S500 TG réside dans la mise en place du bloc d’alimentation. Ce dernier ne dispose que d’une simple ouverture pour passer tout ses câbles. Hormis ce petit détail (et l’unique accès au bas de la carte mère), l’installation d’une configuration se fait simplement. De plus, l’absence de rhéobus ou d’autre système de gestion du RGB allège le boîtier en câbles supplémentaires. 

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
OmfgAlexIsHere Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
OmfgAlexIsHere
Membre
OmfgAlexIsHere

J’aime beaucoup le design de cette référence.