Test : Thermaltake S500 TG

1
1814

Tests

Flux d’air :

La ventilation supplémentaire prend la forme de deux ventilateurs Riing 14 de Thermaltake, placés dans la partie supérieure du boîtier, en extraction. 

Flux d’air CPU ventilation d’origine puis complétée :

On commence tout d’abord avec la température de notre CPU. On garde la façade ainsi que la partie supérieure de notre boîtier de test. Voyons si le flux d’air est suffisant pour le bon refroidissement du Ryzen 7 1700X.

Thermaltake S500 TG

Aïe, aïe, aïe… Clairement, le S500 TG se distingue de la concurrence sur l’aspect des températures du CPU, mais pas pour les bonnes raison. Déjà que nous trouvions le H510 Elite chaud, là, c’est encore pire. Même en complétant la ventilation, les températures ont du mal à descendre.

Clairement, la ventilation de base semble être à la rue, voyons cela en retirant la façade et le top de ce S500 TG. 

Flux d’air CPU ventilation d’origine sans façade ni top :

Afin de s’assurer du facteur limitant dans l’histoire (et à quel point), nous retirons le dessus ainsi que la façade du boîtier.

Thermaltake S500 TG

Même sans la façade, on remarque que les ventilateurs peine à refroidir notre Ryzen 7 1700X. Même si les températures atteignent un niveau loin d’être critique, les boîtiers concurrents profitent d’une meilleure ventilation. Ici, on pense qu’un second ventilateur en 140 mm en façade aurait été bienvenu afin d’aider au refroidissement de notre CPU. 

Flux d’air (GPU) :

On réitère l’opération, mais avec des mesures effectuées sur la carte graphique. Ici, nous testons avec ventilation d’origine et ventilation complétée.

Thermaltake S500 TG

Même chose du côté de la carte graphique, la ventilation de base du boîtier peine à refroidir notre HD 7970. En 5V, cette dernière est aussi bien refroidit dans le S500 TG que dans le Level 20 MT. 

L’augmentation du régime de la ventilation n’aidera pas puisque le second boîtier de Thermaltake fait mieux.

Cependant, la carte graphique tire davantage parti de nos deux Riing 14 positionnés en haut que le CPU. Ces dernier permettent de réduire drastiquement sa température. Avec la ventilation complété, on atteint le niveau du C700P Black Edition

Flux d’air GPU ventilation d’origine sans façade ni top :

Nous refaisons le même test, mais en retirant la façade et le top du boîtier. Voyons comment cela influera sur les températures de la carte.

Thermaltake S500 TG

Visiblement, la façade obstrue pas mal le flux d’air… Déjà que les ventilateurs ne sont pas fameux. Malgré tout, on revient à la charge dans ce scénario avec une carte aussi bien refroidit que dans un C700P BE en 5V et que dans un Level 20 MT en 12V. 

Isolation :

Ici, nous mesurons simplement le bruit émis par notre config lorsque l’on fait tourner le refroidissement CPU et refroidissement GPU très vite.

Thermaltake S500 TG

Au niveau de l’isolation phonique, nous avons vu mieux. Néanmoins, ce S500 TG n’est pas le plus mauvais des élèves. Il se positionne simplement dans la moyenne des références testées jusqu’à présent. 

Bruit de la ventilation d’origine :

Cette fois-ci, nous mesurons le bruit émis par la ventilation d’origine du boîtier. Pour cela, la configuration tourne en idle (ventilation CPU et GPU au minimum) pendant que les relevés sont effectués successivement en 5V, 8V et 12V sur la ventilation du boîtier.

Thermaltake S500 TG

Au niveau du bruit, il n’y a pas à dire, notre modèle s’en tire très bien. A plein régime, le S500 TG sait se montrer plutôt discret, idem pour les autres régimes de ventilation où il ne se fera clairement pas entendre. Si vous cherchez un boîtier à la ventilation silencieuse de base, c’est celui qu’il vous faut. 

En résumé :

On l’a vu au travers de nos différents relevés de températures, la ventilation de base de ce S500 TG n’est pas fameuse, du moins, elle peine à refroidir nos différents composants. Selon nous, c’est parce que les deux moulins fournis par Thermaltake sont clairement axés silence, cela se ressent au sonomètre. 

Malgré tout, on remarque que la façade bloque pas mal le flux d’air. Ici, compléter la ventilation en sortie de carton sera une chose à envisager afin de tirer au maximum les températures de vos composants vers le bas. 

Sinon, bien que la ventilation en elle-même sache se montrer silencieuse dans tous les cas de figure, l’isolation quant à elle reste classique. Le boîtier ne se démarque pas franchement dans ce scénario. 

Cependant, ce que notre sonomètre ne donne pas, ce sont les vibrations des disques durs. Ici, on n’a pas à se plaindre puisqu’en test, nous n’entendions pas notre Barracuda de 2 To contrairement au H510 Elite où l’on n’entendait que lui. 

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
OmfgAlexIsHere Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
OmfgAlexIsHere
Membre
OmfgAlexIsHere

J’aime beaucoup le design de cette référence.