Test : Cooler Master C700P Black Edition

0
4184

Grand moment pour nous chez OMF puisque nous venons de recevoir un très gros boîtier signé Cooler Master. Effectivement, le constructeur nous a fait parvenir son dernier modèle issue de sa série phare nommée Cosmos. Ainsi, on se retrouve en compagnie du C700P Black Edition. Un C700P remis au goût du jour notamment à l’intérieur.

Bref, un modèle va avoir fort à faire. Voyons ce que vaut ce modèle en test !

Cooler Master Cosmos C700P Black Edition
(GIF)

Sommaire :

  1. Extérieur
  2. Intérieur
  3. Installation
  4. Montages alternatifs
  5. Le RGB
  6. Protocole
  7. Test
  8. Conclusion
  9. Galerie

Extérieur :

Comme toujours, nous commençons ce test avec les dimensions du boîtier. Clairement, avec ce C700P Black Edition, il ne faudra pas être en manque de place puisqu’il boxe dans la catégorie « Grand Tour ». Au niveau des dimensions, nous sommes sur une base de 306 mm de largeur, 639 mm de profondeur et 651 mm de hauteur. Forcément, avec de telles dimensions, un peu de muscu ne sera pas de refus pour le porter sans encombre. La fiche technique mentionne 21.6 kg. 

D’un point de vu design, on retrouve clairement un Cosmos, avec les éléments caractéristiques de la série. Notamment grâce à ses quatre barres encadrant le boîtier se prolongeant jusqu’au niveau de la face avant. Pour cette version Black Edition, le constructeur choisi d’anodiser l’aluminium en noir, une bonne idée puisque cela ne vient pas perturber l’harmonie qui règne. 

Toujours en façade, nous avons un cache en plastique noire siglé du logo de la marque. Ce dernier est facilement amovible et comporte un isolant phonique. Il vient masquer une large grille d’aération en mesh située juste derrière. D’ailleurs, avec son cache en place, la ventilation ne profitera que de deux fines ouvertures verticales sur les côtés. 

Enfin, on remarquera que les panneaux latéraux sont courbés au niveau de cette face avant. Là où il y a du niveau, c’est en ce qui concerne le panneau en verre qui propose la même courbure que le panneau en acier. Chapeau bas ! 

Le panneau de contrôle :

Cooler Master Cosmos C700P Black Edition

Le panneau de contrôle prend place sur le dessus du boîtier tandis que la connectique s’insère sur une une tranche oblique. L’ensemble est d’ailleurs mis en avant par un diffuseur blanc qui s’illuminera lorsque la machine sera en route. Vu comme ça, on le trouve assez disgracieux, à voir une fois allumé. Bref, on retrouve pas mal de chose ici : 

  • Un bouton reset dans le fond
  • Un sélecteur pour la vitesse des ventilateurs à gauche
  • Le bouton de mise sous tension au centre
  • Un bouton pour la gestion du RGB sur la droite
  • Deux ports USB 3.0 Type A
  • Un USB 3.1 Gen 2 Type C
  • Deux USB 3.0 Type A
  • Les entrées/sorties jack 3.5″

Bref, c’est à un panneau plus que complet auquel nous avons affaire ici. D’ailleurs, nous n’avons pas vu plus complet depuis que nous faisons des tests boîtiers. Souvent on retrouve soit la gestion de la ventilation ou du RGB, mais pas l’un ou l’autre, sans parler des USB présents en grand nombre. Cooler Master a mis le paquet ici. 

Le dessous :

Cooler Master Cosmos C700P Black Edition

Le dessous de ce C700P Black Edition est à l’image du reste du boîtier : travaillé. Cooler Master ne néglige pas non plus cet aspect et pour cause, on y retrouve une grande grille en mesh. Cette dernière recouvre l’intégralité du dessous du boîtier. En parallèle, on y retrouve des diffuseurs blancs pour l’éclairage.

D’ailleurs, elle fait aussi office de filtre à poussière et elle est facilement accessible par l’avant à l’image du filtre du Silent Base 601 de be quiet!. Un bon point puisqu’on n’aura pas à tourner le boîtier dans tous les sens pour y passer un coup d’aspirateur. 

Cooler Master Cosmos C700P Black Edition

Sinon, pour les pieds, nous avons deux longues barres courants sur la partie basse du C700P Black Edition. Dessus, nous avons des patins en caoutchoucs bien épais qui adhèrent bien au support. Un peu handicapant quand on a besoin de tourner le boîtier dans tous les sens lors du montage : 21.6 kg à vide rappelons-le ! 

L’arrière :

Cooler Master Cosmos C700P Black Edition

L’arrière du boîtier est somme toute plutôt classique dans sa configuration de base. L’agencement est similaire à 90% de boîtiers du marché : emplacement I/O dans le haut suivit d’un emplacement de ventilateur en 120/140 mm. On retrouve aussi 8 slots d’extension ce qui laisse la possible de monter jusqu’à quatre cartes graphiques. Et on termine avec l’emplacement de l’alimentation tout en bas. 

Toutefois, la marque applique un cache en plastique aimanté afin de masquer les charnières disgracieuses des panneaux. Toutefois, cette partie n’est pas des plus réussies avec un cache un peu bringuebalant, ça manque de rigidité. Idem, le manque de slot à la verticale est dommageable une fois encore. 

Le dessus :

Cooler Master Cosmos C700P Black Edition
(GIF)

Sur le dessus, nous avons une couverture en mesh similaire à celle présente sur le dessous du C700P Black Edition. Cette parties est bien évidement amovible et fait également office de filtre à poussière. Pour la retirer en tirera simplement vers le haut puis vers l’arrière. L’ensemble étant maintenu par des clips en plastique. Même si cela ne se voit pas ici, sur le long, on y retrouve des diffuseurs RGB similaires à ceux visibles sous notre modèle de test. 

Globalement, nous avons affaire à un boîtier assez impressionnant de par sa taille ou encore ses finitions. L’ensemble présente bien et on apprécie tout particulièrement les larges barres en aluminium noire anodisé. Autre point qui fait son effet : le panneau en verre courbé qui entre en parfaite harmonie avec le design général. Malgré tout, on regrette que le cache arrière n’ait pas bénéficier du même traitement que le reste du boîtier. 

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de