Test : noblechairs Epic Black Edition

0
648

Confort et ergonomie :

Les nouveautés de la « Black Edition » :

Nous les avons d’ores et déjà évoquées lors de la présentation de ce Epic Black Edition. Effectivement, noblechairs nous annonce de nouveaux matériaux censés se rapprocher du cuir véritable. Après comparaison avec les modèles revêtus des anciens matériaux (cf : Icon et Hero), nous constatons que la différence est notable. La texture sous les doigts n’a rien à voir. Elle est d’ailleurs bien plus agréable d’après nous. Nous avons remarqué que de manière globale, la chaise était moins froide que les Icon et Hero quand on s’assoit dessus. noblechairs a réalisé un très joli travail en ce qui concerne les nouveaux matériaux annoncés. En effet, nous constatons avec satisfaction que nous nous rapprochons de plus en plus du véritable cuir. La texture n’est forcément pas identique mais on est pas loin.

L’Epic Black Edition est beaucoup plus sobre avec les nouveaux matériaux. En effet, nous perdons les surpiqûres des anciens modèles. C’est sympathique mais cela fait très dépouillé, voir même un peu « vide ». Nous avons eu l’impression qu’il manquait un petit quelque chose, sans trop savoir quoi. Cette sobriété fait que le fauteuil se faufilera parfaitement dans un espace de travail sans trop se revendiquer « gaming ».

noblechairs Epic Black Edition

Les nouveaux modèles se parent aussi de nouveaux accessoires tels qu’une poignée en acier inoxydable qui fait clairement son effet. On trouve aussi une couture propre à ce fauteuil sur le côté droit de l’assise reprenant le « noble » de la marque. C’est très classe. Comme d’habitude, on retrouve aussi le logo au niveau du dossier.

À l’usage, qu’est-ce que ça donne ?

C’est bien beau tout ça, mais à l’utilisation, qu’est-ce que ça donne ? Avec le Epic Black Edition de noblechairs nous avons un siège plutôt ferme que ce soit sur l’assise ou au niveau du dossier. Il nous « force » donc à nous tenir bien droit. C’est un bon point pour le dos sur le long terme. Par contre, sans coussin au niveau des lombaires, le dossier semble un peu dur au niveau de la colonne vertébrale notamment. Pour le coup, on regrette de devoir retirer le coussin que l’on ne supporte pas. Il faudrait un petit quelque chose à cet endroit afin de compenser la fermeté du siège. Selon nous, un coussin plus allongé comme celui du X Comfort Real Leather aurait été parfait.

Sinon, l’assise est assez large et pourra contenter la plupart des utilisateurs. En effet, c’est ce que l’on regrettait avec le AKracing Master Premium qui possédait une assise de type baquet. À l’usage, cela peut être gênant si l’on a des cuisses plutôt larges. Heureusement, pas de problèmes ici avec le Epic. Dans le même ordre d’idées, le Epic Black Edition possède aussi  un dossier de type baquet. C’est bien à condition de n’être pas trop grand ni trop large d’épaules. Si l’on est trop petit, les épaules tombent en dessous et ce n’est pas très agréable.

Niveau réglages c’est plutôt positif car il pourra convenir à la plupart des personnes. Effectivement, il y a une bonne marge de manœuvres entre le minimum et le maximum du vérin.

noblechairs Epic Black Edition

Les accoudoirs 4D  :

L’Epic Black Edition de noblechairs possède les mêmes accoudoirs 4D que nous avions déjà rencontré lors des tests de l’Icon et du Hero du même constructeur. Malheureusement, nous constatons toujours qu’ils craquent et bougent quand on les « secoue » un peu. En comparaison avec la qualité globale de l’intégralité du siège, cela fait un peu « tâche ». Toutefois, ils font ce pour quoi ils sont conçus.

Les coutures qualitatives à la noblechairs :

noblechairs nous propose toujours de superbes coutures. À l’instar des Hero et Icon, on voit clairement que l’on est ici sur du haut de gamme. C’est très précis, rien de dépasse ou ne bouge. Et si l’on en croit les promesses de la marque, cela ne devrait pas plus bouger grâce au nouveau revêtement ! Sachant qu’en deux ans d’utilisation sur le Icon (avec les anciens matériaux) par exemple, rien ne s’est détérioré au moment du test du Epic Black Edition.

Montage simple et rapide :

Comme nous l’avons vu dans la partie précédente, le montage de ce Epic Black Edition se passe très simplement et plutôt rapidement. C’est un bon point. Il est plutôt conseillé d’effectuer le montage à deux personnes si c’est possible. Mais c’est faisable seul. On regrettera par contre, que les vis ne soient pas plus dissimulées. On en distingue une de chaque côté malgré le cache qui vient abriter le reste. Un cache clipsable à l’image du fauteuil de Thermaltake ou, à minima, une vis noire comme sur le AKRacing Master Premium aurait été préférable.

Les coussins en bundle:

Avec la chaise, nous retrouvons les classiques coussins des lombaires et des cervicales estampillés noblechairs. Nous reprochons toujours une certaine fermeté sur celui des lombaires. C’était déjà là la remarque que nous faisons aux Hero et Icon. Pas de changements à ce niveau. Nous préférons personnellement retirer ce dernier pour être mieux installé. Le coussin des cervicales est quant à lui très moelleux et permet notamment de compenser la fermeté du siège.

À savoir tout de même que grâce aux sangles et passants du Epic Black Edition, il est possible d’ajuster le coussin des lombaires/cervicales. Cela permet de s’adapter à toutes les tailles et/ou morphologies.

noblechairs Epic Black Edition
(gif)

Un siège idéal pour se détendre :

Si la fatigue vous gagne durant une partie de jeux vidéo, sachez que le Epic pourra être baissé jusqu’à 135°. On est pas aussi allongés que dans le AKRacing Master Premium, pour rappel il pouvait aller jusqu’à 180°. Mais à savoir que c’est largement suffisant pour se détendre le dos entre deux parties ou lors de dossiers compliqués au travail.

Pour le coup, nous avons fait le tour du tout dernier Epic Black Edition de noblechairs. Il est temps de passer à la conclusion de ce test.

Contenu en rapport

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de