Protocole de test SSD 2020

0
778

Le marché des supports de stockage étant de nouveau actif en cette année 2019, nous en relançons donc les tests. Avec l’arrivée de nouveaux types de mémoires (QLC notamment), des connectiques type M.2 présentes sur presque toutes les gammes de cartes mères, un prix au Mo toujours plus bas, il est temps de mettre à jour le protocole de test des SSD.

En premier lieu, la configuration de base change quelque peu, nous avons opté pour une machine plutôt haut de gamme. La carte graphique n’ayant aucune importance, nous laisserons la petite GTX 760 DCU II d’Asus faire le travail.

La configuration :

Tous les éléments sont configurés avec les fréquences de base, pas d’overclocking, pas de tweak spécifique sur la mémoire, une configuration dite « sortie de boite ». Nous effectuerons trois relevés pour chaque test, et nous prendrons en compte la moyenne des trois. Si toutefois les valeurs relevées étaient trop  disparates, nous effectuerons deux relevés supplémentaires pour moyenner à cinq. Cela permettra de gommer d’éventuelles erreurs de benchmark comme un accès disque inopiné au moment du test.

Pour les SSD au format M.2, nous ferons un relevé supplémentaire. En effet, il est important de statuer sur l’impact négatif d’un SSD qui monte en température. S’agissant de mémoire, les performances sont directement impactées par les élévations thermiques des puces. Nous stresserons donc au maximum le SSD, et ferons les relevés avec et sans radiateur. Si ce dernier n’est pas disponible dans le kit, nous lui ajouterons le radiateur fournit avec la carte mère AORUS X299 Master.

Nous vous présentons ici également la liste des disques utilisés pour les valeurs de références.

Western Digital Caviar Blue 1ToNous y avons intégré un disque dur au format 3.5″, car encore beaucoup de joueurs utilisent ces supports peu onéreux. Les jeux actuels utilisant énormément d’espace, les SSD ne sont pas toujours plébiscités par les joueurs peu fortunés. Il s’agit du Western Digital Caviar Blue de 1To (WD10EZEX) fonctionnant sur interface SATA 6 Gb/s et tournant à 7200tr/min.

Seagate 1ToLe deuxième support est aussi un disque dur mécanique, mais au format 2.5″. En effet, encore beaucoup d’utilisateurs sont sur ordinateur portable, souvent équipés de supports mécaniques. Le changement vers un SSD peut métamorphoser une machine de type laptop. Nous avons donc opté pour un disque dur de la marque Seagate, toujours de 1To, le ST1000LM035

KFA2 Gamer L 480GoNous avons également ajouté un SSD au format 2.5″ standard déjà testé dans nos lignes, le KFA² Gamer L de 480Go. C’est un disque que nous utilisons depuis plus de 3 ans en usage quotidien (510 jours de Power On Hours), qui ne nous a encore pas fait défaut. Il est équipé de 8 puces mémoire MLC de 64Gb, dispose d’un contrôleur Phison PS3110-S10-X et d’un cache de 4Gb sous forme d’une puce NT5CC256M16DP-DI DDR3L-1600 à 800MHz (datasheet dispo ici). Ses débits théoriques sont de 560/540 Mo/s en lecture/écriture.

HyperX Predator SSD M.2 480GoEnfin, nous avons rajouté un autre SSD avec la même capacité de 480 Go, mais au format M.2. I la la spécificité d’être un des premier SSD à ce format vendu à l’époque avec une carte PCi-E, le Kingston HyperX Predator. Sa mémoire est de type MLC également (8x64Gb), accompagnée par un cache de 4Gb de DDR3L-1600 cadencée à 800 MHz. Il propose des débits théoriques de 1400/1000 Mo/s en lecture écriture. Il n’est plus tout jeune, et a à son actif 551 jours de POH. Son contrôleur est le Marvell 88SS9293-BTB2.

Descriptif Technique

Pour tous les nouveaux test, nous commencerons par une évaluation technique du matériel. Un rapide tour de table en photo sera proposé, avec un listing détaillé des composants utilisés : contrôleur, mémoire, cache etc … Pour chaque composant nous expliciterons la datasheet et listerons les avantages/inconvénients de ces choix.

Logiciels et benchmarks

SSD-Z

Nous commençons par en apprendre plus sur le support que nous avons entre les mains. Pour cela, nous laisserons SSD-Z nous donner les informations. Le logiciel n’est pas parfait, mais a le mérite d’exister. Malgré tout, il n’a pas été mis à jour depuis 2016. Certaines informations ne seront donc pas disponibles. Nous avons tout de même les données suivantes :

  • Contrôleur mémoire
  • Type de mémoire
  • Mémoire utilisée
  • Interface et sa vitesse
  • Capacité utile
  • Quantité d’Over-Provisioning
  • Firmwareprotocole SSD 2019 SSD-Z

Final Fantasy XIV Benchmark

protocole SSD 2019 FFXIVFinal Fantasy XIV Shadowbringers dispose d’un benchmark plutôt complet. Il donne bien sûr un score globale pour la configuration, score incluant les performances 3D. Mais ce qui nous intéresse, ce sont les relevés liés au temps de chargement. En effet, cinq scènes sont utilisées pour le benchmark. Nous aurons donc un résultat de temps de chargement en secondes composé par la somme des cinq relevés. Le benchmark de FFXIV donne des relevés toujours très précis et d’une cohérence incroyable.

PCMark8 Storage

protocole SSD 2019 PCMark8Nous continuons donc la série des relevés de chargement par le test storage de PCMark8. Il a l’avantage de faire des relevés de débits sur divers chargements d’applications et de jeux.

Nous avons choisit de sélectionner le test sur Battlefield 3 v2 et Adobe Photoshop Heavy v2 car ce sont les plus longs, et donc ceux qui permettrons au mieux de saturer le cache du SSD. En plus d’être long, ils représentent deux usages assez fréquents chez les SSD : le gaming et l’applicatif lourd. Le résultat de ces benchmarks est en seconde. Si vous désirez plus d’informations sur les tests effectués par PCMark8, vous trouverez ici des informations détaillées.

Crystal Disk

protocole SSD 2019 CristalDiskMarkNous passons ensuite à des tests plus synthétiques, réalisés via divers benchmarks spécifiques. Le premier sera Crystal Disk Mark dans sa version 6.0.2 x64. Nous récupérerons les valeurs de lecture et écriture en mode séquentiel et aléatoires. L’avantage une nouvelle fois, c’est qu’il effectue 5 fois son test. Ajouté au fait que nous effectuons 3 relevés, les valeurs seront assez cohérentes. L’intérêt de Crystal Disk Mark est qui montre les résultats en lecture/écriture séquentielle, aléatoire et aléatoire avec plusieurs queues.

ATTO Disk

protocole SSD 2019 ATTONous profiterons des mesures d’ATTO Disk en version 4.01.0f1 pour effectuer des tests de débits en lecture et écriture sur des fichiers allant de 512B à 64MB. Nous vous présenterons une courbe  proposant de visualiser directement les débits dans chaque mode (lecture/écriture). Cela permettra de visualiser le comportement de l’unité de stockage en fonction de la taille des fichiers manipulés.

HDTune Pro

protocole ssd 2019 HDTune proEnfin, nous terminerons cette série de tests par un relevé des temps d’accès. Nous utiliserons le logiciel HDTune Pro. Le disque sera vierge de toute partition, permettant au logiciel de faire une multitude de relevés, à la fois en lecture puis en écriture. Nous vous présenterons le graphique de ces relevés, qui donnent une bonne idée visuel de ces temps d’accès.

 

Conclusion

Nous espérons que ces quelques lignes auront permis d’éluder les zone obscures des choix que nous avons fait pour ces tests de support de stockage. Il a pour but de couvrir un large spectre de ce qu’il y a à voir sur un SSD. On balaye ainsi l’applicatif, le gaming, les débits synthétiques selon plusieurs conditions… Bref nous espérons que vous le trouverez complet. N’hésitez donc pas à revenir vers nous si vous avez des idées de relevés. Nous remettrons à plat le protocole SSD (si nécessaire) dans un an. Nous sommes également à votre écoute sur les supports à tester.

Vous souhaitant bonne lecture.

Contenu en rapport

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires