Test : Phanteks Eclipse P400S

1

Tests

Pour cette série de relevés, nous avons quelque peu changé nos graphiques et notre configuration de test.

Ainsi, l’ancienne R9 290 Tri-X a été remplacée par une HD 5870 de référence et nos deux disques durs Samsung de 500 Go par un unique Seagate de 2 To. Quant aux graphiques, nous ne présentons plus la température de tous les éléments de la configuration en fonction de la ventilation. Cette fois-ci, chaque élément de la configuration sera présenté en fonction du type de ventilation :

  • Ventilation de base fonctionnant lentement
  • Ventilation de base fonctionnant rapidement
  • Ventilation de base plus optionnelle fonctionnant lentement
  • Ventilation de base plus optionnelle fonctionnant rapidement

Ici, la ventilation optionnelle est symbolisée par l’ajout de deux ventilateurs Riing 14 Rouge dans le haut du P400S de Phanteks.
Concernant la vitesse de rotation des ventilateurs, elle sera gérée par le rhéobus présent dans le boîtier. Les deux Riing 14, seront pris en charge par la carte mère.

Enfin, pour faire chauffer la configuration, nous utiliserons 3DMark Firestrike de la suite de benchmarks 3DMark de Futuremark. Pour les besoins du test, le test combiné sera employé pour solliciter à la fois le CPU et le GPU. Le tout tournera pendant une vingtaine de minutes, s’en suivra d’une vingtaine de minutes d’accalmie. Des relevés de températures seront effectués après chaque changement d’état !

phanteks-eclipse-p400s-installation-5eme-etape

Configuration :

Carte mère

phanteks-eclipse-p400s-carte-mereEt c’est parti pour une toute nouvelle série de relevés de températures. Cette fois-ci on attaque par la carte mère qui enregistre respectivement 28°C en IDLE et 34°C en charge avec la ventilation de base. Ici, la vitesse est réglée au minimum.

Lorsque l’on pousse la ventilation de base (deux ventilateurs de 120 mm pour rappel) au maximum, les température diminuent pour atteindre les 24°C en IDLE et 27°C en charge.

Ici, l’ajout de deux ventilateurs supplémentaires en extraction dans le haut n’a quasiment aucune influence sur les températures, 1°C max.

Processeur

phanteks-eclipse-p400s-cpuOn enchaîne avec le CPU. Avec la ventilation de base, celui-ci est déjà frais, il n’y a pas forcément beaucoup à gagner. Et cela se confirme par les relevés qui suivent : on gagne tout juste 1°C en jeu en augmentant la vitesse des ventilateurs.

Ajouter les Ring permet de gagner encore un peu en température : en basse ventilation, les Riing permettent de gagner 1°C voire même 2°C en ventilation élevée. Pour l’idle, les écarts sont plus faibles mais aussi présents : l’idle ne semble pas forcément apprécier la vitesse lente (même avec l’ajout des Riing).

Carte graphique

phanteks-eclipse-p400s-carte-graphiqueLes gains les plus intéressants concernent la carte graphique. Avec la ventilation de base, en vitesse lente, nous enregistrons 77°C en charge, contre 33°C en idle. Lorsque l’on pousse la ventilation de base à fond, la perte en température est de 5°C. En idle, ça reste stable avec 32°C.

Maintenant, on ajoute nos deux moulins et on repasse le tout au minimum. Et là, pas de changement de température par rapport au relevé initial. En revanche, en poussant le tout à fond, nous sommes à 70°C en charge après 20 minutes de test ! Une baisse de 2°C par rapport à la ventilation d’origine. Les Riing se font remarquer une fois poussés, mais de base ils apportent peu. Nous remarquons également que la ventilation au minimum a du mal à refroidir la carte graphique.

SSD

phanteks-eclipse-p400s-ssd

Nous poursuivons notre série de relevés avec le stockage. Et pour fêter ça, on débute avec le SSD, un HyperX 3K 120 Go de Kingston !

Comme d’habitude, la vitesse de la ventilation a été réglée au minimum. Avec cette configuration, nous observons une température de 30°C lorsque la machine est en charge.

Ces relevés nous montrent que la ventilation d’origine en mode lente a un peu de mal à refroidir le SSD, qui est bien caché. En revanche, une fois poussée un peu, ou simplement une fois les Riing ajoutés, on gagne quelques précieux degrés.

HDD

phanteks-eclipse-p400s-hddFinalement, nous terminons avec le disque dur. Comme toujours, nous sommes avec la ventilation de base configurée au minimum de sa vitesse. Les températures relevées sont bonne en charge avec 33°C au maximum. En idle, le tout tourne à 30°C.

Enfin, une fois la ventilation poussée à son maximum, nous arrivons à une température de 30°C lorsque que la ventilation est poussée à son maximum, quelque soit la situation (avec ou sans la ventilation optionnelle).

Avant de passer à la conclusion, petit mot sur le bruit dégagé par notre configuration. Dans sa configuration originale, le P400S de Phanteks sait se faire discret et l’on n’entend qu’un léger souffle. Cependant, les ventilateurs fournis se font entendre lorsque nous les poussons via le rhéobus et c’est un petit peu dommage. En clair, si vous voulez du vrai silence, évitez de pousser trop fort la ventilation.

page suivante

S’abonner
Notifier de
guest

1 Commentaire
Newest
Oldest Most Voted
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Gretto (@allegrett0geek)
22 octobre 2016 13h40

Super test, j’ai acquis le P400, y’a tout juste 2 semaines en remplacement d’un Aerocool X51 et franchement c’est le jour et la nuit. Mais le plus impressionnant, c’est le rapport qualité/prix qui est monstrueux. Je ne m’attendais pas à une boitier pareil pour moins de 100€. Bref, je suis heureux de mon achat ^^.