L’acquisition d’ARM par Nvidia devrait capoter

2
2488

Le deal que Nvidia comptait finaliser en 2021 a toutes les chances de capoter. En cause : les inquiétudes quant à la liberté d’accès aux technologies de la société britannique qu’il soulève en Chine, dans l’Union européenne et même au Royaume-Uni d’après plusieurs analystes.

Fortes oppositions sur le deal Nvidia / ARM en provenance de la Chine et du Royaume Uni

La Chine est l’opposition majeure. Elle n’approuvera pas l’accord entre Nvidia et ARM en l’état. Elle pourrait éventuellement approuver cette opération si la position des États-Unis à l’égard de son pays changeait de manière très significative avec l’arrivée de l’administration Biden. Une option qui semble difficilement concevable. La Chine a démontré son pouvoir de nuisance dans ce type de négociations. Le projet de rachat du néerlandais NXP par l’américain Qualcomm est un bon exemple. La conclusion de ce projet nécessitait la bénédiction de la Chine en raison de leur présence dans ce pays. Sans jamais dire oui ou non, cette dernière a fait capoter l’opération simplement en faisant traîner les choses jusqu’à épuiser la patience de Qualcomm qui a fini par laisser tomber le projet. Elle pourrait appliquer la même tactique sur le dossier Nvidia-ARM.

Au Royaume Uni, la situation n’est pas meilleure pour Nvidia. Un intense lobbying a commencé afin de s’opposer au projet. Hermann Hauser, l’un des co-fondateur d’ARM est un des plus virulents. Il a ainsi déclaré que la vente au fabricant de puces américain serait un « désastre pour Cambridge, le Royaume-Uni et l’Europe » et verrait la  « dernière entreprise technologique européenne de quelque importance mondiale vendue aux Américains ».

L’Europe elle, reste prudente et semble hésiter pour savoir par qui elle se fera manger : la Chine ou les USA.

Reste que nous n’avons pas tous le même point de vue sur ce deal. Là où nous voyons une méga opération commerciale et tous les potentiels qui pourraient arriver avec ce rachats, les états voient eux une opération de guerre menée par les USA.

Pour aller plus loin :
RTX 3080 Ti, RTX 3070 Ti et RTX 3050 Ti annoncées

Opportunité technologique VS guerre économique

Nvidia étant une société américaine, l’acquisition transférerait les pouvoirs à l’administration américaine qui pourrait alors imposer des restrictions à l’exportation sur les puces pour protéger les intérêts de sécurité nationale et promouvoir les objectifs de politique étrangère comme on a pu le voir avec Huawei.

Objectivement, les tensions de ces dernières années laissent clairement penser qu’un ou plusieurs régulateurs étrangers désapprouvent l’intention de Nvidia d’acquérir ARM. Cela ne semble faire aucun doute pour la Chine. On pourrait envisager un retournement spectaculaire des relations entre Chine et USA notamment avec un accord ouvrant la porte à Nvidia en échange d’un allégement des contraintes qui pèsent sur Huawei. Mais à cet instant c’est peu probable.

SoftBank à qui perd gagne ?

Compte tenu des enjeux et de la position stratégique de ARM, son propriétaire SofBank pourrait lui aussi profiter de la situation. Le groupe japonais pourrait mettre ARM en bourse. Compte tenu du climat, Softbank pourrait même obtenir une valorisation plus importante que le deal envisagé.

L’ère des concentrations supranationales est peut-être sur le point de se terminer. Á ceux qui y voient un frein à la technologie je réponds que j’y vois moi une opportunité de relancer la compétition de l’innovation. Une innovation souvent mise au second plan pour jouer au Monopoly ces dernières années.

L’avenir nous dira vers où la balance va pencher. Concernant ARM et Nvidia, l’année 2021 devrait progressivement permettre d’éclairer la situation vers sans doute une conclusion au second semestre.

S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
Newest
Oldest Most Voted
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Lee
Lee
17 janvier 2021 8h18

Moi je suis contre ce rachat c’est clair, quand on voit la situation actuelle ou la folie s’est emparé du système avec des augmentations de prix sur du vent au niveau hardware, pas de disponibilité produit, une entreprise qui ne peut pas tout fournir et des demandes de plus en plus importante.Au final cette entreprise peut faire ce qu’elle veut et privilégier ceux qui paie le plus pour produire ou vendre.Pas de concurrence n’a jamais été bon pour le consommateur, même si y a samsung mais qui est en retard.Au vu de ce que veut faire Nvidia avec Arm, il… Lire la suite »

pyvesd
pyvesd
17 janvier 2021 21h25
Répondre à  Lee

entièrement d’accord sur tout les points