Test : Thermaltake Floe Riing RGB 360 TT Premium Edition

2
16588

Le RGB : 

Le logiciel TT RGB Plus : 

Dans un premier temps, pour tirer l’essentiel du kit de Thermaltake, on ira télécharger le logiciel de la marque à cette adresse. Une fois fait, on l’installe, rien de compliqué jusqu’à présent.

Thermaltake Floe Riing 360 TT Premium EditionAu premier démarrage, le logiciel affiche un « warning » sur le contrôleur numéro 1. Pas de panique, le logiciel ne doit rien détecter sur une entrée du boîtier de contrôle. Logique puisqu’avec les trois ventilateurs et la pompe, quatre entrées sur cinq sont utilisées.

Enfin le logiciel s’ouvre et nous dévoile son interface. Cette dernière se compose de plusieurs fenêtres, une par entrée sur le boîtier contrôle. Il faut savoir que chaque fenêtre est liée à une entrée en particulier.

D’ailleurs, lors de la première utilisation, ce n’est pas très clair puisqu’au-dessus de chaque fenêtre, on peut y voir un menu déroulant qui proposant une liste de périphérique compatible avec le logiciel. Ici, sélectionner un périphérique comme la pompe du Floe Riing 360, ne permettra pas de la piloter. Dans nos tests, lorsque nous sélectionnions ladite pompe et qu’on tentait d’y changer la couleur, cela affectait le RGB du périphérique branché sur l’entrée correspondante à cette fameuse fenêtre.

Ainsi, pour piloter la pompe du kit, il faut sélectionner, à tâtons, une des deux fenêtres vides en arrière-plan et sélectionner le périphérique correspondant dans la liste. Pas clair du tout.

Néanmoins, une fois ce détail assimilé on peut profiter des nombreuses options d’éclairage proposées. À noter que la gestion de la ventilation passe aussi par là. Quatre type de gestion y sont proposées : Performance (ventilation à 100%), Silencieux (ventilation au minimum, soit dans les 530 RPM), PWM et manuel. Pour le mode manuel, on réglera à notre convenance la vitesse des ventilateurs via une réglette par palier de 10%.

L’application Android : 

Pour l’application Android, on ira chercher le logiciel à cette adresse.

Bien entendu, pour prendre le contrôle de notre AiO, il faudra que le PC qui embarque le Floe Riing 360 soit connecté à Internet. Au premier lancement, l’application lancera un scan pour voir si des périphériques compatibles sont présents. Si c’est le cas, il suffit de sélectionner l’appareil en question. Ce n’est qu’après que l’on pourra prendre le contrôle de notre AIO.

Comme le logiciel sur PC, l’application Android propose cinq icônes dans le haut correspondant à une entrée en particulier sur le boîtier de contrôle.

Lors de nos essais sur l’app Android, nous n’avons pas réussi à changer la couleur des LED de la pompe. Idem pour les ventilateursEn effet, les 3 boutons « 12 LED », « 6 LED » et « 9 LED » chevauchent une ligne de boutons (boutons 7 à 12) empêchant de cliquer dessus. Peut-être que ce phénomène n’arrive pas sur une tablette, avec une interface plus espacée. Ceci a pour effet un changement de fenêtre sans pour autant avoir accès au diodes présentes sur le bas de l’affichage…

Pour le reste, les effets lumineux (breathing, color cycle, etc.) sont facilement accessibles et on retrouve, les mêmes possibilités que sur PC.

Le rendu RGB en lui-même (via l’appli PC) : 

Thermaltake Floe Riing 360 TT Premium EditionEnfin, en ce qui concerne le rendu du RGB en lui-même, on ne se plaint pas, au contraire. Les ventilos, tout comme la pompe, propose de très jolies couleurs avec une bonne luminosité. Le fait de gérer la couleur diode par diode (quand c’est possible) permet de créer des effets uniques. Il est juste dommage que la partie logiciel PC ne soit pas très claire et que la partie Android ne soit que partiellement utilisable (et donc difficile à conseiller).

page suivante

2
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
NHU9Bjoe Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
joe
Invité
joe

bonjour du coup selon vous quel serait l’AIO 360 qui propose les tuyaux les plus long pour pouvoir le monter à l’avant? J’ai du mal à trouver…le plus long….