Test : NZXT H510 Flow

0

Conclusion

Nous arrivons maintenant à la fin de notre test du H510 Flow de NZXT. Alors, bon boîtier ou pas ? On vous dit tout !

Un meilleur flux d’air ! 

Avec cette version, NZXT voulait nous proposer un boîtier avec un flux d’air amélioré et c’est chose faite. Pour cela, la marque troque sa façade pleine (ou en verre) pour quelque chose de perforé. À l’arrivée, ça fonctionne et on retrouve des composants plutôt bien refroidit… Surtout notre carte graphique en réalité puisque le CPU est laissé pour compte dans l’histoire. Il faut dire que le ventilateur présent dans le bas de la face avant arrose peu, voire pas notre ventirad. Pour y remédier : installer un deuxième ventilateur. 

Cependant, cette nouvelle façade dégrade la qualité de l’isolation phonique et, potentiellement, on pourra se retrouver avec un PC plus bruyant que la concurrence. Cela dépendra surtout du choix de vos composants. 

Un montage aisé !

Autrement, NZXT réutilise le même châssis que les autres boîtier de la série. En résulte donc un modèle facile à monter et à câbler d’autant que des guides sont présents. Idem, sans ventilateurs lumineux ni contrôleur quelconque, on se retrouve avec moins de câble à gérer. Le câblage est donc facilité.

NZXT H510 Flow logo

Et à côté de ça ? 

À côté de ça, la marque continue de nous proposer un boîtier sobre et ce, malgré une face avant différente. D’ailleurs, en ce qui concerne la réalisation, il n’y aura pas vraiment de critique négative puisque la finition est bonne et la peinture reste bien appliquée. 

Cependant, s’il faut trouver à redire, on peut regretter un panneau de contrôle trop réduit : un second USB Type A serait le bienvenu. Idem, la cage disque dur n’est clairement pas la plus agréable à manipuler, devoir tout débrancher et ressortir à chaque fois que l’on veut ajouter/enlever un support de stockage, c’est pénible. Et pour finir, on aurait bien aimé une compatibilité avec les radiateurs de watercooling en 360 mm… Même si on peut déjà se faire plaisir avec du 280 mm. 

Pour aller plus loin :
Test : Phanteks G360A

Un prix accessible

Nous terminons par vous parlez du prix de vente qui est d’une centaine d’euros officiellement. Malheureusement, chez certains revendeurs ce prix ne sera pas toujours respecté et c’est bien dommage. Quoi qu’il en soit, à ce prix, le boîtier de NZXT reste plutôt bien placé, même si la concurrence reste rude sur ce secteur. 

En concurrent solide, on peut parler des Corsair 4000D Airflow ou du Phanteks P400A par exemple. Tous deux arrivent avec un support de radiateur en 360 mm et un cage HDD fonctionnels, points faisant défaut au modèle de NZXT

NZXT H510 Flow :

On a aimé :
  • Le design toujours aussi plaisant de cette série H500
  • L’encombrement réduit de ce modèle moyen tour
  • Les assistances pour le câblage
  • Le montage des ventilateurs avant sur platine amovible
  • Les câbles moins nombreux que sur le Elite : câblage facilité
  • Le flux d’air amélioré grâce à la façade perforée
  • Le bon refroidissement de la carte graphique
  • Le prix qui reste contenu
On a moins aimé :
  • Le panneau de contrôle trop limité (manque au moins un USB type A)
  • La cage disque dur qui mériterait d’être améliorée
  • Le manque de support de radiateur de watercooling en 360 mm
  • Le flux d’air d’origine trop dirigé sur la carte graphique au détriment du CPU

À l’arrivée, nous choisissons de décerner l’argent à ce boîtier signé NZXT. Certes, c’est un modèle qui présente bien et qui proposera une expérience globalement agréable. Cependant, gardez à l’esprit qu’autour des 100 €, ce secteur est ultra concurrentiel on trouvera sans mal un modèle comblant les lacunes de ce H510 Flow. On pense surtout à la cage HDD, au panneau de contrôle un poil trop sobre ou au support de radiateur de watercooling. Toutefois, si vous pouvez passer outre, c’est peut être un boîtier fait pour vous !

Un grand merci à NZXT !

S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires