Protocole de tests GPU 2020

0
1685

En ce début d’année 2020, il est temps pour nous de vous parler de notre nouveau protocole GPU que nous avons mis en place il y a quelques semaines et que nous avons déjà eu l’occasion d’étrenné lors du comparatif des cartes pour le 1080p et le test de la KFA2 RTX 2070 Super HOF 10th Anniversary.
Nous allons préciser ici ce qui est mesuré et comment. Notez donc que tous les graphiques viennent d’être remis à jour en suivant ce nouveau protocole GPU !

La configuration de tests :

Plateforme pour ce protocole GPU :

Les prochains GPU seront testés sur la configuration suivante. Nous avons opté pour un i9-9900K qui avec ses huit cœurs nous permet d’être sereins pour un bon moment. Nous utilisons volontairement un gros processeur afin que celui-ci freine un minimum le GPU.  Il utilise un système de refroidissement en watercooling custom en 360 mm. Le choix de l’écran s’est porté l’Asus PG27UQ disposant d’une dalle IPS 27″ UHD-4K. Ceci nous permettra d’effectuer nos tests dans toutes les résolutions 16/9 de notre choix jusqu’au 2160p.

  • Carte mère : EVGA Z390 DARK (bios 0.92)
  • Processeur : Intel i9 9900K à 5 GHz à 1,21 V et uncore à 4500 MHz
  • Mémoire : GSKill 2 x 8 Go Trident Z à 4200 MHz en 19-19-19-39
  • Système de refroidissement : waterblock EK-Velocity couplé à un radiateur de 360 mm
  • SSD : Western Digital Black SN750 500 Go + radiateur EKWB
  • Alimentation : Corsair AX1600i
  • Écran : Asus PG27UQ

Le processeur i9-9900K verra sa fréquence bloquée à 5 GHz afin de garder un score CPU le plus constant possible dans les relevés et ainsi diminuer la variabilité.

OS et Bios :

Le test des prochains GPU se déroulera sous Windows 10 (version 1909) et avec les drivers 441.41 chez Nvidia et le driver 19.12.2 (Adrenalin 2020 Edition) pour les cartes AMD. Nous conserverons ce drivers pour les prochains tests sauf si il est nécessaire de le mettre à jour. L’idée étant de conserver les mêmes paramètres pour nos prochains tests le plus longtemps possible.

Cet OS sera back-up régulièrement afin qu’il soit le plus stable possible. De plus, il ne sera pas connecté à Internet afin d’éviter les aléa correspondants (MaJ intempestives…). Ce qui nous permet également de nous passer d’antivirus. Windows se verra également amputé de Cortana et de Windows Update.

Les différents benchmarks :

Nous allons réaliser une série de benchmarks qui se divisent en trois sections. Tout d’abord les synthétiques qui reprennent les principaux benchmarks de Futuremark et qui sont les plus utilisés pour les compétitions d’overclocking.

Ensuite nous testerons quatre jeux en optant pour DirectX 11, DirectX 12 et Vulkan que nous testerons dans les résolutions 1080p, 1440p et 2160p.

Enfin, la dernière partie sera consacré à deux benchmarks issus du monde applicatifs. Ils sont là pour montrer comment se comporte votre GPU lors d’un usage Workstation.

Les benchmarks synthétiques :

Benchmark Time SpyLes benchs synthétiques qui seront utilisés lors des tests GPU seront les suivants :

  • 3DMark Fire Strike (1080p) et Fire Strike Ultra (2160p)
  • 3DMark Time Spy (1440p) et Time Spy Extreme (2160p)
  • 3DMark Port Royal (1440p)
  • Superposition (1080p Extreme)

L’idée de ces tests synthétiques est bien entendu de vous donner une idée des performances que chaque GPU dans l’optique des les utiliser dans les compétitions d’overclocking à venir. FireStrike et Time Spy sont les tests les plus souvent utilisés et Port Royal sera là pour tester le Ray Tracing des cartes Nvidia.

Les performances dans les jeux :

Les quatre jeux de notre protocole GPUNous avons sélectionné quatre jeux qui seront dorénavant intégrés dans le test des cartes graphiques. Nous avons opté pour les benchmarks intégrés au sein des jeux pour deux raisons. La première est un gain de temps dans les relevés surtout que chaque test sera effectué au minimum trois fois et dans les résolutions 1080p, 1440p et 2160p.

La seconde raison est, par ce choix, de vous permettre d’avoir des résultats comparables aux nôtres via les posts créés sur notre forum. Vous y trouverez en détails les caractéristiques pour les quatre jeux choisis.

Voici les quatre jeux qui seront utilisés avec une qualité des graphismes en Ultra :

Les benchmarks applicatifs :

Petite nouveauté avec l’ajout de deux nouveaux benchmarks issus du monde applicatifs. Ils sont là pour montrer comment se comporte votre GPU lors d’un usage Workstation. Il s’agit en l’occurrence de 3DS Max et de Catia.

Consommation – Nuisances – Température :

Afin de faire ces différents relevés, nous allons utiliser GPU-Z, le logiciel Corsair Link et le benchmark Superposition. Au niveau du matériel, ce sera un sonomètre Velleman DVM805 qui sera utilisé ainsi qu’un thermomètre digital pour relever la température ambiante. A partir de cela, nous allons vous proposer plusieurs graphiques pour ce nouveau protocole GPU.

Les températures :

Afin de relever les températures, nous avons opter pour le stress test de Superposition en mode Extreme. Nous avons opté pour trois passages de 5 minutes avec 10 minutes d’intervalle entre chaque tests. Nous allons profiter de ce benchmark afin de relever la consommation de la carte graphique.

Relevé température via GPUzAfin de connaitre la température en Idle, après avoir terminé les trois boucles du stress test, nous laissons la carte au repos durant 20 minutes avant de relever la température.

La consommation :

Pour ce relevé, nous examinerons la consommation totale du système. Le test utilisé sera Superposition en 1080p Extreme. Notre choix s’est porté sur ce benchmark notamment pour la possibilité de modifier la durée du test, qui ici sera de 5 minutes.

Nous utiliserons le logiciel Corsair Link et relèverons la consommation sur la sortie PowerOut. Notre bloc d’alimentation modulaire est un CORSAIR AX1600i qui dispose d’une connectique dédiée au sein du bloc pour la lecture de la consommation.

Relevé de la consommation via Corsair LinkLe relevé se fera toutes les secondes durant l’entièreté du test afin que nous puissions en ressortir une moyenne.

Les nuisances sonores :

Durant ce relevé, les trois ventilateurs de notre radiateur de 360 mm seront à l’arrêt ainsi que la pompe afin de ne pas perturber la mesure. Le sonomètre sera quand à lui placé à 40 cm à la verticale de notre carte graphique.

En ce qui concerne les températures, nous laisserons par défaut la gestion des ventilateurs comme proposées par le constructeur. Par exemple, si la carte graphique bénéficie de la technologie O Dba par exemple, et bien nous la laisserons active.

Le mot de la fin :

Voilà, notre nouveau protocole GPU est prêt et sachez qu’il est déjà en cours d’application puisque nous l’avons déjà utilisé pour deux tests. Les fêtes de fin d’année nous ont permis de repasser l’ensemble des cartes graphiques à notre disposition dans le labo afin de vous proposer de nouveaux graphiques fraichement mis à jour !

Contenu en rapport

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires