Où sont les cartes ARC de chez Asus, MSI, Gigabyte et cie ?

0

Intel a enfin lancé réellement ses cartes graphiques ARC. Malgré les promesses de faire différent, soyons honnêtes, le lancement ne s’est pas vraiment déroulé aussi bien qu’espéré. Cependant, après avoir essuyé les plâtres en Asie, les ARC 770 et A750 sont désormais chez nous. Vous avez pu constater, au travers de notre test complet ici, que pour une première tentative, Intel s’en sort plutôt bien avec beaucoup de promesses pour l’avenir. Alors que l’inflation touche toute la consommation, avec un dérapage des prix particulièrement sensible dans notre secteur d’activité, le positionnement des nouvelles venues est intéressant et permet au plus grand nombre de disposer d’une carte compétitive sans devoir hypothéquer son habitation. Seulement voilà, à part la version “maison” de chez Intel, force est de constater que les autres marques sont totalement absentes de ce lancement. Quand la nouvelle RTX 4090 est déclinée à toutes les sauces et à toutes les couleurs RGB, avec des prix stratosphériques, on ne voit RIEN chez les mêmes Asus, MSI, Gigabyte et consorts pour proposer des cartes ARC compétitives et différentes…Alors, où sont les cartes ARC ?

Où sont les cartes ARC

Pour aller plus loin :
Test : Intel ARC A770 16 GB et ARC A750 8 GB

Cartes ARC : des marques engagées auprès d’Intel mais absentes du marché.

Lors de la première apparition commerciale d’une carte ARC en Asie, c’est un produit de chez MSI que nous avions pu voir dans un PC commercialisé en Chine. Mais alors que les marques majeures de cartes graphiques se sont engagées avec Intel, on ne voit rien arriver si ce n’est des acteurs secondaires qui se lancent (comme Acer avec sa propre carte) ou qui ont une distribution limitée comme Asrock. A ce stade plusieurs hypothèses peuvent expliquer cette situation :

  • Hypothèse 1 : Intel dispose d’un volume de GPU limité pour ses partenaires

Cette hypothèse trouve sa source dans les premières communications officielles autour des cartes graphiques Intel. A l’époque, le lancement de ARC était volontairement assumé comme “modeste” avec une montée en charge progressive. Seulement le lancement a été repoussé de presque une bonne année pour différentes raisons ( principalement les drivers ) mais à aucun moment la production de GPU ( externalisée chez TSMC en utilisant le processus N6 pas vraiment encombré ) n’a été stoppée. Dans ces conditions, les stocks de GPU ne peuvent pas expliquer la situation. Reste alors la possibilité que ces stocks aient été massivement routés vers l’Asie…Mais là encore, en l’état actuel des choses rien ne semble le démontrer. Enfin, pour en finir avec cette hypothèse et avec une pointe d’ironie on pourra noter que ces dernières années, l’absence de GPU disponibles n’a pas empêché les marques de faire des lancements et de communiquer sur de multiples versions d’un GPU pourtant introuvable…

  • Hypothèse 2 : les marques sont gavées en RTX 3060

Il est important de constater que si Acer et dans une moindre mesure Asrock se dévoilent et lancent des versions des A750 et A770 toutes les autres marques de premier ordre sont engagées avec AMD et surtout Nvidia. Depuis des mois, de multiples sources nous confirment que les partenaires de Nvidia sont “gavés” en stock et notamment en ce qui concerne la RTX 3060/3060Ti. Dans ces conditions et compte tenu du fort ralentissement du marché, il semble tout a fait plausible qu’un lancement d’un produit concurrent ( et plutôt bien positionné ) cause quelques cas de conscience à ces entreprises.

Pour aller plus loin :
A770 & A750 : des cartes ASRock customs se montrent !
  • Hypothèse 3 : la pression de Nvidia 

Difficile de ne pas penser immédiatement à cette hypothèse quand on se souvient des épisodes similaires qui ont existé avec AMD. Nvidia est aujourd’hui en situation de domination ultime du marché et pour un fabricant, tout réduction des allocations de GPU en provenance des verts serait une catastrophe économique. On a pu voir comment progressivement Nvidia a, au fil des années, inversé la pression avec les marques. On peut considérer que cette situation a même créé une sorte de dépendance. EVGA a ainsi dit stop considérant que continuer dans cette logique ne servait qu’uniquement les intérêts de Nvidia…Là encore difficile de penser que cette question ne trotte pas dans la tête des décideurs au sein des fabricants de cartes.

Cartes graphiques ARC : boycott ou mise en route difficile ?

La communication d’Intel au sujet de ses partenaires pour cette série ARC Alchemist n’a jamais été totalement claire. Si les marques évoquées plus haut sont toutes revenues avec insistance dans les annonces ou les discussions, une certaine confusion planait notamment sur la possibilité de fabriquer une carte ou d’utiliser le GPU au sein d’un PC portable. On constate aussi que lors du dernier évènement d’Intel, aucun produit des dites marques n’était présent. Un attentisme est donc aussi une hypothèse envisageable…Même si des marques comme MSI par exemple ont été impliqués en avance pour l’arrivée des produits en Asie.

Où sont les cartes ARC

Difficile de s’engager avec un challenger, même s’il se nomme Intel alors que sa gamme au succès hypothétique pourrait déclencher les foudres du leader incontesté du marché.

Cependant, sans ces marques, il sera compliqué pour Intel de grapiller des parts de marché et surtout d’être visible pour le client final. Si le positionnement des cartes A750 et A770 est agressif, des marques avec des capacités industrielles autres pourraient encore bonifier l’offre. Mais il faudra à priori attendre encore un peu, sans doute à cause d’un soupçon de l’hypothèse 1, additionné d’un zeste de l’hypothèse 2 et d’une pincée de l’hypothèse 3.

 

S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires