LDLC veut s’offrir Rue Du Commerce

8

Lors de l’annonce de ses résultats semestriels, le groupe LDLC a tout d’abord communiqué sur des revenus en hausse de 5,1%, marquant un renversement après une période de baisse. Pourtant, malgré ce retour à la croissance, LDLC a enregistré une perte nette. Mais le groupe lyonnais voit cependant l’horizon s’éclaircir et anticipe lui aussi sur une année 2024 prometteuse pour le monde du PC. Cette année, son EBITDA s’est amélioré, principalement grâce au secteur B2C et aux ventes en magasin…Mais ce qui a retenu l’attention des observateurs c’est l’annonce de l’entrée en négociation exclusive avec le propriétaire de Rue du Commerce en vue d’une acquisition du fond de commerce du site. Cette opération s’inscrit dans la stratégie de croissance de LDLC, qui inclut l’expansion de son réseau de magasins et le renforcement de sa marque.

Rue du Commerce LDLC

L’acquisition de ce site historique de la vente en ligne en France devrait être effective au plus tard le 30 juin 2024, après consultation des représentants du personnel et autorisation de l’Autorité de la concurrence.

« Dans un contexte de consommation dégradé, le Groupe a continué à poser les jalons de sa croissance future avec l’expansion de son réseau de boutiques, le renforcement de sa notoriété notamment par le biais de campagnes publicitaires et l’acquisition de la société A.C.T.I. MAC dans le BtoB. Cette stratégie proactive commence à porter ses fruits […] », a déclaré Olivier de la Clergerie, le directeur général du Groupe LDLC.

Publicité
Pour aller plus loin :
Bon plan : de la RAM Corsair à bon prix !

Un rachat qui continuerait à accroitre le poids et la puissance du groupe sur le marché français tout en confirmant l’état de déliquescence de ces ex-concurrents.

8 COMMENTAIRES

  1. Y’en a marre de LDLC qui rachète tous les sites FR de hardware.
    Encore une bonne raison pour se faire une marge XXL chez LDLC.
    Même le prix public qui est général le prix maximum, chez eux, c’est sans compter sur la taxe LDLC…
    Quand on compare les prix entre la France et l’Allemagne, on se demande bien pourquoi y’en a qui achète encore du hardware en France. Les distributeurs en France, prennent vraiment les con-sommateurs (oui oui, en deux mots) pour des pigeons.

  2. Voilà une nouvelle pas forcément si bonne pour l’amateur d’informatique français, et c’est un client régulier et ancien de +20 ans de LDLC qui l’écrit.
    L’enseigne est fort sérieuse et respectable, je ne l’ai pas choisie si longtemps pour rien. Bon, ils ont toujours été parmi les plus chers, mais on connaissait la contrepartie, des commandes parfaites et un suivi sans faille.
    Sauf que depuis leur rachat de Matériel.net, on peut observer que la concurrence sérieuse et fiable se faisant plus faible leurs tarifs ne sont plus “un petit peu” mais souvent nettement plus chers que la concurrence, avec alignement entre leurs deux marque obligé au centime près.
    RDC demeurait nettement plus abordable, au risque d’une moindre fiabilité, voilà encore un concurrent d’avalé?
    Demain quasiment plus de concurrence sur le marché FR et probablement encore plus de prix difficiles à justifier, ne restera plus qu’Amazon … Un exemple sur le processeur que je reluque en ce moment, près de 25% d’écart entre le prix LDLC/Matériel.net et le prix Amazon ou Rakuten!

      • cela s’appel le capitalisme. Et vosu savez quoi ? on arrive presque au bout.

        Quand tout augmentent mai que le peuple commence a régresser c’est le debut de la fin…

        Pourquoi on vous parle de salaire universelle et travailler 4 voir 3 jours semaines ? on va y venir…. Tout est lié