Intel : “Le leadership d’AMD se termine”

1

On a tous remarqué le changement de style d’Intel depuis l’arrivée de son nouveau Pdg. Il y a peu de temps, nous évoquions le repositionnement et le changement d’état d’esprit vraiment radical que Pat Gelsinger avait su insuffler depuis son arrivée.

Intel is back ?

En effet, il y a seulement quelques semaines, le bouillant Pdg indiquait ouvertement qu’Intel n’allait pas seulement se glisser gentiment sur le marché des GPU mais que les bleus allaient “bousculer” Nvidia comme jamais auparavant. Une déclaration volontariste qui a ravi ceux qui pensent que la domination sans partage du marché des GPU par Nvidia n’est pas une bonne chose.

Pat Gelsinger Intel

Cette attitude “positive” voir à certains égards belliqueuse, Pat Gelsinger ne semble pas vraiment la simuler, c’est visiblement un trait de caractère du personnage.

N’hésitant pas à comparer son “break” chez Intel  ( Gelsinger a quitté Intel en 2009 et a passé 11 ans à travailler dans d’autres sociétés comme EMC et VMware  ) avec celui des “vacances” de Steve Jobs chez Apple, l’américain pense que les choses vont tourner de la même manière pour son entreprise, avec une nouvelle ère de succès.

« Steve Jobs a pris 11 ans de vacances chez Apple. J’ai également eu 11 ans de vacances. Et là-dedans, j’ai appris beaucoup de choses »

Maintenant qu’il est revenu aux affaires chez Intel, Gelsinger indique très clairement dans une récente interview qu’il a fixé aux équipes d’Intel un rythme très fort et de grandes ambitions pour faire de la société le “leader incontesté” dans toutes les catégories de produits dans lesquelles elle est en concurrence.

Concernant l’arrivée des nouveaux CPU, là encore le discours très direct du PDG est sans équivoque :

« AMD a fait un travail solide au cours des deux dernières années. Nous ne les rejetterons pas pour le bon travail qu’ils ont fait, mais c’est fini avec Alder Lake et Sapphire Rapids »

Pat Gelsinger : Gros parleur / petit faiseur ?

Reste maintenant à observer les faits.

Dans le discours, Pat Gelsinger a sans doute sur-joué l’Américain en affichant une assurance qui tranche avec les discours lénifiants de ces prédécesseurs. Mais dans les semaines qui viennent, les masques vont tomber tout d’abord avec l’arrivée d’Alder Lake puis des GPU ARC.

Assurément, début 2022 on sera si Pat Gelsinger est un “Gros Parleur / Petit faiseur” ou un un vrai “Gros Faiseur”.

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Newest
Oldest Most Voted
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
TiTi
TiTi
6 octobre 2021 12h52

C’est claire que là, AMD traine un peu des pieds avec son Zen 4. Peut-être dû à des lignes de prod saturés chez TSMC, qui ne l’ont pas incité à se presser?