Greta ne va pas aimer Alder Lake

0

Intel semble décidé à marquer les esprits avec Alder Lake. Non seulement en termes de performances mais aussi de consommation d’énergie. Selon les recherches effectuées par l’ami allemand Igor, les BIOS des prochaines cartes mères Z690 disposeront d’une option permettant de définir les valeurs PL1 égales à PL2.

Alder Lake Pl1 pl2
Intel VS Greta

Cela signifie essentiellement que la consommation d’énergie des puces d’Alder Lake sera deux fois plus élevée que celle de leurs prédécesseurs.

Le réglage de PL1 identique à PL2 change fortement la donne sur les performances brutes d’un CPU. Premièrement, cela fausse les références de performances car vous comparez essentiellement deux produits avec des consommations d’énergie et des rendements très différents. Mais on sait que la performance brute occulte souvent sa consommation.

Une option présente dans le BIOS ?

Et c’est évidemment ce qui est le plus flagrant, ce réglage n’est pas favorable à l’efficacité énergétique. Il y a de fortes chances que ce réglage apparaisse dans certains BIOS comme une option de type « Boost pour le jeu ». L’activation de cette option va donc donner lieu à plusieurs interprétations pour ceux qui devront tester. Il semble évident que tout le monde cherchera à effectuer les tests avec le maximum de performances. Avec Rocket Lake-S, on pouvait déjà définir PL1 au même niveau que PL2 à partir des paramètres du BIOS, mais cela n’était pas activé par défaut. Il faudra observer la situation sur les bios des Z690 dans les prochaines heures.

Alder Lake Pl1 Pl2

Néanmoins, si ces informations peuvent procurer des sueurs froides, on peut quand même constater (grâce à Rocket Lake notamment) qu’Intel sait bien gérer ses pics de consommation et la dissipation en relation. Intel s’assure que ses partenaires associent les cartes mères Z690 à des régulateurs de tension capables d’éviter tout « incident ».

Pour aller plus loin :
B660GTN : une nouvelle carte mère ITX chez Biostar !

Les protocoles mis en place :

Valider les capacités électriques et thermiques

Il est recommandé que les intégrateurs système vérifient avec les paramètres PL1=PL2 et que les spécifications répertoriées n’aient pas d’impact thermique négatif sur la VR ou le CPU. Cela peut être fait en exécutant :
• Cinq itérations consécutives de CineBench20 (MT). 5-10 secondes entre les courses.
• Vérifiez que les scores sont dans la distribution (+/- ) 2%.
• Aucun événement thermique VR.

Capacités thermiques du dissipateur thermique SoC
• L’exigence de performance de la solution thermique en fin de vie doit être de 0,07°C/Watt
• Les hypothèses d’état du système pour ces exigences sont les suivantes :
• TjMax = 100˚C
• Ambiante locale= 30˚C
• Alder Lake S 8+8+1 125 W SoC
VR Thermique Recommandations supplémentaires
• Pour les conceptions avec VR 8 phases, qui configurent PL1=PL2, des dissipateurs thermiques passifs sont recommandés sur les composants VR pour éviter l’assertion VRHOT#.
• De plus, Intel recommande aux fabricants de cartes d’effectuer des tests thermiques des composants VR, dans les conditions de charge ci-dessus pour évaluer le besoin de refroidissement passif sur leurs topologies spécifiques.
  • IA Iccmax (A) 280
  • IA IPL2 (A) 184
  • IA i (A) 208
  • IA t (ns) 200
  • IA CC/CA LL (mΩ) 1,1
  • GT Iccmax (A) 30
  • GT IPL2 (A) 22
  • GT i (A) 21
  • GT t (ns) 250
  • GT CC/CA LL (mΩ) 4,0
  • AUX Iccmax (A) 28,5
  • AUX CC LL (mΩ) 2,0
  • PL1 (W) 241
  • PL2 (W) 241
  • PL4 (W) 359

Ces tests sont indispensables pour les fabricants car évidemment coller le PL1 à 241 watts au lieu de 125 a obligatoirement des incidences sur la fiabilité des cartes mères (notamment les VRM).

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires