Vous avez aimé 2020 ? 2021 sera pire !

6
6478

L’année qui s’achève restera dans les mémoires de tous comme une année particulièrement difficile à vivre. Évidemment, la crise sanitaire en est la principale responsable.

Cependant, si on resserre un peu plus la focale sur le terrain des technologies et le monde de l’informatique au sens large (PC, consoles, composants), cette année 2020 vient sans doute de marquer le début d’une ère compliquée.

Cette nouvelle ère, on risque de la ressentir encore plus dès l’année prochaine. Car globalement, nous allons vers une généralisation des « pénuries » et sans doute une hausse des prix globale et constante.

Ateliers du monde Chine

Une dépendance à la Chine qui elle, a d’autres préoccupations

La crise de la Covid a servi d’accélérateur ou de révélateur d’une situation qui aurait de toute façon sautée aux yeux du monde à un moment ou à un autre. Alors évidemment, la dépendance du monde des technologies aux usines de la Chine n’est pas vraiment une nouveauté.

Mais si la plupart des gens se sont pincés le nez et cachés les yeux quand il fallait anticiper la dépendance qui devenait de plus en plus criante, d’autres ont aussi évité de s’intéresser à une évolution de la Chine, de sa population et de son mode de vie. La classe moyenne supérieure chinoise a explosé, dans moins de 10 ans elle comptera pour un tiers de la population du pays. Le salaire moyen, qui ne perturbait personne quand il fallait fabriquer à bas coût s’est lui aussi envolé. Évidemment, il partait de très bas, mais aujourd’hui à Shanghaï ou à Shenzen, le salaire médian est plus élevé qu’au Portugal ou en Croatie, il devrait dépasser celui de la Pologne dans les 3 prochaines années…

Classe moyenne chinoise

La classe moyenne chinoise consomme… et fait tourner ses propres usines.

La classe moyenne chinoise est aujourd’hui un moteur important pour l’économie des usines du pays orientées sur les produits technologiques. L’explosion des marques chinoises est en grande partie portée par la demande intérieure… Le gaming et autres explosent, à tel point que lors de la réouverture des usines après la période Covid en Chine, la quasi totalité des ressources de production a été « consommée » par le marché intérieur. Pire, les ventes de produits occidentaux considérés comme incontournables (l’Iphone notamment), se dégradent nettement au profit des champions nationaux comme Huawei.

Dépendance, perte de compétence et hausse des prix

Apple est un exemple intéressant sur la lecture de ce phénomène. Le mandat Trump et la crise sanitaire ont accéléré une certaine prise de conscience de la dépendance quasi intégrale de la marque avec Foxconn et la Chine. Apple a donc débuté en catastrophe le long processus de mise en place d’un écosystème de fournisseurs en dehors de l’Empire du Milieu.

Mais réactiver des usines, en ouvrir d’autres (comme aux USA) fait prendre conscience à Apple comme aux autres que les compétences sont perdues depuis longtemps maintenant. De plus, la Chine a mis le paquet sur ses infrastructures (routes, ports) pour capitaliser sur son statut de « plus grand atelier au monde ». Cela lui confère clairement un avantage substantiel sur d’autres pays à forte main d’œuvre mais moins bien équipés. Quand se pose la question de l’expertise technique, on s’aperçoit que là aussi on doit appeler les groupes chinois ne serait-ce que pour remonter une usine d’assemblage en Arizona ou en Inde notamment… Et c’est alors Foxconn ou une autre entreprise chinoise qui vient monter ou reprendre une unité de production hors de son territoire : surréaliste.

Logistique Chine
Le prix des containers au départ de Chine est en forte augmentation

La Chine fait maintenant monter les enchères

Des usines qui tournent, un système logistique en pleine charge et une consommation intérieure capable d’assurer un fond de roulement substantiel : la Chine est maintenant en position de faire monter les enchères pour l’accès à ses capacités de production.

Cette situation, on la retrouve très clairement ces dernières semaines sur les dalles d’écrans où les volumes de productions vont au plus offrant. Une situation qui va se répercuter en 2021 sur les prix de nos moniteurs mais aussi des ordinateurs portables.

TSMC Fab

Sur la logistique, les prix des containers ont explosé sur cette fin d’année donnant lieu à un système d’enchères pour livrer les plus offrants.

On commence à retrouver ce phénomène aussi, paradoxalement, sur les semi-conducteurs. L’impact de la Chine est moins directe mais tout aussi sensible. Les « fonderies » de semi-conducteurs tournent au maximum de leurs capacités. Pour accéder à leur ligne de production, elles ont déjà augmenté les prix entre 10 et 15% durant ce quatrième trimestre. Les prévisions pour l’année prochaine évoquent une nouvelle augmentation des prix de 20 à 40%. Cette augmentation est normalement circonscrit aux wafers de 8 pouces. Mais c’est là que nous retrouvons la Chine qui essaye de « booster » ses fonderies locales en offrant des salaires plus élevés que la concurrence pour gagner du terrain sur ce secteur aussi. La conséquence est immédiate : pour garder ses éléments clés, TSMC envisage de mettre en œuvre une augmentation de salaire de 20% pour ses employés dès janvier…Une charge supplémentaire que devront assumer les clients.

Les prix à la hausse et les pénuries sont des situations que l’on va sans doute retrouver régulièrement au moins sur l’année 2021. Il est difficile de lire dans une boule de cristal mais les temps qui arrivent s’annoncent durablement perturbés pour notre industrie.

 

S’abonner
Notifier de
guest
6 Commentaires
Newest
Oldest Most Voted
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
D0tc0m
D0tc0m
1 décembre 2020 9h57

J’ai arrêté de lire, faute de source.
C’est bien beau de nous raconter des histoires mais il faut les justifier.

Last edited 6 mois il y a by computeur
Djey
Administrateur
Djey
1 décembre 2020 10h57
Répondre à  D0tc0m

Il y a 6 sources liées dans cet article + mes expériences personnelles de plus de 20 ans dans ce métier…Si cela ne te suffit pas et que tu cherches d’autres histoires, pas de problème, passe ton chemin.

Makalo
Makalo
9 décembre 2020 19h11
Répondre à  D0tc0m

Ya besoin d’une source pour s’imaginer que les Chinois allaient se contenter d’un bol de riz pour produire pour les occidentaux ?
Ca fait des années que ca pendaient aux nez mais les dirigeants de pays et de sociétés trop content de faire plus de profit et de polluer loin de chez eux ont fermer les yeux et empocher les chèques.

Roger
Administrateur
9 décembre 2020 19h24
Répondre à  Makalo

Bonne analyse mais par contre, les chinois n’utilisent pas de chèques.

babar
babar
5 janvier 2021 15h50
Répondre à  Roger

On nous aurait menti dans la zizanie ? je ne peux pas le croire.

Pyvesd
Pyvesd
30 novembre 2020 14h42

Intéressant, vous auriez des articles à partager sur ce phénome de mise aux enchères des capacités logistiques ou de prod d’écran svp? (déjà lu pour tsmc)