Test : Roccat Kone Pure Ultra

Conclusion :

Une petite souris très légère !

Comme nous vous le disions tout au long de ce test, la Kone Pure Ultra de Roccat est une souris très légère. Avec ses 66 gr sur la balance, ce modèle boxe dans la catégorie des poids plume avec les avantages et inconvénients que cela implique. Si sa manipulation et sa glisse sont facilités, les utilisateurs de souris plus lourdes peuvent lui reprocher un manque de consistance.

D’ailleurs, ce manque de consistance sera renforcé par le bruit creux qu’elle émet à l’usage qui ne sera pas des plus agréables selon nous.

Concernant la prise en main, face à une Kain, nous avons quelque chose de plus guidé avec un emplacement destiné au pouce par exemple. Cependant, cela ne la rend pas désagréable pour autant.

Un manque de RGB ?

Au niveau de l’éclairage, on trouve que la marque ne propose que le minimum syndical (à l’instar du bundle). Effectivement, sur ce modèle, nous n’aurons qu’une zone éclairée : le pommeau. C’est dommage puisque d’autres souris de même gamme parviennent à mettre en avant plus de couleurs, notamment au niveau de la molette.

Sinon, nous avons affaire à une référence entièrement en plastique (même le câble est caoutchouté) dotée d’un revêtement agréable et doux au touché. Si ce dernier ne devient pas glissant à l’usage (transpiration), il n’en reste pas moins un aimant à trace de doigts.

Quel prix pour ce modèle ?

On termine maintenant par le prix de ce modèle. Ici, sachez que Roccat positionne sa Kone Pure Ultra à 69.99€, une tarification similaire à celui de la Kain 120 Aimo. A ce tarif, on retrouve aussi la M65 RGB Elite de Corsair qui propose en plus un système de gestion du poids… Mais qui ne descendra jamais à 66 gr. Malgré tout, le positionnement de cette petite Kone nous semble délicat. En effet, pour ce prix, on retrouve des modèles plus complets : plus de RGB, câble gainé, système de poids, etc.

Et si votre critère se base sur le poids, sachez qu’une Model O se déniche à 55€, et une MM710 à 49.90€.

Roccat Kone Pure Ultra :

On a aimé :
  • La douceur de son revêtement
  • Une prise en main guidé, mais agréable
  • La molette bien crantée
  • La glisse facilité par le poids plume de la souris
On aurait aimé :
  • Une zone RGB en supplément
  • Un bundle
  • Un câble gainé
  • Des bruits de clics et de molette sonnant moins creux
  • Un revêtement qui marque moins les traces de doigts
  • Une tarification plus proche des Model O et MM710 de GPCGR et Cooler Master

Avec sa Kone Pure Ultra, Roccat nous propose une souris ultra légère. Tellement que certains pourraient lui reprocher un certain manque de consistance, renforcé par le bruit creux de ses différents boutons. Malgré tout, nous avons un mulot agréable en main proposant une molette idéalement crantée et un revêtement doux, mais qui marquera les traces de doigts. Malheureusement, le prix conséquent de ce petit modèle l’éloigne de la concurrence souvent mieux équipée. La souris repart avec la récompense Bronze.

Contenu en rapport

Page: 1 2 3 4 5

Partager
Publié par
NHU9B

Publications récentes

Intel QW-Net : une techno similaire au DLSS

Nous savons tous qu'Intel se prépare à débarquer sur le marché des cartes graphiques dédiées…

11 septembre 2020

Test – 16 GB Corsair Dominator Platinum RGB 4800 MHz C18

La série Dominator Platinum RGB est disponible déjà sur le marché depuis un petit moment…

11 septembre 2020

Un vernis Thermal Grizzly Shield

Non, inutile de vérifier l'url de la page, vous êtes bien sur overclocking.com ! Notre…

10 septembre 2020

On fait le point sur l’architecture Ampere : les RTX 3000

NVIDIA vient de dévoiler sa nouvelle architecture à destination des cartes graphiques : Ampere. Celle-ci…

10 septembre 2020

Test : Asus ROG GA35

Présentation  Aujourd'hui, on s'attaque à de nouveaux tests avec les machines pré-assemblées. Ceci regroupera soit…

10 septembre 2020

[ MAJ] AMD prêt à perturber le lancement de NVIDIA ?

EDIT 09/09/2020 : Lisa Su annonce Zen3 pour le 8 octobre et les GPU RDNA2…

9 septembre 2020