Test : NZXT Function MiniTKL

0

On revient pour un nouvel essai de clavier. Au programme, c’est au tour d’une marque bien connue de se lancer dans le domaine : NZXT. Effectivement, la marque lance toute une série de claviers avec notre modèle du jour le Function MiniTKL. Nous avons d’ailleurs eu la chance de le recevoir dans sa version « basique » et dans une déclinaison personnalisée. Bref, on vous détaille ça sans plus attendre.

Caractéristiques techniques :

Avec ce Function MiniTKL la marque nous propose un clavier TKL sans pavé numérique donc. Cependant, l’ajustement des touches de navigation se fait de manière un peu particulière : sur deux colonnes au lieu de trois. Tout ceci contribue à réduire les dimensions du clavier. Ce modèle affiche alors 338 (L) x 123 (P) x 40 (H) mm.

Malgré tout, compte tenu de ses dimensions, ce modèle demeure assez lourd. Comptez 718 g sur la balance. À titre de comparaison, un Corsair K60 RGB Pro en 104 touches pèse 880 g, pas beaucoup plus.

NZXT Function MiniTKL éclairage
En haut, la version Accent, en bas, le modèle Retail en blanc.

Pour ce qui est du choix des matériaux, la marque se tourne vers une base en plastique. La plaque de couche en aluminium qui sera peinte en noir ou en blanc suivant le coloris choisi. Enfin, en ce qui concerne les touches, la marque opte pour de l’ABS pour ses versions « classiques » on va dire. Toutefois, si vous recherchez quelque chose de plus premium des clavier avec keyset en PBT sont aussi proposés.

Il est aussi question de claviers dits « mécaniques » se dotant de commutateurs en provenance de chez Gateron. C’est la première fois que l’on posera les doigts sur leurs switches. Bien entendu, un éclairage RGB est de la partie, ainsi qu’une mémoire interne permettant la sauvegarde de quatre profils d’utilisation. N’oublions pas non plus de préciser que le câble USB est détachable.

Pour aller plus loin :
Test : Roccat Vulcan II Mini

Enfin, sachez que des déclinaisons en 104 touches et TKL (sur trois colonnes) sont aussi au programme.

Un petit mot sur la version Accent 

Avec ce clavier, la marque semble vouloir surfer sur la tendance des claviers mécaniques customs. Pour cela, NZXT met en avant un certain nombre de personnalisation possible. On pourra donc opter pour des commutateurs particuliers en provenance de chez Gateron : rouges, bleus, marrons, Silent Ink Black v2 (linéaires 60g) et Aliaz Silent (tactiles 60g). À titre de comparaison, la version retail se contente de switches Gateron Red, des clones des Cherry MX de même couleur.

De plus, la version personnalisée du Function MiniTKL donne accès à une plaque de couche couleur Gunmetal Grey. Le modèle destiné au commerce ne sera disponible qu’en blanc ou noir. Idem pour les keycaps qui pourront être en PBT noir ou gris avec quelques touches colorés. Et à ce sujet, l’entreprise propose du jaune, du violet, du bleu, du rouge et du cyan. Même constat pour les câbles USB qui pourront être de la même couleur.

Système recommandé :

Enfin, pour profiter pleinement de votre clavier, il vous faudra une machine disposant d’un port USB Type A de libre, bien évidemment. Par ailleurs, une machine avec Windows 10 au minimum sera requise si l’on souhaite profiter du support logiciel : CAM. Forcément, qui dit NZXT, dit CAM et ce logiciel permettra de personnaliser sa récente acquisition que ça soit par l’éclairage ou par l’enregistrement des macros.

S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires