Test : NZXT Function MiniTKL

0

Déballage

Les boîtes :

Le packaging proposé par NZXT est bien évidemment très sobre comme on peut le voir. On retrouve donc une boite blanche avec le nom du clavier ainsi qu’une illustration de ce dernier. Le second modèle, la version personnalisée arrive dans un carton couleur… Carton. Aucune fioriture à ce sujet, tout comme la boite du câble.

À l’arrière, même constat, c’est sobre, avec une petite illustration du clavier ainsi qu’un bref rappel des caractéristiques de ce modèle. On y remarque également que les commutateurs sont interchangeables, une bonne nouvelle.

NZXT Function MiniTKL boîteÀ l’intérieur, notre clavier blanc se retrouve protégé par un capot en plastique rigide et transparent. D’ailleurs, on pourra l’utiliser au quotidien puisque cela protègera le Function MiniTKL de la poussière ambiante une fois qu’on a fini de l’utiliser.

Notre version custom arrive dans une simple mousse en plastique blanche. Un peu dommage pour le coup. Par ailleurs, les deux emballages proposent des protections largement suffisantes.

Publicité

Le bundle :

NZXT ne lésine clairement pas sur la partie accessoires de son clavier Function MiniTKL. Comme on peut le voir, la marque met à disposition un switches puller, un key puller ainsi qu’un cordon USB gainé noir… Du moins, ça c’est pour la version standard. Notre modèle personnalisé arrive avec un câble USB jaune, en accord avec la couleur des touches « accent ».

Quoi qu’il en soit, nous avons tout le nécessaire pour procéder à un changement de touches voire même de commutateurs si l’envie vous prend. Car c’est l’une des spécificités de ce modèle : les interrupteurs interchangeables !

NZXT Function MiniTKL bundle

Le NZXT Function MiniTKL :

NZXT Function MiniTKLOn peut enfin poser les yeux sur nos deux claviers et clairement, ça présente bien, très bien même. La version blanche affiche donc des touches en ABS ce qui est très classique dans le monde des claviers. Par ailleurs, la version « accent » se démarque par son keyset en PBT et ses touches jaunes apportant du contraste à ce dernier. D’ailleurs, on remarque que sous une forte lumière, les touches noires ressortent légèrement bleutés.

Pour aller plus loin :
Test : NZXT Lift 2 Symm

Avec son clavier, la marque propose malgré tout un certain nombre de fonctionnalités, on pense notamment à la molette de gestion du son déporté sur la gauche du clavier. Idem, trois autres boutons l’accompagne :

  • Mute
  • Verrouillage de la touche Windows
  • Gestion de l’intensité de l’éclairage du clavier sur quatre niveaux

Avec ceci, on peut également compter sur la présence d’un câble USB détachable ce qui facilitera la mobilité. De nos jours, cela devrait être standard sur tous les claviers.

Enfin, on ne passera pas à côté du layout bien particulier du Function MiniTKL avec ses touches de navigation sur deux colonnes au lieu de trois. D’ailleurs, petite particularité, on retrouve même une touche « F13 ».

Et de dos, ça donne quoi ?

NZXT Function MiniTKL

Sous le clavier, pas grand chose à dire puisque l’on retrouvera les pattes de surélévation. Cependant, on notera que celles-ci proposent deux réglages de la hauteur. Sinon, pour maintenir notre exemplaire bien en place sur le bureau on peut compter sur cinq patins en caoutchouc plats. Néanmoins, ne vous inquiétez pas, les pattes de surélévation disposent aussi d’un revêtement caoutchouté pour pas que le clavier ne glisse lorsqu’il est surélevé.

S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires