Test : Fractal Design Meshify C

0

Conclusion

Un design sobre mais qui change :

Avec ce Meshify C signé Fractal Design, le constructeur nous propose un nouveau boîtier au design sobre. Toutefois, la marque laisse tomber la traditionnelle façade en plastique imitation alu brossé au profit d’un mesh. Clairement, la mayonnaise prend bien puisque le design asymétrique et angulaire de ce dernier lui va à ravir.

Globalement, l’ensemble offre de bonnes finitions qui, comme nous l’avons vu, nous rappellent ce que l’on peut trouver sur un Panzer de Cougar. Cependant, nous aurions aimé que le panneau de droite ne soit pas brinqueballant, mais bon… Une fois câblé, ça ne bouge plus.

Fractal Design Meshify C

Au niveau de l’équipement, clairement, nous sommes sur les standards actuels avec un cache alimentation, cinq emplacements pour le stockage, sept emplacements pour la ventilation, la compatibilité avec des radiateurs de watercooling en 360 mm, etc. Néanmoins, malgré l’absence de slot d’extension à la verticale, Fractal facilite le câble management avec des bandes velcros, un petit plus. Parmi les points positifs, on peut aussi citer la présence d’une lingette de nettoyage fournie en bundle.

Pour ce qui est du montage, nous n’avons rien remarqué de particulier. Les bandes velcro facilitant le plaquage des câbles, nous avons pu faire une petite économie de collier de serrage au passage. Avec ceci, malgré des dimensions compactes, nous avons pu installer nos ventilos dans le haut sans encombre contrairement à un Carbide 275R par exemple. Enfin, avec 3.5 cm à l’avant, l’espace est généreux pour les câbles.

La ventilation de son côté fait le travail. En effet, nous n’avons pas constaté de gains fulgurant en la complétant : 1°C par-ci, par-là. Néanmoins, la partie stockage semble être délaissée. Un petit ventilateur dans le bas de la façade pourra y remédier. Concernant le bruit : R.A.S. attention cependant au bruit généré par vos composants, le mesh n’est pas un bon isolant phonique.

Pour aller plus loin :
Test : NZXT High-performance Thermal Paste

Fractal Design Meshify C

Combien qu’on paye ?

Si les prestions offertes par le Meshify C s’inscrivent dans les standards actuels des boîtiers milieu de gamme, son prix fait de même. Effectivement, ce modèle est affiché entre 90€ et 100€ selon les boutiques. À ce prix, il se distingue par un design plutôt agréable, des assistances pour le câblage et des dimensions proches d’un modèle dédié aux cartes mères micro-ATX. Toutefois, il ne s’avère pas aussi complet qu’un Phanteks P400, une référence sur ce secteur de prix.

Finalement, à l’issue de tout ceci, nous choisissons de décerner l’or à ce Meshify C de Phanteks. Effectivement, le boîtier a une bouille vraiment sympathique, et s’insère dans les standards actuels en termes de fonctionnalité et d’équipement. Toutefois, sa porte brinquebalante, le fait que les unités de stockage soient délaissées au niveau du refroidissement lui empêche de décrocher la médaille de platine.

Fractal Design Meshify C :

Points positifs :
  • Design sobre et élégant
  • Façade en mesh très agréable
  • Finitions sympathiques
  • Présence d’un panneau en verre trempé
  • Intégralement filtré
  • Filtre du bas facilement accessible
  • Cache alimentation présent
  • Dimensions compactes
  • Ventilation silencieuse quel que soit le régime
Points négatifs :
  • Porte latérale brinquebalante sur notre exemplaire
  • Refroidissement de la partie stockage délaissée
  • Absence de slot d’extension à la verticale pour la carte graphique
  • Concurrence très rude sur ce secteur de prix

page suivante

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires