Test : Cougar Panzer

3
7259

Installation

Nous allons maintenant voir comment se déroule l’installation à l’intérieur de ce COUGAR Panzer. Comme d’habitude, notre configuration sera constituée des éléments suivants :

Comme à notre habitude, nous allons commencer cette installation par l’alimentation. Ainsi, il faudra se munir du braquet à destination du bloc d’alimentation puis le fixer dessus. Enfin, nous glisserons l’ensemble par l’arrière du boîtier.
Il est important de noter que nous ne pouvons pas la glisser par le côté comme sur certains boîtiers. Pourquoi ? Tout simplement parce que l’espace à ce niveau est insuffisant pour glisser latéralement une alimentation ATX. Nous ne pourrons pas procéder ainsi.

Pour la partie stockage, rien de plus simple. Côté 2.5″, on prend une platine (que l’on libérera en dévissant la vis de maintien) puis on dispose notre unité dessus. Ne reste plus qu’à visser le tout et à remettre en place. Simple et rapide, d’autant que nous avons le choix de l’emplacement de nos unités.

Concernant les disques durs en 3.5″, même constat, on libère la platine, on dépose le disque dur dessus, on visse et on remet en place. L’un des avantages du système est de proposer pas mal d’espace à l’arrière du plateau de la carte mère. Le câblage ne devrait pas être trop prise de tête !

La mise en place de la carte mère se fait simplement aussi. Les entretoises étant déjà en place, nous n’aurons pas à les disposer par nous-mêmes. Pas de problèmes particuliers non plus côté ventirad CPU puisque le large accès backplate est bien centré au niveau du socket. Enfin, pour la carte graphique, il faudra déverrouiller les équerres PCI-e via deux petites vis. On insère la carte, on la fixe au niveau de l’équerre puis on reverrouille le tout. Bref, avec 425 mm de longueur disponibles, on a ce qu’il faut !

La partie câblage n’est guère plus difficile que le reste de l’installation. Nous vous le disions, l’espace arrière est plutôt généreux, et ce, grâce aux emplacements HDD. Une fois les unités 3’5 en place, ceux-ci forment une petite goulotte au niveau de l’espace ajouré à côté de l’emplacement carte mère. Il ne reste plus qu’à faire ressortir les câbles là où l’on en a besoin et maintenir le tout en place via des colliers !

Cependant, en fonction de la longueur du bloc de votre alimentation, les passages de câbles situés au niveau du cache alimentation risquent d’être obstrués. C’est en effet le cas de notre côté. Pour pallier cela, nous avons dû faire passer la connectique du Front Panel par le passage le plus éloigné de notre alimentation. Enfin, nous les avons fait courir le long du cache alim.

D’ailleurs, en parlant de cache alimentation, ce dernier dispose d’un passage que nous avons exploité pour la connectique d’alimentation de notre carte graphique.

Cougar PanzerEn bref, nous retiendrons que le Panzer propose un châssis que nous qualifierons de « user friendly ». Comme nous l’avons vu, le tout s’exploite assez facilement malgré un petit cafouillage au niveau des passe-cloisons situés au niveau du cache alimentation. Même si nous n’en avons pas parlé, sachez que cinq serre-câbles c’est vraiment pas assez.

Notre configuration de test est prête, nous pouvons enchaîner avec une petite session de relevés de température. Let’s go !
page suivante

Contenu en rapport

3
Poster un Commentaire

avatar
2 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
3 Auteurs du commentaire
NHU9BKaridaimeLestdown Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de
Karidaime
Membre
Karidaime

bon prix mais gros bémol « Carte graphique et carte mère mal refroidies » =s

Lestdown
Membre

Je trouve ce boîtier très bien au vu de son prix correct ?