Test : Corsair K65 RGB Mini

0
1026

Test

Passons maintenant au test de ce K65 RGB Mini signé Corsair. Nous l’avons mis à l’épreuve dans à peu près tous les scénarios : jeux vidéo, bureautique, etc…

La prise en main :

Avec son tout nouveau clavier, Corsair nous propose une référence au format 60%. C’est-à-dire que la partie du pavé numérique ou encore les touches fonctions disparaissent. Quand on a l’habitude d’un clavier 104 touches, il est assez difficile de se faire à ce petit format. Encore plus, si vous avez l’habitude de beaucoup utiliser le pavé numérique. Toutefois, avec le K65 RGB Mini, nous avons un certain nombre de raccourcis disponibles un peu partout sur le clavier. Au final, c’est une nouvelle habitude à prendre, rien de plus. Mais l’humain ayant tendance à se faire des petites routines, il pourra être compliqué à s’habituer à ce nouveau fonctionnement. Cela vaudra quelques petites « surprises » quand, par habitude, on essayera d’utiliser quelques touches du pavé numérique alors qu’il n’est pas là.

Corsair K65 RGB Mini

Par contre, si vous bougez beaucoup avec votre PC, cela peut être intéressant d’avoir un petit clavier de ce format. Il ne prendra quasiment aucune place dans une sacoche. De plus, son câble étant détachable, cela aidera encore plus pour le transport. De même, sur un petit bureau, c’est idéal. Au vu de son format, on pourra orienter notre clavier comme on le souhaite sur le bureau : décalé, droit, juste à côté de la souris… Dans tous les cas, peu importe sa position, il ne gênera en aucun cas. Sans parler qu’il n’est pas très lourd avec ses 580 g.

À l’usage, toutefois, nous avons constaté que les raccourcis pour les flèches directionnelles n’étaient pas forcément bien situés car cela nécessitera soit d’utiliser nos deux mains (la droite pour la touche Fn et la gauche pour les flèches) ou alors de faire une gymnastique désagréable (Fn sur auriculaire droit et les autres doigts de la main droite sur les flèches). On aurait préféré que ces touches soient plus vers le bas du clavier pour éviter cette « gymnastique ».

En ce qui concerne les raccourcis multimédias, on les trouvera vers la droite du clavier. Ils sont assez accessibles, même à une main.  On trouve aussi quelques combinaisons situées sur la gauche du K65 RGB Mini pour changer les effets lumineux à la volée. De même on a un raccourci afin de bloquer la touche windows. C’est top car cela permet à l’utilisateur de ne pas installer le logiciel de gestion de Corsair s’il ne le souhaite pas.

Corsair K65 RGB Mini

Le design du K65 RGB Mini : 

Avec le K65 RGB Mini, Corsair nous propose un clavier très réussi. Visuellement, nous le trouvons vraiment très beau. De plus, ses keycaps supplémentaires donnent un charme non négligeable au clavier. Par exemple, la touche espace est à moitié transparente et lisèrera la lumière des LED RGB. C’est très joli et cela inonde le clavier de lumières, sans parler du réflecteur présent en dessous qui aide bien à la tâche.

Corsair K65 RGB Mini

De plus, sur les côtés du clavier, on trouve quelques petites fioritures qui nous montrent bien chez qui l’on est. Sur la gauche, on a dans un premier temps, comme sur les dernières souris de Corsair, une petite référence //K65. Par contre, elle est à notre goût trop petite. On l’a voit à peine même avec le « nez » dessus. Et sinon, sur le haut à gauche, on a un petit logo Corsair qui fait son effet.

Les matériaux utilisés :

Le K65 RGB Mini est intégralement en plastique. Par contre, ce qui est assez nouveau chez Corsair, c’est la présence de touches en PBT (polytéréphtalate de butylène), encore plus au format ISO-FR. Actuellement, nous n’avons que très peu de constructeurs qui en proposent, et c’est d’ailleurs bien dommage. Alors bravo à Corsair qui démocratise un peu plus l’utilisation de keycaps en PBT. À l’usage, cette matière est beaucoup plus agréable sous les doigts. Les touches seront aussi beaucoup moins lisses qu’en ABS classique. De plus, elles permettront également de limiter l’effet brillant que l’on trouve sur la plupart des claviers. Dans le temps, elles dureront aussi plus longtemps car le PBT est en double injection, c’est-à-dire que le lettrage est directement moulé dans la touche. Ainsi, il ne s’effacera pour ainsi dire jamais en plus de laisser passer le rétro-éclairage.

Les commutateurs :

Sur notre exemplaire de tests, nous avons des switches Cherry MX Red. Pour rappel, il s’agit de commutateurs linéaires qui sont plus prévus pour le jeu. Ils s’activent très facilement et ne seront pas forcément adaptés à la rédaction (fautes de frappe courantes).

Pour rappel, les switches Cherry MX Red ont une course d’activation très rapide de 2 mm et une course totale de 4 mm. De plus, pour activer la touche, il faudra exercer une force de 45 cN. À l’usage, ces switches n’auront aucune butée, c’est d’ailleurs ce qui provoquera beaucoup de fautes de frappe pour la rédaction. À peine on aura effleuré la touche qu’elle sera activée.

Corsair K65 RGB Mini

À savoir que Corsair propose aussi des switches Cherry MX Speed qui demandent eux aussi une force de 45 cN pour activation. Toutefois, ils ont une course d’activation de 1,2 mm pour une course totale de 3,4 mm. Ils seront donc beaucoup plus sensibles que les Cherry MX Red.

Le K65 RGB Mini se trouvera aussi avec des commutateurs Cherry MX Silent. Ils nécessitent quant à eux aussi une force d’activation de 45 cN. Ils ont une course d’activation un peu plus rapide que les Cherry MX Red, puisqu’elle est de 1,9 mm pour une course totale de 3,7 mm.

Le bruit :

Avec le K65 RGB Mini, et ce grâce au PBT, le son des touches est plus mat qu’avec un clavier ayant des keycaps en ABS. Parfois, on a remarqué que quelques touches claquaient un peu selon l’utilisation. Globalement, on a quand même un clavier assez bruyant. Alors, si vous travaillez en openspace, il faudra peut-être prévoir l’achat des switches Cherry MX Silent plutôt que les MX Speed ou Red. À condition d’apprécier l’amorti un peu mou de ce type de commutateurs.

Le RGB :

Le RGB de ce K65 RGB Mini ressort vraiment très bien de part son réflecteur présent en dessous des touches mais aussi grâce à la fameuse touche espace qui laisse passer la lumière. Globalement, la lumière est intense et bien dosée. Cela ressort bien sans donner un effet too much. De plus, grâce aux raccourcis clavier ou bien au logiciel iCUE, on pourra paramétrer de nombreux effets et ce même touche par touche. C’est top.

Corsair K65 RGB Mini

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires