Les problèmes de stabilités toujours présent chez Intel…

2

Dernièrement, Intel essuie une controverse comme quoi ses processeurs haut de gamme de 13e et 14e génération ne sont pas stables. Effectivement, des crashs des BSOD et autres joyeusetés étaient rencontrés par les utilisateurs de ces CPU. Initialement, la solution consistait à réduire la limite de consommation afin d’apporter un peu de stabilité. Par la suite, Intel publiait un nouveau microcode afin de résoudre ce problème, en vain visiblement.

Le correctif d’Intel améliore la situation, mais ne la résout pas !

stabilité Intel

Des confrères de chez HardwareTimes ont donc procédé à des tests pour s’assurer de la stabilité de leur Core i9 13900KF. Visiblement, malgré un CPU configuré selon les recommandations des bleus (baseline profile), le processeur a commencé à présenter des instabilités au bout de quelques mois. Le système rencontrait des crashs en jeu, visiblement, un souci en lien avec les lignes PCIe 5.0 du CPU.

Par la suite, après avoir effectué un changement de CPU (RMA), même topo, des écrans bleus se sont fait sentir, malgré l’application du profil de base recommandé par les bleus. Une fois encore, ces crashs avaient lieu lors de sessions de jeu intenses et de manière aussi fréquente qu’avec le profil 4096W de MSI.

Publicité

L’installation du correctif eTVB permettra simplement de réduire la fréquence des BSOD, la plupart étant des crash to desktop ou retour au bureau. Dans tous les cas, il semblerait que ces problèmes soient plus fréquents lorsque l’on joue à des jeux à hauts framerate.

Un peu de monitoring : 

Intel stabilité
Les autres relevés sur HardwareTimes.

Nos confrères ont donc procédé à une petite session monitoring afin d’observer le comportement du CPU avant les problèmes. Lors des crashs, la consommation du CPU chute alors brusquement de 30 à 40% tandis que l’usage des E-Core passe brièvement à 0% malgré une légère hausse de leurs fréquences. À côté de ça, les P-Core conservent leur fréquence. Enfin, le framerate du jeu plonge d’environ 20% et c’est le crash.

Après avoir redémarré la machine et analysé le BSOD, il en ressort qu’il s’agirait d’une erreur en lien avec le pilote. C’est la raison pour laquelle Intel et NVIDIA se renvoyaient la balle pendant un temps. Il en résulte que l’erreur en question est la résultante d’une :

« violation d’accès provoquée par un dépassement de tampon »

Une solution, achetez AMD ! 

En fin de compte, HardwareTimes fournit ses conclusions et conseille, en gros, de sacrifier vos performances afin d’améliorer la stabilité :

  • Appliquez le profil de base d’Intel en limitant les valeurs de power limits
  • Installer le nouveau microcode avec le correctif eTVB 
  • Downclockez votre CPU
  • Limitez votre framerate à 60 images/sec
  • Dans le meilleur des cas, achetez un CPU AMD Ryzen

Enfin, El Chapuzas Informatico indique que nous ayons peut-être affaire à un problème insoluble. En effet, si ce dernier concerne l’architecture des processeurs, les fréquences ou autre, il n’est pas impossible qu’il n’y ait aucune solution. Aïe.

2 COMMENTAIRES

  1. Tout le monde parle de ces problèmes dernièrement. J’ai un 14900k delid, j’ai vraiment aucun problème en 125/200. Je vous conseille de testé cette configuration. En ce moment malgré la chaleur extrême, aucun problème non plus. (80 degré max occt 2 heures)Je fais tourner des llm ou des jeux bien gourmand sans aucun problème. Le fait de le mettre en 125/200 ne fait perdre vraiment rien comme pouvez par beaucoup d’articles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ajoute un commentaire
Entre ton speudo ici