Test : Thermaltake Pure 12 aRGB

3
3942

Le RGB : 

La télécommande :

Si vous n’avez pas de carte mère pourvue de connecteur aRGB, vous pourrez toujours passer par la télécommande fournie en bundle. Pour ça, il faudra brancher les ventilateurs dessus, sauf que… Il n’y a une qu’une seule prise pour les ventilateurs justement. Mais quel est cette sorcellerie ? 

La réponse est toute simple, chaque ventilateur propose deux câbles : un premier type PWM pour l’alimentation et un second pour le RGB. Ce second câble offre une prise femelle à trois broche sur laquelle est repiquée une prise mâle. Vous l’aurez compris, on branchera les ventilateurs à la chaîne, les uns sur les autres, et le dernier se connectera à la télécommande. Un bon moyen de réduire le nombre de câbles dans le boîtier selon nous. Attention lors du débranchage, la connectique RGB étant petite veillez à ne pas tirer trop fort dessus pour ne pas tout arracher. 

Néanmoins, on ne sait pas quelle mouche aura piqué le constructeur mais la marque aurait-elle peur d’être toujours trop courte au niveau de la longueur des câbles ? Si l’on dit ça, c’est parce que les ventilateurs arrivent avec des câbles de 90 cm de longueur. Un soucis que nous avions déjà avec les ventilateurs Riing Plus 12 TT Premium Edition du Floe Riing 360. Ok, avoir de la longueur, c’est bien, trop, ça devient handicapant si vous avez un boîtier compact. Mais au moins ils sont gainés !

Thermaltake Pure 12 aRGB

De base, la télécommande offre un total de sept modes d’éclairages différents que l’on sélectionnera en appuyant sur la touche “mode” :

  • Éclairage complet
  • Flow
  • RGB Spectrum
  • Ripple
  • Blink
  • Pusle 
  • Wave

Selon le mode choisi on aura aussi la possibilité de choisir la couleur des ventilateurs. Pour cela, on utilisera le bouton “Color”. Et pour finir, le bouton “Speed” permettra de choisir la vitesse de répétition des effets. 

L’éclairage : 

Thermaltake Pure 12 aRGB
(GIF)

Clairement, avec ses Pure 12 aRGB, Thermaltake nous propose des ventilateurs RGB réussi sur le plan de l’éclairage. En effet, la lumière dégagée par les moulins est vive et les couleurs sont pétantes.

La diffusion de la lumière se fait aussi de manière uniforme au niveau des pâles. Nous n’avons pas retrouvé cette effet d’ombre que l’on pouvait avoir avec les ML120 Pro RGB H100i RGB Platinum de chez Corsair par exemple. Le soucis des ventilateurs de Corsair était de n’offrir que quatre diodes au niveau du moteur créant ainsi des zone d’ombres, un soucis que l’on ne rencontrera pas ici. Les Pure 12 offrant un total de 9 diodes. 

En revanche, comme nous vous le disions à la page précédente, les diodes sont à cheval au niveau du plastique du moteur. En fonctionnement, on distingue donc des points lumineux à leur emplacement. Mais ça reste moins dérangeant que des zones moins bien éclairées. 

S’abonner
Notifier de
guest
3 Commentaires
Newest
Oldest Most Voted
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
ToMy313
ToMy313
7 mars 2020 13 h 13 min

“Côté bundle, Enermax fait dans la simplicité avec :”
attention au copier coller dans les articles …
Merci pour ce test !

Alan Grant
Éditeur
8 mars 2020 11 h 43 min
Répondre à  ToMy313

Merci à toi, c’est corrigé !

Le ptit breizhou
Le ptit breizhou
1 juillet 2019 17 h 21 min

Typiquement le genre de ventilateur que tu achètes pour l’éclairage RGB quoi…