Test : NVIDIA RTX 3060 Ti Founders Edition

4
16067

Spécifications et PCB :

Les spécifications techniques :

En terme de fréquence, celle de base est annoncée à 1410 MHz quant le Boost pointe à 1665 MHz. Les 8 Go de mémoire G-DDR6 quant à eux tournent à 1750 MHz (448 GB/s) sur un bus de 256 bit. Notre RTX 3060 Ti Founders Edition ne bénéficie pas d’overclocking d’usine, puisque étant la carte de référence, ce sont les fréquences de base proposées par NVIDIA.

Petit passage par GPU-Z afin de vérifier que les informations lues sont bien correctes. La fréquence GPU est bien de 1410 MHz, et la fréquence Boost de 1665 MHz. N’oubliez pas que cette dernière sera supérieure lors des benchmarks selon la qualité de votre puce et déterminée par GPU Boost 4.0. La mémoire a une fréquence de 1750 MHz. Nous vous rappelons le fonctionnement du GPU Boost ici.

GPUZ NVIDIA RTX 3060 Ti Founders Edition

Le PCB :

Afin de découvrir les trous de fixation, il faut dans un premier temps ôter la backplate en dévissant les 6 vis Torx. Comme vous pouvez le constater directement, le PCB est plus court que le système de refroidissement. On identifie bien la zone du radiateur qui déborde et où l’air chaud sera expulsé à l’intérieur de votre boitier. La fixation est aussi particulière, puisque les quatre trous se placent de façon rectangulaire. Il va encore falloir ruser pour la fixation de mon DOD ainsi que des godets LN2.

Première zone qui va retenir notre attention, celle qui se trouve à l’arrière du PCB et au niveau de la puce graphique. Observons le PCB de notre sample en détails. Tout d’abord, pas de surprise, la puce qui équipe notre modèle est bien la GA104 dont la taille est de 392 mm². Il s’agit d’un PCB propre à NVIDIA et qui sera différent de celui proposé par les partenaires de la marque. Il ne s’agit pas du PCB de référence. Nous en reparlerons lors de nos tests de modèles customs.

Occupons-nous à présent des VRM, Voltage Regulator Module, c’est-à-dire le module de régulation de la tension. C’est le contrôleur uP9512R, placé à l’arrière du PCB, qui va alimenter le GPU avec la bonne tension et le bon courant. On retrouve un ensemble de 7 phases. Le nombre de phases est souvent déterminé par le besoin de courant de la puce graphique. Plus celle-ci a besoin de courant et plus il y a de phases. Il s’agit d’un PCB quasiment identique à celui de la RTX 3070 FE, sauf qu’il a été amputé d’une phase.

Pour aller plus loin :
RTX 3060 Epic-X : une carte PNY à un seul ventilos !

On retrouve ensuite les mosfets qui sont ici des BLNO OT2S que nous ne sommes pas encore parvenu à identifier correctement. Les mosfets sont les éléments à tenir bien au frais et sont souvent surmontés d’un radiateur. Ce sont eux qui vont convertir le courant continu puisque notre GPU ne fonctionne pas en 12 ou 5 volts, mais sur une tension plus faible souvent située aux alentours de 1 volt.

Un PCB qu’il va être très – trop – compliqué à passer sous froid à cause des nombreux composants proches du GPU ainsi que l’emplacement du connecteur d’alimentation.

Les puces mémoires :

Les deux phases de la mémoire sont contrôlées par une puce UPI uS5650Q. La puce est située à l’arrière du PCB dans le coin inférieur gauche. En ce qui concerne les puces mémoires GDDR6, elles sont au nombre de huit, des K4Z80325BC et sont fabriquées par Samsung. Elles devraient bénéficier d’un bon potentiel en overclocking.

S’abonner
Notifier de
guest
4 Commentaires
Newest
Oldest Most Voted
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Jack
Jack
3 décembre 2020 19h29

Hello, y a un soucis dans Wolfenstein Youngblood :
– la RTX2080S de MSI en 1440p RT et dlss presque 50% de perfs en moins que la 2070S….

Ormerable
Ormerable
1 décembre 2020 20h19

correction NVIDIA RTX 3060 Ti Fantômes Edition