Test : Asus Strix RTX 2070 SUPER O8G Gaming

1
5804

La carte :

Architecture :

Vous découvrirez quelques éléments de l’architecture TURING avec le dossier sur le TU102 disponible ici.

Comme nous l’avions mentionné plus haut, NVIDIA n’a pas boosté sa RTX 2070 de base en augmentant les tensions et fréquences. Non non non, ils ont fait évoluer le modèle en présentant en faite une mini RTX 2080. On passe donc du TU106 au plus gros TU104. Ainsi, le GPU se compose 13.6 milliards de transistors. On passe également à de la G-DDR6.

NVIDIA au passage castre un peu la bête en lui retirant un GPC complet. On garde donc 2560 cores CUDA ou processeurs de flux sur les 3072 disponibles sur un chip entier. Les TMU sont au nombre de 160, pour 64 ROPs et 40 RT Cores. La gravure est bien entendu toujours en 12nm.

Pour la mémoire, on garde les 4 contrôleurs ce qui nous donne un bus de 256 bits. Pour les rappels sur ces différents termes, le wiki est disponible à cette adresse.

Les fréquences de base de la RTX 2070 étaient de 1410 MHz pour le GPU avec un Boost à 1620 MHz. Sur la RTX 2070 SUPER, on passe de 1605/1770 pour la version FE à 1605/1905 MHz pour la STRIX. La mémoire est quant à elle cadencée à 1750 MHz (14000 Mbps)

Spécifications techniques :

Comme toujours, des articles sur les architectures GPU sont disponibles aux adresses suivantes (les unités de base d’un GPU et comment ces unités sont organisées).

Est donc présent sur la carte un GPU TU104-410A-A1. Les fréquences sont presque par défaut, hormis le boost qui est fixé à 1905 MHz.

Vous pouvez retrouver ces spécifications avec le logiciel GPU-Z.

Connectiques :

Voila un sujet bien agréable. Nous parlions de la RTX 2080 à l’instant, mais ce n’est pas fini. ASUS garde également la même alimentation, le double 8 broches. Avec le PCI-e, cela permet de dégager 375 Watts pour l’alimentation. Cela fait beaucoup de similitudes n’est ce pas ? Peut être ont ils également gardé le même PCB ? C’est plus tard, doucement.

Pour les sorties vidéos, nous avons le droit à un panel toujours bien fourni :

  • 2 x HDMI 2.0b
  • 2 x Display Port 1.4a
  • 1 x USB Type-C avec support VirtualLink pour la VR

Refroidissement :

Le DirectCu III. Toujours aussi imposant, toujours aussi performant. Il dispose de 6 caloducs en cuivre nickelé, surmonté par deux énormes radiateurs aux multiples ailettes. Ce sont 3 ventilateurs dit « axiaux » qui ventileront l’ensemble. Leur moyeu est plus petit, les pales plus grandes avec un anneau sur le pourtour.

Un travail de qualité est apporté au bloc de cuivre qui fera office de contact avec le GPU. ASUS utilise un procédé appelé MaxContact pour augmenter la surface de contact. Avec un revêtement nickelé, le transfert de calorie doit être optimal.

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
XInfernoX Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de
Devilmana
Membre
Devilmana

Je suis très étonné du ratio monstrueux de la RTX 2070 Gaming OC, pas d’erreure de mesure lors de la conso ?