Test – Asus ROG Maximus XII Extreme Z490 + vidéo

0
8805

L’overclocking manuel CPU et mémoire :

Protocole :

Comme à notre habitude, nous allons débuter les tests en choisissant, via le BIOS, une fréquence de départ appliquées sur les 10 cœurs. J’ai opté pour une fréquence de 5000 MHz en 50 x 100 avec une tension de 1.2 volt. L’idée est ensuite, dans l’OS, de tester la stabilité sur plusieurs run de Cinebench R15. Ensuite, j’augmente par palier de 100 MHz en vérifiant si ça passe. Si ce n’est pas le cas, j’augmente la tension par palier de 0.05 volt.
L’idée est de se faire « rapidement » une idée de la fréquence max benchable. Pour de l’overclocking H24, il faudra bien sur prendre plus de temps pour affiner la tension afin de lui fournir le minimum nécessaire.

L’overclocking manuel :

Première constatation, le score à 5GHz à Cinebench R15 avec les 10 cœurs actifs à cette fréquence semble cohérent face à celui obtenu avec notre 10900K à stock. Pour rappel, on a remarqué que lors de nos tests multi-threads, les cœurs se fixaient à une fréquence de 4900 MHz. Pour passer Cinebench R15 à 5 GHz, la tension était de 1.16 volt.
Attention, j’ai constaté un important vdroop sur le 10900K avec cette Maximus XII Extreme. En gros, avec le « Level 2 » appliqué par défaut, si je fixe la tension à 1,25 volt, celle-ci descend à 1,11 volt lorsque le processeur est sollicité. J’ai donc opté pour un « Level 8 » afin de garder une tension constante lors de mes tests. Je n’ai pas vraiment rencontré de problèmes jusqu’à 5300 MHz. Après les choses se corsent et il faut monter énormément la tension.

Tableau progression 10900K en overclocking

Finalement, pas trop de difficulté pour atteindre les 5300 MHz sur les 10 cœurs, ce qui est plutôt une excellente nouvelle. Le max benchable sous Cinebench R15 est à 5350 MHz et l’on peut considérer avoir un overclocking stable aux alentours de 5.2 GHz. C’est donc, par rapport au 9900K, d’excellentes performances en n’oubliant pas que nous disposons de deux cœurs supplémentaires.

Overclocking 10900K à 5350 MHz

L’overclocking mémoire :

Sur cette génération, comme sur la précédente, avec des kits B-die A2, on est en droit d’espérer passer les profils « 4000 MHz C12 » et « 4800 MHz C14 ». Si le premier n’a été qu’une formalité, j’ai rencontré plus de difficulté pour atteindre les 4800 MHz, que je n’ai d’ailleurs jamais atteint. Difficile de dire si l’IMC de mon processeur est en cause, ou si c’est moi qui loupe une option au sein du bios voir un manque de tension pour la ram.

Débutons avec la comparaison des performances sous Geekbench 3 avec le kit Corsair Corsair Dominator Platinum CL19 en 4133 C12 à 1.95 volt.

Pour le second profil, je ne suis pas parvenu à dépasser les 4666 MHz en C14. Pour rappel, ce qui nous intéresse prioritairement, c’est le score mémoire afin de juger de l’efficacité du profil de notre kit.

Corsair m’a fait parvenir un kit mémoire Vengeance LPX 4400 MHz C17. Malheureusement, vu le timing serré, celui-ci sera utilisé plus spécifiquement lors de notre prochain test avec la carte mère MSI MEG Z490 ACE. Il s’agit d’un kit disposant de timings de 17-22-22-42 pour une tension de 1.5 volt. Il s’agit bien entendu de puces B-die sur un PCB A2.

J’ai quand même réalisé deux benchmarks avec le profil 4666 MHz C14 utilisé ci-dessus ainsi qu’avec une fréquence de 4800 MHz en C18 à 1.5 volt ! Ce kit laisse présager d’excellentes performances.

Le comportement des VRM :

Par manque de temps et afin de pouvoir publier cette article à la fin du NDA, j’ai fait l’impasse sur le comportement des VRM. Cela fera partie d’un dossier lorsque j’aurai passé en revue les cartes mères Z490 présentes dans le labo.

Contenu en rapport

0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires