ROG Crosshair X670E Extreme : une carte taillée pour l’overclocking

0

Le mois dernier, nous vous parlions de l’annonce d’Asus concernant le lancement de sa prochaine carte mère haut de gamme, la ROG Crosshair X670E Extreme. Grâce aux photos HD de cette carte, nous avons scruté les moindres recoins de la carte afin de vous présenter les différentes fonctions que nous avons identifiées.

Le socket AM5 et le support de la DDR5 :

Cette ROG Crosshair X670E Extreme disposera d’un étage d’alimentation composé de 20 + 2 phases avec des mosfets de 110A. Le socket de ce nouveau chipset devient l’AM5 mais conservera le même entraxe de fixation pour les systèmes de refroidissement. Vous pourrez ainsi conserver votre solution de refroidissement que vous possédiez déjà sur votre carte mère AM4.

À droite du socket AM5, on retrouve les 4 emplacements mémoires DDR5. Asus n’a pas encore communiqué sur le support en terme de fréquence de la carte, mais nous devrions être sur quelque chose de semblable au chipset Z690.

Le PCB et les outils pour clocker :

Débutons avec les éléments insérés sur le PCB et qui peuvent s’avérer être des outils intéressants pour les overclockeurs. Ils sont très nombreux sur ce modèle ce qui est devenu une habitude chez Asus sur le haut de gamme. Cela confirme bien sa position de carte dédiée à l’overclocking.

  1. Le bouton power : permet la mise sous tension de la carte mère.
  2. Le FlexKEY (reset) : permet de redémarrer la carte mère en cas d’échec. Le bouton peut-être désormais affecté à une autre tache comme la fonction (Safe Boot ou désactiver le rétro-éclairage).
  3. Safe Boot : permet de redémarrer la carte même si les paramètres choisi dans le bios ne permettent pas le boot. Cela évite de devoir faire un Clear CMOS pour rebooter et donc de perdre vos paramètres encodés.
  4. Switch bios : permet de switcher entre les deux bios. Vous pouvez ainsi choisir d’avoir un bios « overclocking » et un bios « H24 ».
  5. ReTry Button : lors de tests sous froid, parfois l’OS freeze et un reset ne permet pas de redémarrer la carte mère : seule solution 6, 7 secondes en maintenant appuyé le bouton START. Avec le bouton ReTry, ça redémarre de suite.
  6. VLatch : permet aux amateurs de relever correctement la tension du cœur du CPU sans avoir à acheter un oscilloscope coûteux.
  7. Slow Mode : sous froid, si vous voulez atteindre 6 GHz en 60x100MHz, en activant le Slow Mode, vous bootez en 16×100 et dans l’OS, hop vous revenez à 60×100.
  8. RSVD : permet lorsqu’il est activé sous froid (-120 °C) d’éviter les « Cold boot bug ».
  9. Alteration mode : il s’agit d’un nouveau bouton dont nous ne connaissons pas encore la fonction.
  10. BCLK – et BCLK + : permet d’augmenter ou de diminuer la fréquence du BCLK très certainement par 0.25 MHz.
  11. LN2 Mode : permet d’activer les profils LN2 dans le bios mais nous n’avons pas pu l’identifier sur les photos à notre disposition.
  12. Le Q LED : 4 diodes (CPU – DRAM – VGA – BOOT) qui permettent de diagnostiquer les erreurs lors du boot de la carte. Celle qui reste allumée correspond au problème.
  13. Le Q Code : permet d’afficher un code qui correspond au composant responsable de l’erreur lors du boot. Cela s’affiche à présent sur l’écran OLED et la liste des codes se trouve au sein du manuel.
  14. Le CLR CMOS : permet d’effacer les paramètres du BIOS afin de revenir à ceux par défaut. Il devrait se trouver avec les connectiques arrières.
  15. ProbeIT : permet de mesurer les tensions à l’aide d’un multimètre directement sur le PCB.
Pour aller plus loin :
GTX 1630 BattleAx : le même design que la GTX 1650 chez Colorful ?

Comme vous vous en doutez, maintenant, nous avons encore plus hâte de réceptionner cette carte mère et de pouvoir l’associer avec un Ryzen 7000.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires